Tomblaine

Tomblaine parie sur la jeunesse.

Chaque année la Ville de Tomblaine propose à une dizaine de jeunes
de se former pour devenir surveillants de baignade. Ce mercredi, le Maire Hervé Féron, recevait ces jeunes pour une première rencontre avec François Wilms le formateur de l’ALNAS (Association Lorraine Art Nautisme et sécurité), partenaire de la Commune et Jérémy Bolle, animateur municipal, qui encadreront cette formation. C’est une réelle opportunité pour ces jeunes, car au-delà de l’acquisition d’un savoir-faire, ce diplôme va leur permettre de trouver plus facilement du travail en particulier en été dans les centres de vacances. Pour la Municipalité c’est aussi de la formation à la citoyenneté active, car il est important à cet âge de pouvoir se préparer à être bienveillant vis à vis des autres et être capable des bons réflexes pour secourir ou mieux, prévenir le danger.
Ils suivront des cours tous les vendredis, jusqu’au 26 juin, à la piscine du Lido. Une telle formation coute normalement 250€ par personne. La Commune participant financièrement, il n’en coutera pour chaque jeune que la somme de 30€. Il leur est demandé d’être assidu et motivé.
Chaque année, la Ville de Tomblaine accueille des dizaines de stagiaires, finance de nombreuses formations, comme le BAFA, le BAFD, des BPJEPS, le PSC1 (secourisme), et embauche régulièrement des apprentis. Ce sont également des dizaines de jeunes qui trouveront souvent leur premier emploi chaque année à Tomblaine au Centre de Loisirs, aux Classes de neige, en encadrement à la restauration scolaire, sur les temps périscolaires, ou encore en emploi-été. Tomblaine parie sur la jeunesse et la jeunesse le lui rend bien.

Ville jeune, sportive et dynamique !

Les Rencontres de l'Alternance à Tomblaine.

Il y a quelques années, constatant le manque d'information pour les jeunes, comme pour
leurs parents quant aux possibilités de formation par alternance, j'ai créé, avec le service 
municipal "emploi-insertion", un "salon de l'alternance"à Tomblaine. 
L'alternance ne doit plus être une orientation par défaut, elle doit être un vrai choix, pour 
cela il faut que les jeunes puissent rencontrer des employeurs pour découvrir la réalité de
certains métiers et pour connaitre la palette très large des offres qui sont faites. Savez-vous 
que chaque année, en Meurthe et Moselle, des centaines d'offres d'apprentissage, dans les 
métiers de l'industrie, dans les métiers de bouche... ne trouvent pas preneurs ?
Savez-vous que l'alternance, ce sont aussi beaucoup de possibilités de formations qualifiantes
en post-bac ?
Les jeunes et leurs parents, qui ont aussi besoin de connaitre les possibilités offertes à leur 
enfant, pourront rencontrer des CFA et se renseigner sur les contenus et les conditions proposées
par ces organismes de formation.
Si ce salon est programmé à cette date le : 
3 mars à l'Espace Jean Jaurès de Tomblaine
, de 9h à 12h et de 14 à 17h, 
c'est parce que les inscriptions sur la plateforme "Parcours Sup" pour les orientations universitaires sont 
closes le jeudi 12 mars. 
Alors, n'hésitez pas à informer les jeunes autour de vous, ce salon est organisé pour les aider.


C'est beau Tomblaine...

Superbe photo de Tomblaine prise au bon moment par Alexandre Huet. La Meurthe au premier plan,on aperçoit sous l'arc en ciel, le kiosque de l'Ile aux Oies, puis les Iles du Foulon et de l'Encensoir, un véritable poumon vert de 17 hectares classés en Espace Naturel Sensible, au milieu de la Ville. On dirait un tableau de Maitre ! Cette ville est belle. Nous avons bien travaillé.
 

Une équipe pour Tomblaine.

Ce document vous montre que notre équipe est prête avec un énorme bilan, un très beau projet, des compétences, des savoir-faire et la volonté commune de travailler au service de tous les habitants.

http://tomblaine2020.fr

 

Vous pouvez cliquer ici pour retrouver le document en grand format.

 

Dimanche 15 mars, à Tomblaine, un seul tour, un seul jour, ne ratez pas votre tour !

Retrouvez toute l'actualité de la liste de "la Gauche solidaire pour Tomblaine" menée

par Hervé Féron, sur notre site http://tomblaine2020.fr

 

La République qui fout le camp...

Voilà ce que des supporters-voyous du match Épinal-St Étienne ont provoqué comme dégats à Tomblaine. Ils se sont garés sur des pelouses qu'ils ont massacrées.
Pourquoi les services de l'État n'ont-ils  pas demandé  l'accord du Maire de Tomblaine avant que d'autoriser ce match ?
Quand arrêtera-t-on de mépriser les maires dans ce pays ? Qui décide de ce qui peut se passer à Tomblaine ? Les fonctionnaires de l'État ? La Métropole ?
Qui va réparer ces dégats ? Qui va payer ? Combien de mois devra-t-on attendre pour avoir des réponses ?

 

 

 

Dernier Conseil Municipal du mandat.

Petit moment d'émotion pour ce dernier Conseil Municipal du mandat... Après le Débat d'Orientation Budgétaire très consensuel, les délibérations ont été, une fois de plus, votées à l'unanimité. En fin de Conseil, le maire a remercié l'ensemble des Conseillers Municipaux pour leur investissement, rappelant que la réussite ne peut appartenir qu'à l'équipe.
Et puis Hinde Magada est intervenue en lisant un texte très émouvant. Hinde est entrée en politique, il y a 19 ans, l'âge de son fils. Elle avait accouché pendant les élections municipales de 2001 ! Elle n'a jamais cessé de faire partie de notre équipe solidairement. Merci Hinde pour ce que tu es, pour tout ce que tu as donné, tu es une belle personne. Ton parcours personnel est remarquable, nous sommes tous fiers de toi et tu gardes toute notre affection.

La petite phrase du jour...

"Quand un candidat de dernière minute en est réduit à téléphoner aux gens chez eux pour leur demander s'il y a des problèmes dans le quartier, c'est que ce candidat ne connait pas bien Tomblaine, c'est qu'il est à court d'arguments et c'est surtout qu'il est dans une démarche négative."
Qu'il soit rassuré, les problèmes, nous nous en sommes occupés pendant tout notre mandat et nous continuerons à nous en occuper... 
Mais notre ville a besoin qu'on ne soit pas agressif, qu'on soit positif, volontariste, pour rassembler le plus largement les habitants, hommes et femmes quelles que soient leurs origines, leurs idées, leur catégorie socio-professionnelle, leur âge... 
pour que l'on puisse continuer à vivre ensemble dans un climat apaisé.

Il n’y a pas de hasard...

Non, il n’y a pas de hasard, lorsqu’un journal qui ne fait jamais un titre en première page sur tout ce que nous réussissons à Tomblaine, annonce à la Une qu’un candidat (venu de nulle part ?) « me défierait »... 

Et lorsque ce candidat fait des comparaisons avec Vandoeuvre, ou se plaint de mes positions face à la Métropole, il n’y a toujours pas de hasard, il est aisé de comprendre qui envoie cet inconnu pour... « me défier » (ptdr !)

Je m’étais d’abord dit que je ne commenterais pas, que chacun est libre de se présenter à des élections et que c’était donc un non-évènement, relayé uniquement par malveillance.

Mais le problème de ce monsieur, c’est que personne ne le connait à Tomblaine, il n’y a jamais rien fait, il n’a jamais participé à quoi que ce soit... Alors, il a besoin de moi pour tenter d’exister et de se faire connaitre et il m’agresse d’entrée, ses propos systématiquement contradictoires, ne sont qu’attaques personnelles.
C’était le seul moyen pour qu’on parle de lui... Le terme « défier » est, de fait, une intention agressive et je voudrais rappeler que des élections municipales, ça n’est pas la guerre...
Cette personnalisation de l’attaque peut étonner, car je suis loin d’être seul, notre superbe bilan appartient à une équipe entière et soudée, notre projet pour Tomblaine est porté par une belle équipe renouvelée de moitié.

Vous avez été très nombreux depuis hier à vous adresser à moi pour vous dire outrés par cet article... Trop nombreux pour que je puisse vous répondre individuellement, c’est pourquoi je publie aujourd’hui ce texte que vous pourrez retrouver sur mon site herveferon.fr (3 830 000 vues...) et sur ma page facebook.

Par ses propos, il se disqualifie tout seul, d’entrée, car il démontre à tous, qu’il ne connait pas Tomblaine. Mais surtout, il me donne une superbe occasion de lui répondre point par point.

=> D’abord, je n’ai jamais dit que je renoncerais au poste de maire « si je n’étais pas plébiscité », c’est une affirmation du journaliste qui vise à faire penser que je serais assez prétentieux pour dire cela. J’ai dit que je renoncerais à ce poste s’il n’y avait pas suffisamment de participation, donc de vote pour ou contre la liste que je conduis (l’autre journaliste avait d’ailleurs relayé très précisément mes propos). Et je maintiens ce que j’ai dit, mes propos ne sont qu’incitation à participation citoyenne par le vote. Parce que, maire de Tomblaine, je suis responsable et il est de mon devoir de rappeler que dans tous les pays, sur cette planète, le suffrage universel n’existe pas... Mais ça, tous les tomblainois l’avaient bien compris...

=> Ce « candidat étonnant » se dit « un enfant de la République, attaché à la laïcité ».
Étonnant, quand on remarque qu’il habite à Tomblaine depuis 10 ans, qu’il n’y a jamais voté et que lui et sa famille ne se sont inscrits sur les listes électorales que... la semaine dernière ! Étonnant, quand on mène quelques recherches sur internet et que l’on constate son activisme dans les milieux religieux en utilisant systématiquement son titre de docteur en médecine... Et puis, on remarquera aussi qu’il avait été un des instigateurs d’une pétition (il avait fait signer toute sa famille !) à caractère diffamatoire à mon encontre l’an dernier. Cette pétition visait à faire croire qu’à la restauration scolaire à Tomblaine, on ne respectait pas la volonté des enfants qui ne « doivent pas manger de viande », ce qui était mensonger, bien sûr (il faut quand même préciser que ce monsieur n’avait même pas d’enfants inscrits à la restauration scolaire, il s’agissait d’une cabale sur fond de communautarisme), bonjour la laïcité !

=> Il se dit « très engagé dans la vie associative »... Ah bon ? En tous cas, pas à Tomblaine où aucune association laïque ne l’a jamais vu mettre les pieds.

=> Il parle « du nouveau quartier pavillonnaire », il semble en avoir oublié le nom... ou ne pas le connaitre. Il dit que « ce serait un quartier dortoir et qu’il n’y aurait pas d’espaces de détente et de loisirs ». Il faudrait juste qu’il sorte un peu de chez lui, il découvrirait le Parc Georges Brassens, qui est le plus beau parc de loisirs de Tomblaine, où nous avons réussi à préserver la nature, la flore, les roseaux autour des étangs, les cygnes, les canards, les grenouilles, les libellules qui co-habitent avec la population. Les enfants, les ados, les familles les personnes âgées, de tous les quartiers de Tomblaine, fréquentent nombreux ce parc et l’apprécient car tout y a été prévu pour eux. Ce « candidat étonnant » devrait y aller faire un tour, ça lui ferait du bien de prendre un peu l’air. Et puis à quelques centaines de mètres de ce même quartier, il y a notre superbe centre de loisirs tant apprécié par des centaines d’enfants tomblainois et par leurs parents. Un peu plus loin, il y a l’espace socio culturel Jean Jaurès qui reçoit en moyenne 1800 personnes par semaine, pour une ville de 9164 habitants... C’est dommage qu’on n’y ait jamais vu ce « candidat étonnant ». De tels équipements sont à considérer, quand on est responsable, en proportion du nombre d’habitants de la ville...
Alors, on peut se demander « au nom de qui parle ce monsieur » ???

=> Le « candidat étonnant » déplore aussi « l’absence d’une réelle politique d’accès aux loisirs, comme à Vandoeuvre où un pass jeunes à été mis en place ».
Décidément le « candidat étonnant » va beaucoup faire rire les tomblainois, mais je réponds pour ceux qui me liraient et qui n’habiteraient pas notre ville. Nous avons à Tomblaine le dispositif JASC (Jeunesse Accès au Sport et à la Culture), mais plus encore, nous avons plusieurs autres dispositifs d’aide pour l’accès aux loisirs, au sport ou aux vacances par exemple. Et n’oublions pas que, dans notre ville, toutes les activités jeunesse pendant les vacances scolaires sont gratuites !!!
A Tomblaine, beaucoup d’activités jeunesse sont dispensées d’abord par l’école laïque, celle de la République, il serait trop long de vous en présenter ici le catalogue.
Mais cela dit, je suis très fier qu’il ose comparer la petite ville de Tomblaine avec la deuxième ville du département...

=> Il veut « mener une réelle politique de sécurité, en créant une police municipale et en développant la vidéo-protection ». Et voilà, nous y sommes ! L’argument utilisé par tous les populistes qui émergent à chacune des élections dans ce pays : « l’insécurité ». Ce mot qui fait trembler dans les chaumières et surtout celui qui divise les habitants par la peur de l’autre et qui attise toutes les haines.

Et bien là aussi, il a tout faux, en voici quelques exemples. Tomblaine, il y a 20 ans était connue pour sa délinquance et la marginalité, aujourd’hui, avec un habitant sur trois qui a moins de 19 ans, nous n’avons plus de délinquance. Or, nous n’avons pas de police municipale, nous avons misé sur l’école publique, sur la culture, le sport, le lien social. Certes, on trouvera toujours une bêtise ou un acte de délinquance par ci, par là, mais si rare que ce n’est plus l’identité de notre ville. Tenir de pareils propos est également irrespectueux de la Police Nationale avec qui la Commune de Tomblaine travaille bien.
Et ce n’est pas comme ça que les gens qui aiment Tomblaine en parlent.
La preuve ? Un récent rapport officiel de l’Observatoire national de la délinquance classe les quartiers dits « à risques » en France dans une sorte de « palmarès ». On y trouve bien sûr la ceinture parisienne, puis en région, on finit par trouver l’agglomération nancéienne... Et là, on voit le Haut du Lièvre, Vandoeuvre, Laxou, St Max, Jarville... Mais pas Tomblaine ! Je ne donne de leçons à personne et je respecte le travail difficile de mes collègues maires, mais laisser planer le spectre de l’insécurité à Tomblaine est un mensonge de plus !
Et puis, chacun sait que je ne suis pas proche du gouvernement actuel, alors comment le « candidat étonnant » explique-t-il que l’actuelle Ministre de la Justice et Garde des Sceaux m’ait décerné, il y a quelques mois, la médaille d’Honneur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, échelon Or, en reconnaissance de tout ce que j’ai fait au service de la jeunesse et de la justice... Comment explique-t-il que Roland Esch, ancien Président du Tribunal de Grande Instance de Nancy, m’ait écrit le mois dernier une très longue lettre, de laquelle je vous extrais quelques mots « J’ai pu constater votre implication dans vos fonctions de Maire, votre volonté de contribuer à la tranquillité et à la sécurité des habitants de la Commune et également votre souci d’un travail partenarial, à même de fédérer les énergies »...

=> Le « candidat étonnant » sourit lorsque je parle de Démocratie Participative. Il habite Tomblaine depuis 10 ans, il n’a jamais participé à aucune des nombreuses réunions de quartiers organisées par la municipalité, que ce soit les réunions thématiques pour présenter des projets ou des aménagements ou que ce soit les réunions systématiques et généralistes que nous organisons tout au long du mandat sur tous les quartiers de Tomblaine. Il n’a jamais participé non plus aux repas de quartiers, si conviviaux, qui permettent de discuter avec les élus municipaux. Il n’a jamais répondu à nos appels à participation citoyenne quand il s’agissait de trouver des citoyens pour intégrer certaines instances locales... En fait, mes propositions le font « sourire jaune », car il sait que les nouveaux outils de Démocratie Participative que nous proposons seront ouverts à toute personne de bonne volonté, constructive et ne cherchant pas à diviser. Je suis prêt à parier qu’il ne saura pas y trouver sa place.

=> Enfin sur mon rôle à la Métropole, il se dévoile, on comprend clairement de qui ce monsieur est l’envoyé...
Si je ne m’étais pas battu comme ça à la Métropole, Tomblaine n’aurait jamais bénéficié de cette belle évolution et de ce changement d’image. Quelle autre Commune peut en dire autant en Meurthe et Moselle et surtout dans la Métropole ? Tomblaine a constaté, selon l’INSEE, 16,01% d’habitants en plus en 10 ans (de 2007 à 2017) et 11% d’entreprises et de commerces supplémentaires rien que dans l’année 2015 !
Qu’est-ce qui dérange donc ? Que je sois très seul à la Métropole à avoir dénoncé les magouilles ? Les petits arrangements d’A. Rossinot avec des promoteurs sur des projets inadaptés comme le Grand Nancy Thermal, Nancy Grand Coeur, le prochain tram... Que j’aie été le premier (et encore très seul) à faire remarquer que notre Métropole à cause de cette gestion est la plus mal classée en France dans le rapport dette par habitant ? Avec une dette qui dépassera le Milliard d’euros dans deux ans ??? Ça le dérange que j’aie dénoncé la complicité, à droite comme à gauche, de tous ceux qui ne se sont pas opposés à cette gestion catastrophique ? Ça le dérange que je fasse remarquer les trahisons et la lâcheté de Choserot (qui like sur facebook ce pauvre article...) ? Ça le dérange que je sois offusqué quand S. Hablot (dont un adjoint au maire à Vandoeuvre, habite depuis plusieurs années à Tomblaine et s’est inscrit avec « quelques amis » sur les listes électorales de Tomblaine en dernière minute vendredi 7 février) est le plus gros cumulard de lorraine (maire de la deuxième ville du département, vice-président de la métropole, vice-président du Conseil Départemental...) et qu’avec toutes ses indemnités cumulées, il bénéficie pourtant d’un logement social ???

Il n’y a donc pas de hasard et le « candidat étonnant » qui avance caché, (en précisant cependant, sans citer de nom, qu’il aura des membres de l’opposition sur sa liste... quelle opposition ?) n’est en fait « pas étonnant du tout »

Voilà, messieurs dames, vous avez tout compris. Je vous invite à bien choisir vos lectures. Nous vous donnerons de nos nouvelles sur mon site herveferon.fr et sur notre site tomblaine2020.fr

Du coup, cela a provoqué un grand élan de sympathie qui s’organise spontanément sur la candidature de notre liste « La Gauche solidaire pour Tomblaine », à nous de travailler avec toutes les personnes de bonne volonté.
Ce « candidat pas étonnant du tout» est donc rhabillé pour l’hiver. Il ne lui reste plus qu’à trouver d’autres arguments... Je l’invite à les peaufiner un peu mieux et je suis même prêt à lui organiser très amicalement une visite de Tomblaine pour lui présenter notre ville.

Il sera vraisemblablement battu largement, ce sera la meilleure façon de lui répondre. La règle de la proportionnelle devrait lui permettre d’avoir deux ou trois élus au Conseil Municipal et c’est une bonne chose. Il me semble évident que ce monsieur n’aura pas le temps d’y siéger régulièrement (en a-t-il seulement l’intention ?) J’émets juste le vœu que ces élus d’opposition sauront se comporter honorablement dans un esprit républicain et au nom de l’intérêt général... Pour que notre belle Commune puisse continuer à se développer harmonieusement et solidairement.

Pour ma part, je continuerai à être le maire de tous les tomblainois, en cherchant sans cesse à les réunir et à organiser la qualité du « vivre ensemble ».
Hervé Féron
Maire de Tomblaine.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4359819

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL