Tomblaine

A Tomblaine, quand des jeunes ont un projet, quand ils sont passionnés, on les trouve sympas et on est fier d'eux !

Faouzi LAOUANI (Tomblaine City Five) : "Notre équipe est bien plus forte que l’on croit"

 

Nouveau venu dans le paysage du foot 5 français, les nancéens de Tomblaine, que l'on a découvert lors des finales de la KFC Foot 5 Cup, ne comptent par s'arrêter là ; Rendez- vous ce samedi au Five de Nancy pour l'étape de la coupe du monde F5WC...

Faouzi, présente-nous ton équipe de Tomblaine City 5. 
Tomblaine City est une équipe dingue de foot ! Nous sommes tous issus de la même ville, Tomblaine, et plus précisément du même quartier "Les Jartom" où nous avons tous grandis ; nous formons une grande famille. C’est dans le city stade de ce quartier que se retrouve chaque jour une centaine de jeunes de tout âges pour jouer au football en 5 contre 5 durant des heures. Notre nom, Tomblaine City, "Tomblaine" pour l’amour de notre ville et "City" pour hommage à ce fameux city stade. En ce que concerne l’équipe en elle même, nous avons tous évolués à bon niveau en foot à 11, notamment en DH, CFA2 et CFA. 

Vous semblez très investi dans le foot 5, depuis quand pratiquez-vous ? 
On pratique le Five depuis toujours à vrai dire. Le city stade de notre quartier pouvait nous accueillir de jour comme de nuit. Ensuite nous avons commencé à fréquenter les centres depuis l’ouverture du "Jorkyball" en 2004, il était le premier centre de Five à Nancy. Ensuite est arrivé le centre Soccer City qui est aujourd’hui Le Five Nancy, c’est à leur tour de nous supporter ! (Rires) 

On connait quelques équipes renommées sur Metz, Reims ou Dijon mais quel est le niveau sur Nancy ? 
Sur Nancy c’est quand même très très bon. Connaissant énormément de joueurs qui fréquente Le Five, il y a énormément de qualités. D’ailleurs, je fais un appel à tous les joueurs de Nancy à bâtir leurs équipes.

Des regrets à la finale de la KFC

image: https://www.5foot5.fr/photo/art/default/21437387-24473900.jpg?v=1523279578

Les nancéens de Tomblaine lors de finales de la KFC Foot 5 Cup.
Les nancéens de Tomblaine lors de finales de la KFC Foot 5 Cup.
On vous a découvert lors des finales de la KFC Cup, quels souvenirs en gardes-tu ? 
Le niveau était très bon, l’organisation l’était également. Par contre, nous sommes plutôt frustrés de nos résultats, sachant que nous sommes venus sans gardien, et que nous ne maîtrisions pas les règles, c’était rageant de perdre contre des équipes qu’on a maitrisées techniquement. On a du concédé une demi-douzaine de pénalty à cause de la règle du passage dans les surfaces de réparation. A Nancy, toutes les zones du terrain sont libres, on a eu du mal à s’adapter à ce règlement. De plus, sans gardien ce n’était vraiment pas évident car, pratiquement, à chaque occasion on encaissait un but. Mais je reste persuadé qu’avec un gardien on aurait pu être les finalistes de ce tournoi. 

Prochaine échéance avec la coupe du monde au Five Nancy ? 
Oui, on va encore devoir nous supporter (Rires). Le niveau sera sûrement élevé une nouvelle fois, mais j’ai confiance, notre équipe est bien plus forte que l’on croit. 

Quels sont vos objectifs pour cette fin de saison ? 
La qualification pour la F5WC. Nous allons également préparer la saison prochaine car à partir du mois de Septembre nous participerons à la Ligue au Five de Nancy. Et bien sûr prendre un maximum de plaisir. 

Le mot de la fin pour toi 
Je tenais tout d’abord à remercier mes amis qui sont à la fois mes frères et coéquipiers. Merci aussi à l’équipe du Five de Nancy, Julien et Anthony, qui nous mettent dans les meilleures conditions. Et merci à 5foot5.fr pour cette petite interview très sympathique. Pour finir, retenez bien le nom de cette équipe car elle va faire beaucoup parler d’elle. (Rires). 

Paul Scholes

Tomblaine City Five 

Arthur PERRIN, 21 ans 
Faouzi LAOUANI, 31 ans 
Salim SEHILI, 30 ans 
Hicham LAZRAK, 30 ans 
Nabil LAZRAK, 23 ans 
Thomas DIDIER, 25 ans 
Ismail ARBOUZE, 24 ans 
Ismaël DELL’ANNUNZIATA, 26 ans
 

Tomblaine City 5

Vous n'avez pas encore essayé l'Entre deux ?

L'Entre deux,rue de la Concorde à Tomblaine est un restaurant d'insertion. On y mange bien, on y est bien accueilli.



L'essayer, c'est l'adopter. Mais c'est aussi soutenir une belle démarche solidaire.
 

J'y ai déjeuné aujourd'hui avec Noèl Hardy, l'imitateur qu'on a longtemps vu dans les émissions télévisées de Jacques Martin, avec Laurent Ruquier...