Hervé FERON

Blog


Précisions importante à propos de l'utilisation du Palais des Sports Jean Weille...

Je voudrais exprimer quelques désaccords avec ce que l'on a pu lire dans la presse.
Autant je remercie le journaliste de m'avoir donné la parole, autant je souhaite répondre à des propos 
déjà trop entendus dans la bouche du Président du SLUC Basket.

Je lis : "Avant de modifier les termes du bail, il aurait été important d'emprunter le chemin de la concertation",
puis "la méthode employée par la puissance publique - ah la technostructure qui tord le bras du politique -
n'a ni préparé, ni bien ficelé le dossier."

Ce n'est pas la première fois, l'an dernier déjà le président du SLUC avait utilisé très injustement ces arguments.
Mais c'est faux et plutôt mesquin d'affirmer cela et surtout de façon récurente. Le seul sujet c'est qu'il n'est pas partageur...

Je m'explique : 
=> depuis l'an dernier les discussions entre les services de la Métropole et les deux clubs ont eu lieu sans cesse, 
car il était évident qu'il allait falloir partager.
=> C'est dès début mai que j'ai écrit personnellement au nom de la Métropole, en concertation avec les deux clubs 
de handball et de basket, aux deux Ligues nationales pour leur demander d'harmoniser leurs calendriers dans la perspective
de la nécessaire mutualisation de la salle. Le SLUC n'a donc absolument rien découvert tardivement.
=> Avec le SLUC, les services de la Métropole ont fait 5 réunions depuis début d'avril (!) pour préparer cette saison, dont une pour 
laquelle le SLUC n'est pas venu sans prévenir, ni s'excuser... La volonté de concertation était donc bien réelle.
=> Même si nous avions anticipé depuis longtemps en envisageant les nombreuses hypothèses possibles (contraintes sanitaires 
prolongées ? Jauges restreintes ou non à la reprise des championnats ? Montée du SLUC ? Montée du GNMHB ? Nouvelles exigences
réglementaires des différentes Ligues ?...) et même si les services de la Métropole ont travaillé d'arrache-pied sur ce sujet compliqué, 
nous n'avons eu connaissance des calendriers des deux championnats que... fin juillet !!!
=> Nous n'avons eu connaissance de l'accession du GNMHB en Starligue que le samedi 5 juin au soir !

C'est dire la réactivité et l'opiniatreté de la Métropole à résoudre cette difficle équation !

En conclusion, et parce que je ne souhaite pas polémiquer stérilement sur les autres sujets, il n'y a pas de lourdeur d'une"technostructure", 
mais il y a un sujet très complexe, pour lequel les services de la Métropole ont travaillé en vrais professionnels depuis longtemps et en 
connaissance parfaite de tous les aspects de ce dossier. Les services de la Métropole, en concertation avec moi, en tant que Vice-Président, 
ont donc bien préparé et bien ficelé le dossier. Même lorsque le SLUC a exprimé successivement et tardivement de nouvelles exigences.

Quant à "la technostructure qui tordrait le bas du politique"... Franchement, tout le monde me connait ! Qui pourrait imaginer, ne serait-ce 
qu'un instant que je serais du genre à me laisser tordre le bras par qui que ce soit ? Il n'y a aucun problème entre les techniciens de la Métropole
qui ont, par défintion une connaissance technique que le vice-président n'a pas, et moi "le politique". On travaille en concertation et je me dis que 
j'ai beaucoup de chance de travailler avec ces équipes-là.

Il n'y a aucune fâcherie, cela n'a pas lieu d'être, nous continuerons à travailler dans l'intérêt de tous les clubs professionnels avec lesquels nous
sommes partenaires et nous souhaitons à chacun d'entre eux le meilleur. Il y aura d'autres difficultés (qui aujourd'hui connait les nouveaux aléas
que connaitra cette saison nouvelle ?), on le sait. Mais nous allons prendre obstacle après obstacle, travailler, prendre de la hauteur, jusqu'à dunker
dans le panier de chacune de ces difficultés... On ne gagne qu'ensemble.
Hervé Féron.

Communiqué de l'Association Nationale des Élus du Sport

Communiqué de l'Association Nationale des Élus du Sport : Demande d’harmonisation pour une continuité pédagogique entre les protocoles sanitaires du Ministère de l’Education nationale et du Ministère des sports.
 
 
 
 
ANDES
 
 
Mesdames, Messieurs,
 
Chers Adhérents,
 
A l’occasion de la rentrée scolaire et sportive, ce sont 12 millions d’élèves et 16 millions de licenciés qui ont repris leurs activités.
 
Avec la crise sanitaire qui dure depuis 18 mois, l’enjeu de la saison sportive 2021/2022 pour les associations est cruciale pour leur avenir.
 
Pour les scolaires, le Gouvernement a décidé de ne pas appliquer de pass sanitaire avec un protocole de niveau 2 qui correspond à une pratique sportive autorisée avec contact en extérieur et sans contact en intérieur (primaire, collège, lycée), les universitaires (qui sont majeurs) ayant un régime spécifique qui autorise toutes les pratiques sans pass sanitaire et avec contact.
 
Alors que la pratique sportive pour les mineurs s’effectue en milieu associatif avec contact (intérieur et extérieur) et avec le pass sanitaire à partir du 30 septembre.
 
Cette absence d’harmonisation et cette dualité entretenue des protocoles des Ministères de l’Education Nationale et des Sports pour les mineurs crée de grandes incompréhensions et des incohérences sur le terrain pour les propriétaires, gestionnaires des installations ainsi que pour les bénévoles des associations.
 
A titre d’exemple, un enfant à 16h dans un gymnase peut pratiquer du handball en EPS sans pass sanitaire et sans contact, et à 18h même endroit et même pratique, il devra présenter le pass sanitaire le 30/09 et pourra jouer avec contact.
 
A ce titre le dernier point d’étape effectué lors du webinaire du 1er septembre sur la rentrée sportive a confirmé la confusion et l’incohérence de ces deux dispositifs avec un nombre important des questions soulevées sur la pratique scolaire et leurs impacts sur la pratique associative.
 
Ces questionnements créent une situation néfaste pour la rentrée sportive pour les associations, mais aussi pour la pratique à l’UNSS dans bon nombre de collectivités (brassage important).
 
Les collectivités locales, comme le secteur sportif, ont fait preuve de responsabilité quant à l’application des gestes barrières pour freiner la pandémie ainsi que la promotion et la massification de la vaccination des français pour leur protection.
 
Nous avons également réussi à démontrer que les activités physiques et sportives étaient incontournables pour les citoyens français pour leur santé mentale et physique, et cela participait au renforcement des défenses immunitaires.
 
C’est la raison pour laquelle, les signataires font part des propositions suivantes :
 
Au nom de la continuité pédagogique et éducative entre le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère des sports, nous demandons une harmonisation, une mise en cohérence et une continuité entre les protocoles du Ministère de l’Education Nationale et le Ministère des sports.

Concernant la récurrence des contrôles du pass sanitaire, nous proposons un assouplissement pour permettre de contrôler une seule fois le pass sanitaire des personnes avec un schéma vaccinal complet afin de reconnaître leur engagement pour se protéger et protéger leurs proches.
 
En prenant en considération le secret médical, le pass sanitaire européen permettant de confirmer le schéma vaccinal complet, pourrait être une solution.
 
Sans ces nouvelles mesures, il est à craindre un nouvel impact sur la baisse des adhésions au sein des associations, notamment à partir du 30 septembre, date de mise en place prévisionnelle du pass sanitaire pour les mineurs, après deux saisons marquées par la crise sanitaire.
 
Selon les remontées de terrains lors des nombreux et récents forums des associations, cet impact sera davantage marqué dans les territoires ruraux ou les territoires des Quartiers Politique de la Ville, où les taux de vaccination sont moins élevés.
 
Ces propositions vont aussi dans le sens du succès espéré du dispositif pass’sport qui doit aider à la prise de licences de ces mêmes mineurs dans les associations.
 
C’est en utilisant la vaccination et l’harmonisation des protocoles que nous réussirons collectivement lors de cette rentrée sportive.
 
Nous appelons donc le Ministère des sports a profité de la clause de revoyure de ce 15 septembre des protocoles pour engager cette indispensable harmonisation.
 
 

Premier match, première victoire !

Le club de football de Tomblaine, le GSAT, dont la Présidente est Hinde Magada n'avait pas eu de chance l'an
dernier. Alors qu'il était invaincu et donc en tête de son championnat, la saison avait été prématurément
interrompue en raison de la crise sanitaire...
L'objectif est donc clairement la montée cette année, avec la perspective d'un nouveau terrain synthétique
au mois d'octobre. Et la saison a donc plutôt bien débuté, puisque pour son premier match, le GSAT a battu
Einville-au-Jard 3 buts à 1. Les buteurs sont Akan Schiffmacher, Olcay Kaya et Gregory Legagneur. Bravo !
 

Énorme ! La vie reprend !

Toute la matinée ce samedi le Maire et ses adjoints ont accueilli les nouveaux tomblainois,
plus nombreux que jamais : accueil en mairie, visites de la bibliothèque, du centre de Loisirs,
de la halte-garderie... visite en bus de tout Tomblaine, ce qui permet de donner plein d'informations
précieuses aux nouveaux habitants, de présenter toutes les politiques publiques sur Tomblaine
et de répondre à leurs questions.
Il s'agit ni plus, ni moins de "donner les clés de leur ville" aux nouveaux Tomblainois et de leur dire
qu'ils sont les bienvenus.
Puis présentation de la Place des Arts et du Projet de Rénovation Urbaine, évocation du Projet éco-citoyen
de Tomblaine, la demi-journée s'est terminée par la visite des nombreuses salles d'activités à l'Espace Jean
Jaurès.
Cela tombait bien, puisque toute la journée, le forum des associations était installé à l'Espace Jean
Jaurès, pour que toutes les associations tomblainoises puissent s'exposer, montrer leurs propositions
pour cette nouvelle année scolaire et prendre les nouvelles inscriptions.
C'est la vie dans la ville qui reprend.
Les nouveaux Tomblainois ont ainsi pu rencontrer les associations de leur choix et tout s'est terminé,
comme toujours dans ce village d'irréductibles gaoulois qu'est Tomblaine, autour du verre de l'amitié
à partager.
 
 
 
 
 
 

Ici, c'est Tomblaine !

Photo d'Alexandre Huet prise vendredi 10 septembre 2021.
Merci Alexandre, tu as l'oeil affuté !
 

"Aux Actes Citoyens" s"expose sur la Place Stanislas...

A l'invitation de l'Office du Tourisme Métropolitain, dans le cadre de son opération "Bonjour Culture",
le festival de théâtre de Tomblaine "Aux Actes Citoyens" s'expose et vous renseigne aujourd'hui de
9h30 à 18h30 sur la Place Stanislas, avec d'autres associations ou manifestations du Grand Nancy.
N'oubliez pas qu'"Aux Actes Citoyens", ce sera du samedi 25 septembre au samedi 2 octobre et
que les réservations sont ouvertes au 03 83 33 27 50 - Espace Jean Jaurès - Place des Arts à Tomblaine.
 

A lire...

Sympa, ce petit article dans l'Echo des Vosges... il s'agit du recueil de nouvelles
que j'avais écrit "Le Passeur d'ardoise". dans quelques jours sortiront aux éditions
Vérone deux autres livres que j'ai écrits : un roman "J'ai l'oreille qui siffle (quelqu'un pense
peut-être à moi ?)" et un un roman autobiographique "Les petits ruisseaux".
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4985931

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL