Tomblaine

Encore une victoire des basketteuses de Tomblaine.

C'était un match à risques pour l'AS PTT Nancy-Tomblaine, leader de Nationale 3, puisque nos basketteuses recevaient Aubervilliers, équipe qui, elle, jouait sa survie. Le match fut serré jusqu'à la fin, les joueuses d'Aubervilliers combatives ont tout donné pour éviter la relégation. Les tomblainoises avaient peut-être l'excuse d'être en manque de repères dans un gymnase (Martigny) inhabituel pour elles, mais elles ont su bien résister et l'ont emporté sur le score de 49-41.
Xavier Riondet a su faire tourner son équipe et comme il bénéficie d'un banc de qualité, les remplaçantes ont été précieuses.
Quelle différence avec le coaching d'Aubervilliers ! L'entraineur, insupportable, hurle tout le temps, je ne pense pas qu'il ait aidé particulièrement ses joueuses...

Je vous avais prévenus, il ne fallait pas rater ça...

Ce samedi avaient lieu à Tomblaine les finales régionales des Trophées de la Robotique. Et je vous avais dit que ça allait être exceptionnel ! Organisés par les Francas de Meurthe et Moselle, Fédération d'Education Populaire qui est créative, innovante et démontre sans cesse que l'Education Populaire, pour être vivante, doit être empreinte de modernité. Et pour le coup, c'était le cas !

Il y avait à voir ou à essayer pour tout le monde, à tous âges et partout. Dans la cour de l'Espace Jean Jaurès, un circuit de voitures télécommandées. A l'intérieur de l'Espace Jean Jaurès une énorme cage d'essai pour piloter des drones.

Un peu plus loin des postes de pilotage virtuel avec visio- casques...

A l'entrée de l'Espace Jean Jaurès, un vrai studio de télévision, les journalistes ont 10 à 12 ans, ils viennent de Vandoeuvre et St Max. Ils m'ont interviewé comme de vrais pros !
Il y a des stands partout, vous pouvez jouer, vous essayer à utiliser une imprimante 3D, il y a un tapis de jeu avec un robot à piloter...pour enfants à partir de 3 ans !

Dans les stands, des jeunes, mécaniciens assurent les dernières révisions du robot de leur équipe avant le match...

Ce qui m'enthousiasme le plus, c'est que l'ensemble de la manifestation est encadrée par de nombreux animateurs très jeunes formés par les Francas... bon état d'esprit, souriants, accueillants, sympas... Une grande partie de ces jeunes responsables sont tomblainois, on les reconnaît, ils ont un tee-shirt rouge estampillé Francas. Moi, le maire, je suis fier. Fier de ces jeunes et fier aussi que tout ça se passe à Tomblaine. Et d'ailleurs les Francas ont annoncé hier que l'an prochain ces finales régionales se dérouleraient à nouveau à Tomblaine, tant l'Espace Jean Jaurès se prête à ce type de manifestation par son originalité, il est esthétique et fonctionnel.

On continue la visite, voilà un vrai studio de radio, je suis interviewé par des jeunes pêchus et qui ont des idées, alors comme ils ont le maire sous la main, ils ne manquent pas de les lui suggérer, ça c'est de la formation à la citoyenneté active !


Et puis dans la salle Léo Ferré, face à La tribune et aux supporters, et sous les caméras (puisque les matches sont retransmis sur écran géant) les équipes s'affrontent dans une compétition très sérieuse, avec des arbitres en tenue, les robots sont télécommandés et doivent réaliser un certains nombre de missions imposées en un temps limité...
C'est spectaculaire, c'est joyeux. Je suis emballé. Dans mon premier article, j'avais fait quelques erreurs : la finale nationale n'aura pas lieu à Paris, mais à St Quentin, je ne sais pas où aura lieu la finale européenne. Et ce sont les deux équipes finalistes, plus celle qui a obtenu le prix du jury qui iront à la finale nationale.

J'ai remis le prix du jury à une équipe de Mercy le Bas, composée de quatre jeunes filles et qui s'appelle "ENG-C". Elles m'ont expliqué que le nom de leur équipe, c'était les initiales de leurs prénoms ! Elles ont réalisé elles-même leur robot, seule la courroie avait été réalisée par quelqu'un d'autre. Et la seule chose qui n'a pas bien fonctionné, c'est...la courroie !
Quel bon moment ! Le seul bémol, serait que pour une manifestation d'une telle qualité, il faut qu'on s'améliore au niveau de la communication. On doit arriver à avoir beaucoup plus d'équipes participantes. Pour l'année prochaine, il faut donc mobiliser des jeunes, en amont, pour qu'ils fabriquent leurs robots, il faut les y sensibiliser, voire les accompagner. A l'arrivée, ils gagneront de toutes façons, tant ils auront du bonheur à participer et apprendre !

Fête du Centre Aéré et inauguration de la boîte à livres.

Après deux semaines de centre aéré sous la direction de Jérémy Bolle assisté de Grégory Legagneur, c'était la fête aujourd'hui vendredi avec les parents et les enfants. 

90 enfants ont fréquenté le centre la première semaine et 70 la deuxième, encadrés par 16 animateurs la première semaine et 15 la deuxième. Ce qui fait en tout 25 animateurs différents, il faut le préciser, car ce sont des jeunes de Tomblaine que nous formons et qui sont très investis pour que les enfants passent chaque fois de belles vacances.
 En présence du Maire, de Christiane Defaux et Chantal Georg, adjointes au Maire, la fête a commencé tout d'abord par l'inauguration de la boite à livres. Elle est superbe !

 

 

out le monde avait mis la main à la pâte, Isidore Laurino l'a fabriquée, les enfants, les 9/12 ans des mercredis récréatifs ont mis la première couche d'accroche blanche avec leurs animatrices (Ivana et Fanie), Patou et Jérémy ont mis le toit, la porte et les contours en peinture. Les silhouettes, les dessins, et les écritures ont été réalisés par Patou et des enfants. Et puis le personnel de la Bibliothèque Municipale a fourni et choisi les livres dont certains ont été offerts par des éditeurs et d'autres par des lecteurs.
 Le drap rouge inaugural a été retiré pour découvrir la belles boîte à livres.

Comme elle est située au centre aéré, elle sera surtout dotée de livres pour enfants. 

 Prochainement, une boite à livres sera installée au Parc Georges Brassens et une autre Place des Arts (toutes les deux sont en cours de fabrication par des enfants de Tomblaine). A la disposition de tous, petits et grands, le principe est que chacun peut se servir pour lire le livre de son choix sur place,  ou bien l'emmener pour le lire chez soi. On peut déposer aussi dans la boite à livres d'autres livres, à condition qu'ils soient en bon état.

 

La fête s'est ensuite déroulée en intérieur dans les châlets où les enfants avaient préparé et animaient des ateliers-jeux très attractifs et originaux. Et puis, comme toujours à Tomblaine, on a bu un coup et partagé un délicieux petit gâteau...

Un conseil pour samedi... ça, c'est à Tomblaine !

Vous voulez voir une belle manifestation, gratuite, originale, qui passionne les jeunes... et les autres ?

Venez ce samedi 10 mars de 9h à 18h à l'Espace Jean Jaurès à Tomblaine pour le Trophée Junior de Robotique !
Cette manifestation organisée par "Planète Sciences" est une véritable aventure à vivre pour les jeunes. Chaque année, les enfants et ados (7 à 18 ans) peuvent concourir par équipe. Ils doivent concevoir et fabriquer un robot selon un cahier des charges précis. Et le jour de la compétition, ils seront opposés à d'autres équipes sur des épreuves sous forme de matches en public. Une plateforme énorme est réalisée pour l'évènement et les robots s'affrontent. Il y a un pilote par équipe pour diriger le robot qui a été révisé et préparé minutieusement dans un stand par le ou les mécaniciens de l'équipe. 
Les matches sont vus par un public nombreux et des supporters (familles, amis,...) qui encouragent les jeunes compétiteurs depuis les tribunes. L'ambiance est énorme, comme les jeunes sont en équipes, ils se soutiennent, ils donnent tout et quand ils perdent, ils restent solidaires et ils ont eu du plaisir. Et puis, technologie oblige, des caméras surplombent l'espace de jeu et chaque match est diffusé sur grand écran. Dans ce monde hyper connecté sur les sciences et l'inventivité, vous découvrirez toute la journée des animations et des stands, radio, astronomie, vidéo, impression 3D,...
C'est énorme !
Les Francas de Meurthe et Moselle organisent les finales régionales et pour la deuxième année consécutive, en partenariat avec la Ville de Tomblaine, ils ont choisi ce lieu magique qu'est l'Espace Jean Jaurès.
Une équipe va gagner, elle sera sélectionnée pour participer aux finales nationales à Paris... et l'équipe qui gagnera à Paris participera à des finales... européennes !!! 
Ça, c'est à Tomblaine !

Basket : Nancy-Tomblaine bat Metz...

Une fois de plus Tomblaine comptait trois absentes pour ce match, et en particulier la meneuse Dorine Barr.
Mais avec Clara Mourot toujours débordante d'énergie (elle est montée sur une pile électrique ), la mène était bien assurée. Ces absences ont permis aussi au public de faire une belle découverte, avec pour la première fois dans le groupe une toute jeune joueuse Keshia Mukenge, 19 ans seulement , adroite, et tonique.
Comme à son habitude Tomblaine, en formule diesel, commençait doucement et attendait la troisième minute pour marquer enfin son premier point... sur lancer franc !
La rentrée de Caroline Mendes, et ses prises de rebonds offensifs, a vite permis de compenser les nombreuses maladresses des Tomblainoises au panier. Il faut dire que les messines leur opposaient une défense rugueuse souvent sanctionnée par l'arbitre lors du premier quart temps. Mais les tomblainoises n'en profitaient pas, tant elles étaient maladroites même aux lancers francs (elles pourraient jouer avec le SLUC en Pro B  ).
Le score en fin de premier quart temps (18-11) donnait l'impression que le match n'était pas encore tout à fait commencé. Mais la force des tomblainoises, c'est le collectif et quand elles sont rentrées enfin dans le match, elles ont fait la différence (33-23 à la mi-temps).

 

La deuxième mi-temps, sous l'impulsion de la Caroline's dream team - le physique de Caroline Mendès, les tirs à trois points de Caroline Rouyer, l'énergie de Caroline Ziegler - (C'est simple, pour être sûr de ne pas se tromper, il suffit de crier "allez Caroline !" ) Tomblaine déroulait son jeu et creusait la différence, même si les messines restaient combatives.
En gagnant finalement 64-36, l'ASPTT Nancy-Tomblaine restait invaincue à domicile (depuis 2016!). Encore bravo, c'est un vrai plaisir de vous voir jouer, vous ne lâchez jamais rien.

Côté tribunes, quand Tolga est assis à côté de Hinde, ils causent pendant tout le match et ne regardent pas le jeu, ils s'arrêtent juste pour aller grignoter un peu à la mi-temps ()...

Une idée pour les activités du Temps Périscolaire ?

Cette belle photo a été prise par Alexandre Huet avec un commentaire :
"Nous pourrions peut-être lui faire tricoter une longue écharpe ?"

 

Le Maire en visite au Centre Aéré.

Hervé Féron a rendu visite au centre aéré de la ville de Tomblaine et y a déjeuné. Comme toujours,
l'ambiance y est excellente. 83 enfants le fréquentent cette semaine, Jérémy Bolle est directeur et
Grégory Legagneur sous-directeur. Les locaux, tout comme le site sont parfaitement adaptés pour
recevoir les enfants, à Tomblaine, l'enfance est une priorité.
... et la jeunesse aussi. C'est pourquoi ce centre aéré ne manque pas de jeunes animateurs formés, 
compétents et motivés, pour le plaisir des enfants qui passent ainsi de bonnes vacances.

 

Connaissez-vous les Francas ? C'est une Fédération d'Education Populaire, partenaire de la Ville de 
Tomblaine depuis très longtemps et qui y intervient surtout sur du soutien pédagogique et sur la
formation des animateurs et directeurs.


 

 

Soirée magique pour personnes âgées de toutes origines.

 

Décidément à Tomblaine c'est la fête toutes les semaines !
Et quand la fête est spontanée, participative, fraternelle et sincère, elle ne peut 
être que réussie.
A Tomblaine, comme ailleurs, on vit les uns à côté des autres et parfois, on ne se 
connait pas bien, on ne se reconnait pas, on ne se parle même pas. Etre âgé est souvent 
synonyme d'isolement, de solitude et plus encore quand on est d'origine étrangère.

Alors, pour la quatrième année consécutive nous avons partagé une soirée pas comme
les autres, pour les personnes âgées, non pas d'origine étrangère, mais de toutes origines.
Une soirée sereine, qui a réuni 170 Tomblainois originaires du Tchad, de Centre Afrique, de Tunisie, 
du Maroc, d'Algérie, de Madagascar, d'Italie, du Portugal, d'Espagne, d'Argentine, de Turquie, 
des quatre coins de France, et parfois même... de Tomblaine !
17 personnes résidant au Foyer Marcel Grandclerc étaient même présentes et avaient préparé
des desserts ! Le repas Antillais avait été concocté par Lambert Marthély et sa nièce Kevina 
Crocheray.
C'est Sébastien, animateur municipal qui avait préparé un petit apéritif dont il a le secret...
Il faut remercier tous les bénévoles, les élus, les employés municipaux qui se sont mobilisés
avec enthousiasme pour que cette soirée soit du bonheur partagé.

Côté spectacle, Tolga Gul avait invité deux jeunes avec qui il prend des cours de Saz (guitare
traditionnelle turque). 



Hasret Tatar et Sabir Kilinc ont donc interprété quelques belles chansons
turques accompagnés au Saz et à la guitare.
Puis, ce sont 8 enfants tomblainois qui ont fait une démonstration de hip hop, encadrés par de
jeunes adultes qu'on à vu grandir à Tomblaine, Radouane Magada, Amer Boufelfel et Jean-Marc.




Cette démonstration de danse urbaine a été très appréciée par les personnes âgées...  "le choc 
des cultures" !

Une belle surprise a clôturé la soirée : Freestyle Gospell, une chorale Gospell extraordinaire de 
talent. Johanna Jacques Sébastien est une jeune tomblainoise, conseillère municipale, chacun sait 
qu'elle chante divinement bien, on l'a souvent entendue se produire à Tomblaine, elle fait partie 
aussi de cette chorale.



Six chanteuses à l'énergie positive débordante, accompagnée par un excellent pianiste ont 
enthousiasmé le public, sur un répertoire de grands standards Gospell.



Elles sont belles, elles sont pétillantes, par leur qualité de voix et d'harmonie, leur bonheur de 
chanter ensemble est communicatif. Freestyle Gospell a enchanté la soirée.

Supporter du Tomblaine Volley-Ball.

Je suis allé supporter les jeunes volleyeurs de Tomblaine à Lunéville pour leur troisième match.
De gros progrès et une bonne ambiance.
 

Pour le plaisir...

 

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2844205

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL