Actualité

Véronique Colucci nous a quittés.



Avec Gérald Dahan et Mathieu Klein, à l'ouverture du festival 2017.


Le festival "Aux Actes Citoyens" qui l'avait accueillie l'an dernier est triste.
Moi qui ai travaillé avec toute l'équipe de Coluche à Europe 1, je lui avais
demandé de venir pour la présentation du clip tourné par les élèves d'Olivier 
Marchal du lycée Arthur Varoquaux sur la chanson des Restos du Coeur
traduite en Langue des Signes en Français. elle avait accepté gentiment et
Tomblaine lui avait réservé un accueil chaleureux.





Véronique Colucci avait dédicacé le portrait de Coluche que les jeunes de l'UEAJ
avaient réalisé.



En discussion avec Hugo F.

Semaine scolaire à 4 jours ou 4 jours et demi... article 2

Il fallait bien un article spécial pour vous parler de Laxou, où cela ne se passe pas comme ailleurs...

Il était une fois un Maire qui allait de Parti de droite en Parti de droite au gré des opportunités. Il était aussi à l'époque vice-président de la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Mais comme cela ne lui suffisait pas, son épouse s'était fait élire à Nancy, mais sous son nom de jeune fille (alors qu'elle habitait à Laxou avec le Maire de Laxou), tout ça sous la bénédiction de Monseigneur Rossinot. Elle se retrouvait donc à l'époque adjointe au Maire de Nancy et vice-présidente de la CUGN. Dans la plus grande discrétion bien sûr. Lorsque j'avais tenté de dire que je trouvais "moyen" le fait de cumuler dans le même foyer deux vice-présidences du Grand Nancy, le Maire de Laxou de l'époque était devenu très, très méchant avec moi. Menaçant même, mais juste au téléphone...

Mais il voulait grandir encore plus, alors il a décidé de devenir député. Et là, tous les moyens étaient permis. Il a dit, partout qu'il était "neuf en politique" ou même "apolitique", lui qui avait grenouillé dans tous les Partis de droite et qui avait connu les alliances les plus improbables. Puis il a dit partout qu'il ne chercherait pas l'investiture En Marche, alors que pendant des mois il l'a sollicité sans aucune honte. En marche ne voulait pas de lui, puis en dernière minute, il a obtenu cette investiture. Il a gagné, on le sait par défaut, puisque beaucoup d' électeurs ne se sont pas déplacés. Ceux qui se sont déplacés comme les autres ne savaient peut-être pas à quel point ils se faisaient berner...
En effet, une fois élu, il répondait aux gens qui l'interpellaient qu'il n'avait pas grand chose à voir avec Macron... Très pratique pour ne pas à avoir à répondre...
Il voulait décider de qui le remplacerait à la Mairie de Laxou, il ne voulait pas de Laurence Wieser. Et depuis qu'elle est élue, il n'arrête pas de lui mettre des bâtons dans les roues.

Il est aussi beaucoup intervenu auprès du Président du Grand Nancy car il voulait décider de quel élu de Laxou deviendrait vice-président à sa place.
Bref, peu d'élégance dans ce parcours qui le voit aujourd'hui aussi peu présent à l'Assemblée que sur le terrain.

Pour le Temps Périscolaire à Laxou, Madame la maire et son adjointe ont fait tout ce qu'il fallait faire. Il y a eu consultations auprès des parents, des enseignants, des personnels municipaux, en lien avec l'IEN, il y a eu votes dans tous les Conseils d'écoles, il y a eu vote au Conseil Municipal.
Et la proposition retenue et appuyée par la majorité du Conseil Municipal, consiste, conformément au vote de tous les Conseils d'école de rester à 4 jours et demi pour toutes les écoles élémentaires (4) et une école maternelle et de revenir à 4 jours pour les trois autres écoles maternelles.
Mais voilà, madame le Maire a toujours dans les pattes l'ancien Maire (très déchu). Laurent Garcia ne décolère pas quant à cette décision du Conseil Municipal, il l'a largement manifesté... Il est contre.
À la limite, ce n'est là encore pas très élégant, mais pourquoi pas ?
Là où il commence à y avoir un gros problème, c'est quand une fausse lettre a été adressée aux autorités en usurpant l'identité des représentants de parents d'élèves.

Alors qui à Laxou serait capable d'utiliser de telles méthodes ? Certains ont pensé immédiatement au député Laurent Garcia. Mais lui "dément avec énergie".
Et en effet comment peut-on imaginer qu'un élu de la République s'abaisse à rédiger et envoyer un tel faux ?
Les faits sont tout de même troublants, la lettre reprend tout l'argumentaire de Laurent Garcia, certaines expressions caractéristiques sont des expressions qu'il utilise beaucoup, la virulence lui ressemble également beaucoup, les "inexactitudes" aussi (la lettre décrit les Conseils d'Ecoles comme très tendus, alors que c'est faux, ils ne sont pas tendus). La lettre dénigre l'action de l'actuelle municipalité, comme la qualité de la concertation qui a été organisée. Mais elle vante l'action de la précédente municipalité...
Cette lettre a été adressée à "monsieur le Ministre, Monsieur le Sénateur, Madame la Rectrice, Madame la Directrice des Services Académiques"... Étrange, étrange... L'auteur de la lettre n'a écrit qu'à un seul sénateur... celui de droite (JF Husson). Encore plus étrange, il écrit à toutes les autorités, sauf... au député Garcia ! Alors même qu'il développe l'argumentaire mot pour mot de Laurent Garcia.
Cette lettre est signée "les parents et les parents élus des 4 écoles maternelles de Laxou"
Problème... les parents d'élèves démentent officiellement avoir écrit cette lettre. Personne n'en revendique la paternité (ni même la maternité).
On ne peut pas imaginer que Laurent Garcia soit l'auteur de cette fausse lettre. Ce ne serait pas digne et peut-être même délictuel ? En tous les cas incompatible avec la fonction de député.
Il ne manquerait donc plus que les parents d'élèves portent plainte contre X pour qu'il y ait enquête ?

Ça, c'est fait !

Bon, avoir réservé le train de 16h 11 pour une réunion très importante à Paris ce soir, se taper les sempiternels embouteillages dus au plan de circulation débile de la Ville de Nancy, arriver in extremis à la Gare où la Place Thiers me donne toujours de l'exzema, courir sous la pluie, entrer dans la gare et constater que le hall est archi bondé, s'entendre dire "ne courez pas, monsieur le maire, il n'y a pas de trains !" Apprendre "qu'une panne électrique a bloqué tous les trains jusqu'à nouvel ordre". Attendre..., puis lire que "suite à une panne générale des installations, la circulation est momentanément interrompue". Attendre, puis lire que "suite à un dérangement des installations, la circulation est interrompue pour une longue durée".... Attendre. Subir trois gros fachos qui s'énervent, qui crient "Ah, elle est belle la France !" et qui s'en prennent aux cheminots tout en s'éloignant (c'est toujours plus facile d'insulter en s'éloignant..) ! Les pauvres cheminots qui sont partout, qui renseignent les gens comme ils peuvent, qui cherchent à leur rendre service avec la meilleure des volontés. 
Attendre dans le hall, debout, dans les courants d'air. Entendre les annonces SNCF... la petite musique... "nous rappelons aux voyageurs qu'ils ne doivent pas laisser leurs bagages abandonnés...", puis re-la petite musique..."nous rappelons que la mendicité est interdite dans la gare et aux abords de la gare..." donner deux euros à un SDF... Attendre... une manif sympa d'étudiants fait irruption dans le hall de la gare "non à la sélection dans les facs ! Les cheminots avec nous !..." les pauvres cheminots, ils sont pris à partie à toutes les sauces. Je pense qu'au journal de France3 ce soir, dans leur recherche permanente du sensationnel, ils sont capables d'annoncer que la pluie sur Nancy est de la faute des cheminots...
Attendre. Lire que "suite à un crash informatique de grande envergure, il n'y aura aucun train avant plusieurs heures..."  Alors, décider de rentrer chez moi...
Et dire qu'il n'y a même pas un match de foot ce soir à la télé.
Ça, c'est fait.

Plan de bataille

Paru sur le site de La Marianne d'Or.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2938456

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL