Hervé FERON

Blog


Merci, merci et...merci.

J'ai passé une grande partie de ma journée hier et également cette nuit à tenter de remercier individuellement les centaines de personnes qui m'ont souhaité un bon anniversaire (j'avais enregistré le match de l'ASNL et j'avoue que j'ai passé plus de temps sur mon iPhone qu'à regarder ce match^^).
Oui, vous avez été des centaines par sms, sur Facebook, sur Messenger, par mail ou directement...et j'espère que je n'ai oublié personne dans mes remerciements. 
Car je tiens à ce que vous sachiez que, chaque fois, qui que vous soyez, ça me touche beaucoup.
C'est vrai que je ne peux m'empêcher de penser que si tous ces gens qui me témoignent régulièrement leur amitié avaient habité ma circonscription (charcutée par Sarko-la magouille), je serais encore député...
Ne pensez pas lorsque j'écris cela que je serais aigri, je ne le suis pas. Mais, et mes proches collaborateurs peuvent en témoigner, il ne se passe pas une semaine sans que des gens, qui n'habitent pas forcément Tomblaine, me contactent pour me demander de l'aide. Parce qu'ils sont abandonnés par le système, par une société devenue nombriliste, par l'Etat ou le Conseil Départemental qui ont oublié leur devoir de solidarité et de Fraternité. Lorsque je réponds à ces personnes "mais je ne suis plus député, je n'ai plus les moyens de vous aider, voyez le nouveau député..." Ils me répondent "On ne le voit pas, il ne nous répond pas, il nous méprise..." 
C'est ça le nouveau monde... Alors là, je suis amer.
Tous les pisse-froid, les donneurs de leçons, les experts, commentateurs de tout et n'importe quoi diront que c'était l'ancien monde, celui du populisme où les élus rendaient des services à tout le monde à des fins électoralistes... Tous ceux-là, je les emmerde tranquillement, avec superbe, mais sans colère. Je ne pense qu'aux pauvres gens qui sont abandonnés sur l'autel de la politique cynique au profit des puissants, des banquiers et des opportunistes.
Lorsque j'ai dit à mon fils et à mes collaborateurs qui tenaient ma page Facebook que je voulais désormais la gérer directement, j'ai découvert que j'y avais 5000 amis... Je ne savais même pas que j'en avais un seul !
Mais parmi toutes ces personnes qui m'ont souhaité mon anniversaire, il y a des gens qui vont bien, qui sont en vacances, il y en a qui n'auront pas eu les moyens de partir en vacances cette année encore (si, si, ça existe), il y en a qui n'ont même pas eu les moyens de payer la petite somme résiduelle à leur charge pour que leurs enfants partent en colo... il y en a aussi des (très) malades... 
Alors, pardonnez-moi, mais quand ces personnes-là me souhaitent un bon anniversaire, ça m'émeut !
Cela peut paraître futile, mais tous ces amis Facebook forment un réseau et je peux ainsi les informer quotidiennement de mon actualité qui reste très chargée, en complément de mon site herveferon.fr qui passera prochainement les 3 millions de vues... 
C'est important, car vous le savez, la presse locale me maltraite depuis longtemps, j'ai eu à subir, systématiquement avant chaque élection, des fake News nauséabondes colportées, Facebook, et mon site me permettent donc de vous faire connaitre la vérité. Cela me permet aussi de vous donner des infos sur certains dossiers du Grand Nancy (tram, Grand Nancy Thermal, Place Thiers) que vous ne trouverez pas forcément ailleurs. Et puis, des vraies infos de proximité sur la vie locale de Tomblaine, comme sur des événements nationaux (j'ai une expérience de la politique nationale, des réalités des fonctionnements de l'Assemblée ou du gouvernement et j'ai un réseau de connaissances dans le monde artistique, et politique, et tout cela me permet une certaine expertise...)
Tout cela pour vous dire merci de m'avoir souhaité mon anniversaire, j'ai toujours 28 ans, je suis vivant, et la lutte continue !
La bonne nouvelle, c'est que j'aurai de plus en plus mauvais caractère, cela s'explique par le fait que je vous aime toutes et tous !
Hervé Féron.

Mairie de Tomblaine, ambiance "on va gagner"...

 

Au secours, je suis un peu dépassé par les dames de l'accueil !

 

 

De l'immigré au chibani.

Très belle exposition dans le hall de l'Hôtel de Ville de Nancy, initiée par l'association Aleos en lien avec l'Observatoire Régional de l'Intégration et de la Ville (ORIV) et le Centre de Recherches sur les Economies, les Sociétés et les Techniques (CRESAT).

À l'occasion du vernissage, Mohammed Benchaabane, Président de l'association Café Social 54 et Laurent Hénart Maire de Nancy ont fait deux très belles interventions.
Cette exposition est nécessaire, citoyenne et humaniste. Faites le détour par la mairie de Nancy, c'est de l'Histoire que nos valeurs partagées trouvent tout leur sens.

Bonne journée à tous !



Je voudrais dire à l'imbécile qui a rayé ma voiture avec une clé, qu'il n'aura pas ma haine. Par contre ça risque d'abimer sa clé de voiture.

À regarder, absolument.

 
 
Denis Kurt était présent à la soirée "un jour une Commune" que nous avons faite à Tomblaine. Denis est un passionné de l'histoire de Tomblaine, il est lui-même le fils de Charles Kurt qui a été le dernier maraicher historique de Tomblaine.
 
Vendredi soir, Denis Kurt a réalisé de superbes photo de cette opération "un jour, une Commune", il y a ajouté les photos que nous avions prises (Hinde Magada, Alexandre Huet, Floriane Joly et moi), ainsi que le petit document que la Ville de Tomblaine a produit à propos de notre Espace Naturel Sensible.
Cliquez... Savourez.
 

"La couturière de Simone Veil"


J'avais réalisé une interview de cette dame qui est un beau témoignage sur sa vie et ses relations avec Simone Veil : 

 


Encore un dimanche sur le pont !

La brocante toute la journée, avec mes adjoints, nous nous sommes répartis sur les différents événements tomblainois. Jean-Claude Dumas est allé rendre visite au Club Canin présidé par Serge Strach qui faisait son traditionnel barbecue au Centre de Loisirs,
Alexandre Huet a rendu visite à l'association d'assistantes maternelles "La p'tite tribu" présidée par Nadia Nicolay qui organisait un tournoi de pétanque pour financer ses activités. 



Et manifestement, à en croire ces quelques photos, on n'a pas fait que jouer à la pétanque, on a aussi festoyé !




 


Moi, j'ai répondu à l'invitation de l'association "Corps Accord" qui propose toute l'année à l'Espace Jean Jaurès de la musculation, du fitness,... La Présidente qui a créé cette association est Denise Gundelwein, adjointe au maire, les principaux responsables sont Manu Vinot et son épouse.
 


C'est une des associations les plus dynamiques de Tomblaine, ouverte à tous, quand on y entre, on s'y sent bien. Corps  Accord fait un énorme travail toute l'année par ses activités d'entretien, encadrées sérieusement par des moniteurs diplômés. Mais au-delà de ces activités, c'est un vrai lieu de rencontres, où les gens de tous horizons ont plaisir à se retrouver, à discuter et aussi à faire la fête... Et là, c'était le cas, avec le barbecue géant de Corps Accord. Ambiance très sympa, chacun avait participé en préparant une petite salade, un petit gâteau au chocolat (excellent !), ou même en assurant le service. 
 


Dans le décor champêtre du Centre de loisirs de Tomblaine, une belle surprise avait été préparée, avec deux musiciens sud-américains, véritables virtuoses, qui ont fait un tabac.





Enfin, j'ai enchainé par la troisième audition de l'école de musique TEMPO. Après les débutants, puis les élèves de la classe de piano, confirmés, c'était le tour des ensembles. Tous les instruments enseignés étaient alors présentés : saxophone, flûte traversière, batterie, guitare, piano, violon, alto,...
 


J'ai aussi beaucoup apprécié que les petits de l'école de danse Tomblaine-Danse aient préparé un morceau avec les enfants qui font du chant à TEMPO, quel bel ensemble ! Bravo aux professeurs qui se retrouvent ainsi Amélie Brachet et Sylvie Kurt.
 


Mine de rien, en un week-end de manifestations sur Tomblaine, nous avons croisé environs 2000 personnes ... Il y a de la vie à Tomblaine !

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4125003

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL