Hervé FERON

Non catégorisé

Demandez l'information !!!

Quand il y a Conseil de Métropole, l'information aux citoyens est désormais bien organisée (ou verrouillée ?). 
Le service communication du Président de la Métropole communique à l'Est Républicain les consignes et 
les informations d'André Rossinot pour que le contenu des délibérations soit publié, comme des décisions 
actées... avant le Conseil de Métropole ! C'est à dire, la plupart du temps, avant même que la majorité des élus 
n'ait été informée du sujet, sujet qui parfois n'a jamais été discuté préalablement !!! Ces décisions sont alors 
annoncées alors qu'elles n'ont pas encore été votées ! 
Peut-être découvrez-vous le problème, mais sachez que cela n'est pas anecdotique, cela se passe systématiquement 
comme ça. 

Exemple : le déménagement de la caserne des pompiers de Tomblaine, tant voulue par André Rossinot. Celle-ci n'a 
jamais été une nécessité absolue. André Rossinot avait besoin que la caserne Joffre dégage du centre de Nancy pour 
laisser la place à son quartier "Nancy Grand Coeur" et ses centaines de mètres carrés de bureaux qu'il ne sera pas aisé 
de combler. Alors, il a inventé l'idée du déménagement des deux casernes Joffre et Tomblaine pour mutualiser les 
moyens et les moderniser... 
Ce dossier n'a jamais été discuté en Conseil de Métropole et encore moins avec les citoyens ou dans les instances de 
démocratie locale. Il sera certainement très couteux pour les contribuables. Le Maire de Tomblaine est très inquiet et 
demande qu'on ne laisse pas une friche au milieu de la ville, ne serait-ce que pour quelques mois après le départ des 
pompiers. André Rossinot promet, mais il a tellement habitué à ne pas tenir ses promesses... Le Maire de Tomblaine 
a même des investisseurs à proposer qui seraient prêts à proposer un projet pour ne pas laisser cet endroit à l'abandon. 
Mais André Rossinot ne voudra pas d'une proposition à Tomblaine qui vienne du Maire de Tomblaine... 
Cela se passe comme ça dans le microcosme du Grand Nancy... 
Et donc le matin même du Conseil de Métropole une page entière, en couleur et à la Une de l'Est Républicain, annonce 
le déménagement programmé de la caserne de Tomblaine. L'avis du Maire de Tomblaine n'apparait pas dans l'article, 
ce qui pour une fois reflète la réalité, puisque son avis, on ne lui a pas demandé ! 

Mais, comme si cela ne suffisait pas, chaque fois les élus d'oppositions interviennent et animent les débats pourtant 
soporifiques au Conseil de Métropole. Or, le lendemain il ne ressort quasiment rien de leurs interventions dans la presse. 
L'article qui en résulte est insipide et de toutes façons convenu... Tout comme les annonces qui avait précédé le Conseil 
de Métropole avaient été convenues. 
Cela parait incroyable, mais cela se passe comme ça dans le microcosme du Grand Nancy. Et ça ne peut pas changer, car 
celui qui dit ce qu'il pense est boycotté par cette même presse ( vous connaissez la chanson : "le premier qui dit la vérité, 
il doit être éliminé") 

C'est pourquoi, par ce site qui est très lu et par ma page facebook, je m'emploie à transmettre une (contre-)information, 
pour que les citoyens sachent... Hier j'y ai publié  mon intervention au Conseil sur le Rapport d'Orientation Budgétaire, 
mon compteur montre que cela a été très lu. Heureusement, car il n'en est pas dit un seul mot dans la presse d'aujourd'hui. 

Alors, j'en rajoute une couche, Pierre Boileau vice-président aux finances (qui est très compétent) prétend (mais a-t-il le choix?) 
qu'il faut faire des économies parce que la Métropole a subi des baisses de dotations de l'Etat. C'est vrai, mais c'est surtout faux ! 

C'est vrai, car il y a eu (trop) de baisses de dotations de l'Etat pour les collectivités, mais c'est faux de l'expliquer comme ça. 
Et d'ailleurs, ils se prennent eux-mêmes les pieds dans le tapis quand ils publient dans le Rapport d'Orientation Budgétaire le 
tableau ci-dessous. 
On y voit clairement que les recettes de fonctionnement n'ont cessé d'évoluer depuis 2008 (malgré les baisses de dotations) 
où l'on comptait 346,3 M de recettes, jusqu'en 2014 : 421,1 M ! Avec une petite baisse en 2015 et 2016 où l'on constate 413,7M. 
C'est donc un argument fallacieux que de n'avancer que les baisses de dotations de l'Etat. 

Par contre dans ce même tableau, on constate une hausse constante des dépenses de fonctionnement de 2008 à 2015. En 2008 
elles étaient de 285,4M. En 2O15 : 346,1M ! Quelle hémorragie ! Même si on constate une petite baisse juste sur l'année 2016 : 
335,1M. 
En 8 ans : 67,40M de recettes en plus, en passant par les augmentations d'impôts et des tarifs des services publics... et 49,7M 
d'augmentation des dépenses de fonctionnement dans le même temps. 
C'est leur tableau. 
Il n'y a pas plus cartésien comme démonstration, c'est imparable. Cela signifie que cette intercommunalité est mal gérée. 
Quand est-ce qu'on en informe les citoyens ? 

Il se passe toujours quelque chose à Tomblaine !

Mercredi 11, à 18h, avait lieu l'assemblée générale de l'association Tomblaine Danse. Le maire Hervé Féron n'a pas manqué de rappeler tout le bien qu'il pense de cette association importante de Tomblaine pour le travail en direction des jeunes, la qualité du gala annuel, la diversité des activités proposées et les partenariats dans la ville.
La présidence est Brigitte Mion, le professeur Sylvie Kurt, les parents et bénévoles sont toujours nombreux à se mobiliser pour une association dynamique.

 

Jeudi 12 à 17h30, après l'inauguration festive de la Girafe de Jean-NO Place des Arts, les élus tomblainois recevaient comme chaque année les enseignants. Tous les établissements étaient représentés : Collège Jean Moulin, Lycée Varoquaux, Lycée Marie Marvingt, ainsi que les trois écoles maternelles et les trois écoles élémentaires de Tomblaine.
 
 
 C'est ainsi chaque année l'occasion pour le Maire de rappeler que l'École est la priorité à Tomblaine.


Ce samedi à 11h, c'était l'ouverture du "Bistrot sympa".



L'ancien bar PMU boulevard Barbusse avait fermé quand les gérants avaient pris leur retraite. Monsieur Konak, chef d'entreprise qui habite Tomblaine, a racheté cet établissement et l'a complètement rénové. Il est désormais accueillant, moderne et esthétique.
Et  monsieur Konak étant propriétaire du "bar sympa" à St Max, de "l'assiette sympa" à Nancy, naturellement ce sera le "bistrot sympa" à Tomblaine.


Madame Konak tiendra le "Bistrot sympa" avec possibilités de restauration rapide.

Après cette inauguration, les élus sont retournés à la mairie où avait lieu à 11h30 le vernissage de l'exposition de peinture de Sandrine Banas.
On connait bien Sandrine Banas à Tomblaine, car elle a longtemps été parent d'élèves élue au Conseil de l'école Brossolette, et surtout parce qu'elle est Maître de conférence en parasitologie à la Faculté de Pharmacie. Elle avait brillament animée une conférence passionnante sur la maladie de Lyme à l'Espace Jean Jaurès...
Mais là c'est une autre facette de ses talents qu'il faut découvrir. Et du talent, elle n'en manque pas. 
 
 
Membre de l'association des artistes lorrains, Sandrine Banas expose à la Mairie de Tomblaine jusqu'au 4 novembre.

 

Enfin samedi, à 16h a eu lieu la traditionnelle remise des prix du concours local des maisons fleuries.

Cette année, les membres du jury présidé par Jean-Pierre Laurency, premier adjoint au maire, ont retenu près de 90 décorations florales réparties en 3 catégories, maisons avec jardin visible de la rue, balcons et terrasses ainsi que fenêtres et murs tout en prenant en compte  les variétés choisies, les accords de couleurs et l’harmonie de l’ensemble.

Certes la sécheresse de l’été et les restrictions d’arrosage ont mis à mal de nombreuses compositions faisant que le millésime 2017 a été un peu moins réussi que celui des années précedentes.
Pour autant, les mains vertes tomblainoises  ont cette année encore, redoublé d’effort et d’imagination afin de rendre plus accueillants leur quartier et leur commune ajoutant ainsi à l’excellent travail des services techniques municipaux.

 

 

Remise de diplômes de l'AIDAS.

Ce lundi 24 juillet avait lieu à Avignon la traditionnelle remise de diplômes de fin d'année aux élèves de l'Académie internationale des Arts du spectacle.
Carlo Boso et Danuta Zarazik directeurs de l'AIDAS avaient invité Hervé Féron à remettre ces diplômes. Et viva la comedia !

 

La Justice des puissants... La République marche à l'envers.

On se souvient que Total ne payait pas d'impôt sur les sociétés avant 2013 en France, on ne sait pas assez qu'ensuite cette société a trouvé le truc en se déclarant déficitaire en France (alors que sur son activité globale Total réalise des bénéfices colossaux), ce qui lui permet (un comble !) de bénéficier de la part de l'Etat Français de créances sur l'IS (19 millions en 2013) auxquelles s'ajoutent des créances au titre du Crédit Impôt Recherche
(60 millions en 2013 !)... Merci l'Etat Français.

On sait aussi que l'évasion fiscale coute à la France chaque année entre 60 et 80 milliards d'€, c'est à dire plus que  le budget annuel de l'Education Nationale ! Ou deux fois plus que l'intérêt de la dette dont la France doit s'acquitter annuellement...

On ne sait pas assez que un cinquième de la dette de l'Etat serait à mettre sur le compte de l'évasion fiscale !!!

Alors que les médias nous saoulent à la recherche de scoops, à nous raconter quotidiennement l'inutile et le superflu, les problèmes de cravates des députés En Marche ou la moindre apparition publique du "très jeune et très moderne Président Macron", qui tente de se donner une image obamesque... Vous n'avez pas beaucoup entendu parler de ce qui s'est passé la semaine dernière...

En effet, le Rapporteur Public du Tribunal administratif de Paris a estimé la semaine dernière que Google ne devait subir aucun redressement fiscal en France, alors que le fisc lui réclamait 1,115 milliards d'euros. Le Rapporteur a estimé que "Google France" ne disposait pas d'un établissement stable dans le pays au regard du droit, qui aurait pu le contraindre à payer les impôts et taxes réclamés. Le jugement dans cette affaire qui comporte cinq dossiers sera rendu mi-juillet.

"Google France n'a pas bénéficié de la présence d'un établissement stable en France, tant au regard de la retenue à la source, que de l'impôt sur les sociétés ou de la TVA", a déclaré le Rapporteur Public. Il a souligné que cela révèle les carences de la base juridique actuelle" et (là, on atteint les sommets) il a préconisé que pour chacun des cinq dossiers étudiés, l'Etat Français verse à Google 1500€ au titre des frais de justice, soit un total potentiel de 7500€ !!!

Pensez à tout ça lorsqu'on va vous demander de payer vos impôts...

Mathieu Madénian et Oldelaf

Mathieu Madénian en fin de soirée sur scène avec Oldelaf : "En tous les cas, du fond du coeur, c'est ce soir à Tomblaine la plus belle date qu'on ait jamais faite!"

Soirée "En voiture Simone" au Festival de Tomblaine.

Hervé Féron avait organisé mercredi une soirée très exceptionnelle appelée "En voiture Simone", au festival "Aux Actes Citoyens". Une énorme réussite, une grande originalité, et une fête spontanée pour plus de 40 voitures de collection, 12 Harley Davidson, 6 trikes, et 3 side-cars, dont un des années 50. Tous ces véhicules vont chercher des personnes âgées dans la ville et les emmène au théâtre où déposées sur le tapis rouges elles seront considérées comme des reines. C'est un grand moment d'émotion et de lien social . Parmi les voitures il y avait une oldsmobile de 1961 (la voiture qui a tourné dans le film le "mouton noir" avec Jacques Dutronc!), une celta 4 de 1937, des tractions avant, des panther lima,...

Certaines personnes âgées ont même pris l'initiative de se déguiser dans une 403 d'époque il y avait ainsi un inspecteur Colombo plus vrai que nature.

 

On a pu voir aussi sur un side-car un remake du gendarme à St Tropez.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2603617

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL