Tomblaine

21ème salon "l'automne des arts" à Tomblaine.



La Culture aujourd'hui est un combat. Nos gouvernements ne favorisent pas les 
arts, l'expression, la créativité, l'éducation populaire, la Culture. Faut-il que nos 
dirigeants soient ignares (ou pour le moins cyniques) pour abandonner ainsi une 
telle opportunité pour l'Humanité. A les entendre donner sans cesse des leçons, 
on se demande comment peuvent être crédibles les ignorants qui professent !

La moindre démarche artistique aujourd'hui devient donc un acte politique, un fait 
de résistance dans le contexte de médiocrité ambiante, véhiculé par les médias 
d'information, comme par la débilité que vomissent quotidiennement les chaines
de télévision. 

Aujourd'hui, on annonce avec une légèreté impudique 1800 suppressions de postes
d'enseignants dans le secondaire et on livre ainsi les citoyens de demain en pâture
à l'obscurantisme croissant et à l'égoïsme aveugle. Sans valeurs, sans repères,
sans apprentissages, la société se paupérise. Seule la Culture en tant qu''offre
d'intelligence à partager pourra nous sauver collectivement. 

Les élus de Tomblaine ont inauguré le salon annuel "l'automne des arts" ce samedi 
matin. 98 artistes exposent tout le week-end à l'Espace Jean Jaurès, espace qui se
prête parfaitement à ce type de manifestation.



Les exposants sont accueillis dans d'excellentes conditions, le Maire et ses 
adjoints ont fait longuement le tour des stands. Puis, lors de la prise de parole,
les artistes et les visiteurs ont été remerciés, car ils font la réussite de ce salon.

Mais les services municipaux ont été également chaleureusement félicités pour
la qualité de leur travail, une telle organisation est une lourde charge. Damla Aslan 
et Floriane Joly du service communication ont piloté, aidées par les services techniques
et le service d'animation. On n'a pas oublié de saluer Sylvie Jolain, aujourd'hui à la
retraite, mais qui a longtemps été la cheville ouvrière de cette belle manifestation.

L'invité d'honneur était cette année le très talentueux Olivier Gomez qui avait 
choisi de présenter ses superbes pastels ! Mais, actualité oblige, il avait ajouté une 
oeuvre, un portrait à l'encre... celui de monsieur Charles Aznavour. Un beau moment
d'émotion !





Hervé Féron conclut en citant Jean-Jacques Rousseau dans "Les confessions" :
"les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur
estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner 
même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager"...

Tout le week-end, l'entrée est libre, venez à la rencontre de ces nombreux artistes.

Des locaux comme neufs pour Tempo et Passport et Culture !



La culture, le sport et l'éducation populaire sont des priorités à Tomblaine.

L'école de Musique Tempo et l'association Pass'port et Culture sont hébergées par la Commune dans des locaux adjacents. Ils avaient "pris de l'âge" et également un peu souffert des travaux de réalisation de la nouvelle salle de gymnastique située juste à côté.
La Ville de Tomblaine a donc engagé des travaux de rénovation important (106400€ en 2018), qui se prolongeront en 2019 pour une deuxième tranche.
Ces locaux sont (re)devenus superbes, chaleureux,accueillants, fonctionnels.
Une petite manifestation était organisée jeudi soir pour réceptionner les travaux et les présenter à de nombreux invités : parents, élèves et professeurs de l'école de musique, élus, membres des conseils d'administration de Tempo et de Pass'port et culture,...
Mais il s'agissait surtout de remercier les employés municipaux des services techniques pour la qualité de leur travail et de les mettre à l'honneur !
Il a été rappelé malheureusement l'entêtement de la Métropole du Grand Nancy à refuser une subvention à Tempo depuis 2017, sur la base de prétextes fallacieux, en la faisant ainsi seule école de musique de la Métropole que le Grand Nancy ne subventionne pas....
Une plaque pour rappeler cela a été apposée sur le mur, pour que chacun sache... En espérant qu'un jour, elle pourra être enlevée, quand l'ostracisme ne sera plus de mise...


Après la prise de parole du Maire, puis de Thierry Brachet, président des deux associations, plusieurs enfants ont joué du violon, puis du piano. Et, comme à Tomblaine, tout se termine toujours par le verre de l'amitié, il n'a pas été dérogé aux bonnes vieilles habitudes !