Tomblaine

Ouh la menteuse !!!

Valérie Debord vous ment tout le temps, malheureusement elle a quasiment carte blanche dans la presse locale qui lui permet de dire ce qu'elle veut quand elle veut, de développer ses messages comme si c'était une information avérée. Elle ne dit rien sur le fait que les services de la Communauté Urbaine du Grand Nancy ont guidé eux mêmes les premiers nomades sur la Plaine Flageul à Tomblaine. Elle ne dit rien sur le fait qu'elle a promis dans mon bureau, en présence d'une dizaine de témoins, en septembre 2015, de créer les conditions d'accueil sur la CUGN pour les gens du voyage en 2016. Elle veut nous faire croire qu'elle a joué son rôle en créant 80 places de stationnement alors que ce sont plus de 350 caravanes qui se sont installées à Tomblaine. Elle ne dit rien sur le fait qu'elle m'a empêché de créer 36 logements sociaux Avenue de La Paix à Tomblaine.

Elle essaye de se justifier mais le mensonge reste entier. Je vous avais dit que le Grand Nancy allait engager un référé, que ça allait prendre plusieurs jours et qu'ensuite, si le juge décide l'expulsion, il faudrait attendre plusieurs jours avant la mise en oeuvre et que, de toute manière, la police n'en ferait rien.

C'est exactement ce qui est en train de se passer alors que c'est la Communauté Urbaine qui, en juin 2015, a conduit les premiers nomades sur la plaine Flageul. Les habitudes ont été prises tout l'été dernier avec plus de 2000 caravanes qui se sont succédées.

Dimanche dernier, la police a ouvert la route aux nomades et ne s'est pas opposée à ce qu'ils rentrent sur la plaine Flageul. Le maire de Tomblaine n'a eu aucune explication du directeur départemental de la police mais, toute la journée de mardi et ce mercredi même, des dizaines de nouvelles caravanes ont abondé vers la plaine Flageul, toujours dirigées par la police et, ni le Grand Nancy, ni la police ne s'opposent à quoi que ce soit.

Comment le Grand Nancy peut-il être crédible vis-à-vis des Tomblainois ?

Au secours Valérie Debord s'occupe de vous !



Pour qu'elle puisse exister politiquement, alors que les électeurs l'ont désavouée en 2012, André Rossinot a donné une Vice-Présidence très, très large à Valérie Debord qui lui permet de faire campagne en permanence tout en réglant ses comptes politiques au détriment des habitants du Grand Nancy. Triste conception de la Politique et de l'intérêt public.

Et comme elle est largement soutenue par la presse locale... Comparez l'article relatant l'inauguration de la Maison de Santé de Tomblaine (où j'ai tout fait, mais je ne suis pas en photo et mon nom n'est même pas cité) à l'article de cette Maison de Retraite à Villers sur la Circonscription où je suis député, (et là V. Debord est en photo et le journaliste vante largement ce qu'elle aurait soi-disant fait...).

Ou encore , elle qui a fait ce qu'il fallait pour que Vandoeuvre ne soit pas retenue dans l'enveloppe nationale du PNRU 2, elle tente de faire croire qu'elle soutient la Rénovation Urbaine à Vandoeuvre,... et comme ses affirmations sont relayées largement par la presse locale, elle aurait raison de s'en priver.
Cela dit, les électeurs n'ont pas été dupes ni lors des législatives, ni lors des régionales... et ils se souviendront.

Alors, pourquoi perdre son temps à en parler ici ?

Parce que dans ses responsabilités, on est allé jusqu'à lui confier les gens du voyage, et quand on voit comment ce sujet est traité dans cette agglo, on voit là toute l'étendue de ses capacités.

Dès la première année où elle a eu cette responsabilité, la Ville de Tomblaine en a été victime.
La CUGN est en défaut, elle n'a jamais prévu l'aire de grand passage que le Schéma Départemental d'accueil des gens du voyage lui impose, c'est pourtant de sa compétence. Par ailleurs, elle n'assume pas ses responsabilités, pour ce qui concerne les aires de petite capacité (Loi Besson), il n'y a plus que 3 communes sur toute l'agglo qui disposent de ce type d'aires...dont Tomblaine ! Et quand on en parle, la CUGN valorise ses investissement dans cette aire comme un cadeau fait à Tomblaine !

Je suis pour que l'on s'organise pour recevoir dignement les gens du voyage, dans de bonnes conditions, mais je suis contre le fait que pour des raisons de règlements de comptes politiques, on concentre toutes les difficultés sur les mêmes communes. C'est V. Debord qui a empêché récemment (toujours dans le cadre de ses "responsabilités") l'implantation de 36 logements sociaux avenue de la Paix à Tomblaine. Cela s'appelle de l'abus de pouvoir, honteux.

Il faut savoir que la Communauté Urbaine s'est rendue propriétaire de la Plaine Flageul (ce qui représente le tiers de la ville de Tomblaine), et depuis, elle s'en sert pour geler le développement de Tomblaine.
Depuis 15 ans, la CUGN a systématiquement empêché l'implantation de nombreuses entreprises que je proposais, André Rossinot a mis à mal tous les projets que je proposais.

Et puis l'an dernier, en juin, les services de la CUGN dirigeaient vers la Plaine Flageul la première vague de caravanes. Cette arrivée intempestive complètement orchestrée par la CUGN a été suivie tout l'été 2015 par d'autres arrivées. Ce sont en tout plus de 2000 caravanes qui ont occupés la Plaine Flageul entre le 15 juin et le 15 septembre 2015. Et cela en toute impunité, ils fracturent les barrières, ils défoncent les terrains, déplacent l'enrochement, ils ne seront jamais poursuivis.
Pour une commune, c'est ingérable. Au quotidien tout l'été est tendu. La police ne fait rien, la justice non plus. Chaque fois on nous mène en bateau, on serait dans un état de droit, très bien, mais pas pour tout le monde. 
La réalité, c'est qu'il faut plusieurs semaines avant que la CUGN ne dépose un référé, il faut beaucoup de temps pour que le juge ne prenne une décision, mais de toute manière elle n'est jamais exécutée...
Quel irrespect pour les habitants de Tomblaine !

Comme j'ai protesté, l'an dernier V. Debord est venue en mairie de Tomblaine (elle en a trouvé le chemin !). Dans mon bureau, devant témoins, elle m'a annoncé que pour l'année suivante, une solution d'accueil était d'ores et déjà trouvée. Elle mentait.
A l'époque j'expliquais que si depuis des années la CUGN ne m'avait pas empêché d'implanter des entreprises sur la Plaine Flageul, le problème serait résolu... Rappelez-vous, sur ce site, j'annonçais avoir proposé deux nouvelles implantations d'entreprises dont la mutualisation des parkings devait servir le stade Marcel Picot. André Rossinot, comme toujours, ne s'y était pas opposé. Cette fois-ci, il y était même favorable (!)
Mais un an plus tard, les tracasseries administratives de ses services ont empêché que le projet n'avance, elles n'ont même pas permis que la récente modification du PLU ne prévoie ces implantations. Je me suis encore fait berner et ce sont les Tomblainois qui en subissent les conséquences.

Le résultat, c'est l'arrivée aujourd'hui de 300 caravanes sur la Plaine Flageul par effraction, l'enrochement a été déplacé. Des centaines de Tomblainois ont été témoins cet après-midi que c'est la police nationale qui leur a ouvert la route.

On est dans une zone de non-droit, l'égalité républicaine n'existe pas, sachez le.
Imaginez que ces caravanes viennent s'installer sur la Place Thiers (il y a de la place, elle est aussi moche qu'elle ne sert à rien), jamais la police nationale ne laisserait faire, elle aurait des consignes. Mais à Tomblaine, c'est différent.

Cet après-midi, il y avait sur place à Tomblaine un responsable de permanence du Grand Nancy, la Vice-Présidente "en responsabilité" V. Debord a été appelée. Elle n'a pas répondu, elle ne s'est pas déplacée.

Et demain, quand tous ces gens-là seront revenus de week-end, chacun sera désolé. On m'expliquera, qu'il faut que le Grand Nancy engage un référé, etc, etc.

À St Étienne, pour l'Euro 2016 !

La Ville de Tomblaine a été labelisée par le Ministère de la Ville et des Sports et par la Fédération Française de Foot-ball dans le dispositif "Tous prêts".

C'est à ce titre qu'elle a pu bénéficier d'un certain nombre de places pour assister à certains matches de l'Euro 2016. Ce samedi 24 juin, ce sont 22 jeunes Tomblainois qui se sont rendus ainsi à St. Etienne pour assister au match : Pologne-Suisse ! Parmi eux, l'équipe des moins de 13 ans du club local de foot-ball le GSAT, dont Hinde Magada est la sympathique présidente.

Que de podiums pour Rondade Salto !

Dernier week-end de compétition pour Rondade Salto, le club de gymnastique de Tomblaine et encore et encore des podiums !
C'était les championnats de France "élite" à Mulhouse et le palmarès est saisissant :
Théo Noblet 3ème,
Mathis Noblet 3ème,
Xavier Blaise, vice-champion de France et Romain Cavalaro, champion de France !
Les filles par équipe font 8ème à Vesoul !

Tomblaine rayonne !

La Batucada de Tomblaine anime la fête à Essey-lès-Nancy !!!

Inauguration de la Maison de Santé pluriprofessionnelle de Tomblaine par la Ministre de la Santé

La Maison de Santé Pluriprofessionnelle a été inaugurée ce jeudi 16 juin 2016, par la Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Madame Marisol Touraine.

Lors de son discours et de la visite de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine, Madame la Ministre a rencontré un grand succès populaire et a pu discuter et échanger avec les professionnels de la santé dans leur nouvel espace de travail.

Job DURUPT, élevé au grade d'Officier de la Légion d'Honneur : Discours du Maire, Hervé FERON

Job Durupt,

Jeanine Durupt,

Jean-Pierre Chevènement ancien Ministre,

Gérard Cureau, ancien Préfet de Région, 

Madame la députée Chaynesse Khirouni,

Mathieu Klein Président du Conseil Départemental,

Mesdames, Messieurs les élus,

et vous tous chers amis en vos grades et qualités, 

citoyennes, citoyens, et je voudrais saluer aussi Martine Coffe qui a longtemps assisté Job Durupt.

C'est à vous toutes et tous que je m'adresse d'abord, pour vous remercier d'être présents aujourd'hui, aussi nombreux, pour rendre hommage spontanément à Job Durupt, élevé au grade d'Officier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur. Car il s'agit bien là d'un événement : la Légion d'Honneur est la plus haute décoration honorifique française, elle récompense des militaires comme des civils ayant rendu des « mérites éminents » à la Nation. Job Durupt, Député Maire Honoraire de Tomblaine était déjà Chevalier de la Légion d'honneur, il est aujourd'hui Officier.

Je veux d'abord vous dire, puisque nous sommes entre nous, que Job n'a rien demandé, on sait qu'il ne court pas après les honneurs. Alors, on l'a demandée pour lui, à son insu.  Et comme pour cette décoration, beaucoup de politiques-hommes postulent, c'est le Ministre de l'Intérieur en personne qui est intervenu pour que cette décoration lui soit décernée, convaincu que c'était là une juste reconnaissance. 

Parce que Job a toujours été un homme engagé, un homme de convictions, militant, progressiste, humaniste de tous les instants. Vous êtes ici nombreux à avoir été de ses employés municipaux, de ses élus dans son Conseil Municipal, de ses administrés, de ses amis. Il n'a jamais été un donneur de leçons et pourtant, il nous a tout appris, parce qu'il était et  qu'il reste pour nous tous, un repère. 

Combien de fois l'avons-nous entendu conclure ses discours en rappelant les valeurs de la République ? Rigoureux, intègre, jamais dans le dogme, les valeurs avaient du sens, il était le garant de la Laïcité.

Sa sensibilité artistique est grande. Combien de fois l'a-t-on entendu citer Goethe, dont il a donné le nom à la place de la Mairie ?

C'est justement Goethe qui disait "seul est digne de la vie, celui qui chaque jour part pour elle au combat". 

Essayez donc aujourd'hui encore, de brancher Job Durupt sur n'importe quel sujet d'actualité philosophique, politique ou culturel !

Job Durupt est architecte DPLG jusqu'au bout  des doigts, jusqu'au bout de son éternel feutre noire. Il ne défend pas ses convictions, il en dessine la construction de la pensée. A la Mairie, assis à son bureau de cuir noir, la discussion s'engageait, il avait déjà son feutre noir dans la main droite, il ouvrait un petit tiroir sur sa droite, il en sortait une feuille de papier et il y dessinait la démonstration... 

La seule et unique fois où Job Durupt m'a donné un conseil, c'est le jour où il m'a cédé sa place dans son bureau. Jamais auparavant, il ne m'avait dit "je vais te donner un bon conseil"... Il se contentait de nous montrer le chemin. Mais ce jour-là, il m'a juste dit "tu ne seras pas un bon Maire, si tu n'aimes pas les gens... tous les gens, tes employés, les citoyens...".

Ce jour-là, je ne le découvrais pas, mais il m'apparaissait comme une évidence que Job Durupt n'était pas qu'un homme de conviction, mais aussi un homme de cœur. 

Job, avec tous ses compagnons de l'époque, pour lesquels nous avons une pensée, a reconstruit et développé considérablement Tomblaine.

Elu maire en 1971, on remarquait lors de l'inauguration de la nouvelle mairie en 1987, que la population de Tomblaine avait doublé en 20 ans. 

Et lorsqu'à l'Assemblée Nationale, aujourd'hui, on parle de Job Durupt, chacun se souvient de lui, avec respect et sympathie, à droite comme à gauche et, c'est révélateur, même auprès des serveurs à la buvette, qui sont les détenteurs de l'Histoire, la grande Histoire comme les petites anecdotes.

Job Durupt a été élu au Conseil Municipal de Tomblaine pendant 42 ans, c'est l'engagement d'une vie. Maire pendant 30 ans. Il a été le dernier Maire de Tomblaine du XXème siècle et le 1er du 21eme siècle. 

Elu Député, Conseiller Régional, Conseiller Général, Job a marqué la vie politique dans la grande région. On se souvient de lui et de sa barbe à la Jaurès, le 10 mai 1981, en tête du défilé de la victoire populaire dans les rues de Nancy. A l'époque, Tomblaine était la seule ville de Gauche dans l'agglomération. Et ce n'est pas un hasard, non plus si Michel Dinet avait fait appel à lui en 2008 pour siéger dans la Commission des Sages au Conseil Général de Meurthe et Moselle.

 

Connu et reconnu de tous, pour le courage de ses convictions, de ses dires, de ses actes. Aujourd'hui, avec la République, c'est Tomblaine qui le fête, qui lui rend hommage, qui lui dit merci. 

Que ce soit, notre ami Gérard Cureau qui lui remette cette décoration est un honneur et un symbole, mais aussi un témoignage de fraternité et de partage des valeurs.

Lorsque nous avons contacté Jean-Pierre Chevènement, nous n'étions pas sûrs de sa disponibilité, mais la réponse a été immédiatement positive. Là aussi, c'est un honneur partagé et une reconnaissance de la part de ce grand homme d'Etat. Jean-Pierre Chevènement et Job Durupt, ont mené les mêmes chemins, depuis 1971 avec la création du nouveau Parti Socialiste, puis le CERES, le Mouvement des Citoyens... 

Merci Jean-Pierre d'être là à Tomblaine que tu connais si bien, pour y être venu si souvent, merci d'être là pour ce moment exceptionnel. 

Gérard Cureau, comme Jean-Pierre Chevènement sont des amis de Tomblaine parce qu'ils sont d'abord des amis de Job Durupt, tous comme l'étaient Edmonde Charles-Roux ou encore Sandor Kiss.

Et puis Janine, Janine Durupt, institutrice (la moitié des Tomblainois vous diront "elle a été ma maîtresse  !), militante politique, socialiste, militante des droits des femmes. Elle a, elle aussi, beaucoup donné à Tomblaine. Mais elle a aussi été celle qui a accompagné Job dans tous ses combats. Janine, nous t'offrons ces quelques fleurs pour te dire merci !

Je veux aussi saluer leur famille, leurs 4 enfants et leurs petits-enfants, car pour Job et Janine, la famille est essentielle

Job aujourd'hui nous sommes tous heureux pour toi, heureux d'être avec toi, nous sommes fiers de toi, salut et fraternité !

 

 

 

 

Un soir à l'Ile aux Oies.

Tomblaine, un soir de printemps en bord de Meurthe, une petite famille de cygnes se promène.

 

Fan-zone de Tomblaine : une belle fête réussie.

Tomblaine est la seule commune dans la région qui avait organisé une diffusion sur grand écran du match de l'équipe de France. Deux cent personnes pour une ambiance bon enfant, un petit air de vacances et de fête déjà sur la Place des Arts !

Soirée de récompenses pour les jeunes sportifs Tomblainois

Tous les 2 ans, la ville de Tomblaine met à l’honneur ses jeunes sportifs, on le sait, Tomblaine est une ville dynamique, jeune et sportive. C’est la ville qui concentre le plus d’installations sportives en Meurthe et Moselle, qu’elles soient communales, communautaires ou régionales (stade Marcel Picot, stade Raymond Petit, Maison Régionale des Sports, COSEC, piscine du Lido, base de canoë kayak, Espace Jean-Jaurès…).  La ville de Tomblaine a organisé deux départs d’étape du Tour de France cycliste en 2012 et 2014.  Elle compte aujourd’hui 8 673 habitants pour 42 associations tomblainoises et 2250 licenciés sportifs dans des clubs tomblainois.

Des judokas et des gymnastes récompensés

A Tomblaine, le sport et l’éducation sont liés très étroitement : tous les enfants de CM2 partent 17 jours en classe de neige, tous les enfants qui sont allés à l’école, savent skier. Tous les enfants de toutes les classes, de toutes les écoles élémentaires pratiquent la gymnastique sportive encadrée par une monitrice municipale diplômée d’Etat, ce qui permet un lien avec le club de gymnastique Rondade Salto et des performances extraordinaires. Une classe sportive a même été créée au collège Jean Moulin. Tous les enfants de CM1, CM2, suivent un cycle canoë kayak, et avec la Communauté Urbaine, tous les enfants des écoles élémentaires vont à la piscine.

Cette soirée de récompenses a été honorée par la présence du footballeur Youssouf Hadji (63 sélections en équipe nationale du Maroc, 16 buts et finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en avril 2014, 2éme buteur de l’histoire de l’ASNL derrière Platini), le basketteur du SLUC Nancy Benjamin Sene, Mehdy Bouanane, Champion du Monde de Kickboxing, l’animateur-télé Marc Emmanuel et l’humoriste Julien.

Démonstration du club de Taekwondo de Tomblaine

De nombreuses récompenses ont été distribuées et pour cause, Tomblaine compte :

- 24 titres de vice-champions de Lorraine
- 41 titres de champions de Lorraine
- 8 titres de vice-champions de France
- 33 titres de champions de France
- 4 titres de champions d’Europe
- 1 place de 3éme en championnat du monde
- 2 titres de vice-champions du monde
- 3 titres de champions du monde
- 4 sélectionnés olympiques
Et … 1 champion du Cambodge !

 

Rencontre de Doriana Laurino, double championne de France de Kick-Boxing et Mehdi Bouanane, champion du monde de Kick-Boxing.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2251345

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL