Hervé FERON

Non catégorisé

Une pépite à ne pas manquer…

« Aux actes Citoyens » vous propose la première du spectacle « Blessées à mort » , produit par la Compagnie Rêveurcibles,
et mis en scène par Caroline Bornemann, d’après un texte de Serena Dandini.
Un tour du monde des féminicides…
Un spectacle nécessaire, essentiel, bouleversant … Soyez les premiers à le découvrir.
Ce sera samedi 25 novembre à 20h30 à l’Espace Jean Jaurès, à Tomblaine.
Le 25 novembre est la journée internationale contre les violences faites aux femmes.
Réservations : Espace Jean Jaurès - Place des Arts - Tomblaine : 03 83 33 27 50
 

DONS - SOLIDARITES - MAROC.

Madame, Monsieur,
La Ville de Tomblaine souhaite témoigner sa solidarité et apporter son aide à nos amis marocains.
=> Un centre de collecte de dons sera ouvert rue Verlet à Tomblaine (à proximité de la mairie), dès demain mardi 12 septembre, du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h.
Des bénévoles seront présents pour vous accueillir et collecter vos dons.
Pour l’instant, dans l’urgence, nous recherchons essentiellement des tentes, couvertures, vêtements chauds (car le séisme a touché des régions montagneuses où il fait très froid le soir), produits d’hygiène, vêtements et couches pour bébés, médicaments (uniquement de première nécessité… pas d’antalgiques forts, pas d’anti-inflammatoire), des trousses de secours…
=> Nous sommes en relation avec la Mosquée de Tomblaine et également avec le collectif d’associations marocaines de la région. Ce collectif travaille à trouver des moyens d’acheminement, pour cela il aura besoin d’argent, nous vous communiquerons les coordonnées pour le cas où vous souhaiteriez participer financièrement, quelle que soit le montant de votre participation.
Des personnalités d’origine franco marocaine nous soutiennent et nous accompagnerons dans notre démarche : Abdes Ouaddou (conseiller municipal à Tomblaine), Michaël Chrétien...
=> Il sera proposé au Conseil Municipal de Tomblaine de verser une aide de 2000€ qui sera adressée à la Fondation de France. Nous partons du principe, comme nous l’avions fait précédemment pour le drame subi par la Turquie et la Syrie, que si chacune des 35 000 communes de France versait la même somme, l’aide serait conséquente et efficace. Les versements peuvent se faire en ligne : www.fondationdefrance.org, soit par chèque bancaire libellé à l’ordre de Fondation de France - Solidarité Maroc - 60 509 - Chantilly Cédex
=> Nous essayons de nous renseigner auprès de l’Etablissement du Sang Français, mais pour l’instant, on ne nous répond pas. S’il s’avérait que la démarche était pertinente et appropriée (en particulier pour ce qui concerne l’acheminement du sang, la tracibilité, etc), nous organiserions très prochainement une collecte exceptionnelle de sang à la salle Stéphane Hessel sur deux journées consécutives
=> Enfin, nous sommes en lien avec le village de Asni, qui a été en grande partie détruit. Il existe à Asni une association locale de solidarité :
« Atlas Toubkal (qui signifie « montagne ») Asni » et nous allons trouver le moyen de collecter des dons financiers à adresser directement à cette association, car nous avons l’assurance que cette aide sera utilisée à bon escient. Par la suite, la ville de Tomblaine souhaitera entretenir des liens forts avec ce village.
Merci à toutes et tous pour votre mobilisation.
Hervé Féron.
 

Première convention du personnel OMh.

C’est avec plaisir que ce vendredi matin, Grégoire Ruhland, adjoint au Maire ce Tomblaine, a accueilli, au nom du Maire De Tomblaine, à l'Espace Jean Jaurès, les équipes de l'OMh, autour de leur président Mathieu Klein et de leur directeur général Jérôme Dal Borgo, pour leur première convention annuelle estivale !
Ce n'est sûrement pas un hasard si c'est à Tomblaine que s’est tenue cette journée de travail, tant la rénovation de l'habitat, notamment public, a transformé la vie dans la ville et tant les projets de développement de l'habitat social, d'accession sociale à la propriété comme de l'habitat privé sont très structurants pour notre commune. Un beau projet, avec l'OMh et la société Le Nid (dont l’OMh est actionnaire) va naître à Tomblaine au Faubourg Sandor Kiss.
Dans ses projets, l'OMh prend en compte les grands enjeux de notre société, qui sont aussi des axes forts du projet politique à Tomblaine : la transition écologique, la rénovation du bâti, l'économie sociale et solidaire, la qualité de l'habitat. Autant de valeurs qui nous rassemblent et permettent de mieux vivre ensemble.
Cette matinée était l'occasion de revenir sur les grandes réalisations de l'année pour cet office métropolitain de l'habitat, sur ses projets urbains et ses perspectives de développement, le tout dans la convivialité et la bonne humeur avec l'intervention remarquée de la compagnie d'improvisation Crache Texte ! A Tomblaine, la Culture, encore et toujours !
 

Il y a des cygnes qui ne trompent pas...

C'est un rituel. Chaque années les cygnes qui habitent le Parc Georges Brassens à Tomblaine, au coeur de la ville, nichent au milieu des roseaux de l'étang, ils y couvent leurs petits... Et quand les premières grandes chaleurs surviennent, ils migrent pour la saison d'été vers les rives de Meurthe, où ils recherchent la fraîcheur... On les a même vus à plusieurs reprises s'y rendre à pied, avec les petits cygneaux qui suivaient sagement leurs parents et... ils empruntaient les passages piétons !!!
Aujourd'hui, c'était juste une petite escapade avec retour dans le Parc...
Nous avons réussi, au milieu de la ville, à préserver la biodiversité, grâce aux fauches tardives dans ce parc et en y plantant des dizaines d'arbres et végétaux chaque année. Ainsi, les papillons, les libellules, les grenouilles, les canards, les cygnes côtoient les humains au quotidien. Et tout ça, ça vit très bien ensemble.
 

Mardi 16 mai, en présence de Romain Colucci !

C’est gratuit, dans la limite des places disponibles et il vous faut donc réserver (Espace Jean Jaurès 03 83 33 27 50)
Dans le cadre de ses évènements décentralisés, le festival de théâtre « Aux Actes Citoyens, vous propose, mardi 16 mai à 10h30, la diffusion au Ciné Royal St Max du film
d’Olivier Marchal (professeur au Lycée Varoquaux à Tomblaine) « L’art de voir autrement » . Ce film traite du rapport entre les personnes malvoyantes avec l’art en général. La même semaine il sera en compétition à Cannes, au festival « Entre deux marches » qui est un festival parallèle au Festival de Cannes et qui concerne
le cinéma et le handicap.
Après cette projection, seront diffusés trois clips en Langue des Signes Française, réalisés par les élèves du Lycée Varoquaux. Olivier Marchal, en post Bac est leur professeur
en option « Langue des Signes Française »
Et ce lycée est, depuis plusieurs années partenaire officiel des Enfoirés ! C’est à dire que, chaque année, les élèves signent la chanson des Enfoirés pour en faire un clip officiel en LSF !
Il y a quelques années, nous avions invité dans notre festival Véronique Colucci, qui était alors présidente nationale des Restos du Coeur. Cette année-là les élèves du lycée Varoquaux
étaient également devenus partenaires officiels des Restos du Coeur en signant, sur un clip, la fameuse chanson « Aujourd’hui, on n’a plus le droit… »
Mardi 16 mai, après le film d’Olivier Marchal, les clips en LSF des chansons des Enfoirés de 2022 et 2023 et de la chanson des Restos du Coeur seront donc diffusés, en présence de ces
élèves. Et… événement : Romain Colucci, sera là toute la matinée avec nous. Fils de Coluche, il a repris la Présidence nationale des Restos du Coeur, après le décès de sa mère.
Après cette diffusion, de 11h45 à 12h45, il y aura discussion entre le public, Romain Colucci, Olivier Marchal et ses élèves.
 
 

Vernissage de l'exposition « Internement et déportation »

Un moment de qualité ce soir à l'espace Jean Jaurès pour le vernissage de l'exposition « Internement et déportation » suivie d'une conférence sur la rafle du 2 mars 1943.
Ce jour là, la Gestapo a opéré une rafle au centre ville de Nancy, embarquant plusieurs dizaines de jeunes hommes dont 8 tomblainois, ce qui fait qu'après Nancy, Tomblaine fut la plus touchée par cette rafle. Il était important, historiquement et affectivement de s'intéresser à ce pan de notre histoire. Sylvie Kurt, adjointe au Maire, a donc organisé, cette rencontre avec Patrice Lafaurie, autour de cette exposition, puis cette conférence.
17 panneaux, prêtés par les archives départementales, forment un parcours qui relate les lieux et conditions d'internement et de déportation, ainsi que des panneaux hommage à certains déportés. Monsieur Patrice Lafaurie, vice-président de l'Amicale de Mauthausen et militant de la mémoire de la déportation en Meurthe et Moselle, a commenté ce chemin bouleversant avec, à la fois, précision, réalisme et émotion.
Hervé Feron a rappelé l'importance de la transmission de notre histoire auprès des jeunes. Transmission et enseignement pour comprendre et réfléchir, pour contribuer à construire la paix.
Après le verre de l'amitié, Patrice Lafaurie nous a présenté les causes et les circonstances de cette rafle dans les rues de Nancy, ainsi que le parcours des 8 tomblainois raflés, de la prison Charles III aux camps de concentration. Un power point très intéressant accompagnait ces explications illustrées par de magnifiques dessins de René Rhein, dernier survivant de la rafle.
Parmi le public , monsieur Lewandowski nous a honorés de sa présence. Résistant, maquisard, déporté à Mauthausen, il a fait partie des libérateurs de Pont à Mousson. Son témoignage précieux nos a émus et ébranlés.
A la fin de la conférence, monsieur Lafaurie dédicaçait son livre "Nancy, une prison et des rafles oubliées", ouvrage qu'il a écrit avec Madame Claude Favre, secrétaire des Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation.
Tomblaine, ce soir, a voulu rendre hommage à ses jeunes, revenus à jamais traumatisés par ce qu'ils ont vu et vécu.
L'exposition se tient à l'espace Jean Jaurès jusqu'au 8 mai.
 
 
 
 

Les fourberies de Bazin.

J’habite une circonscription, où le député s’appelle Thibaut Bazin, Il est LR…
Monument de lâcheté, il a trouvé le moyen de « ne pas participer au vote » pour 
cette motion de censure. C’est à dire qu’il a déçu les gens qui n’avaient pas voté 
pour lui, il a déçu les gens qui avaient voté pour lui et il a réussi le tour de force
de décevoir aussi les électeurs qui n’avaient pas eux-même participé au vote aux 
dernières Législatives.
Aujourd’hui, dans le Lunévillois, ça chauffait, ça râlait, ça manifestait après Thibaut 
Bazin, même les militants LR se plaignaient de lui et de ses couardises.
 
Lui, n’a pas de honte. Il faudra s’en souvenir, se souvenir de ce nom. 
 
Dans la rubrique mauvaise pantalonnade, c’était … les fourberies de Bazin !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6649733

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL