Hervé FERON

Blog


La Marianne d'Or...

Il m'a été décerné à deux reprises une Marianne d'Or, distinction
qui apporte une reconnaissance à certains Maires de France.
Dans une publication récente, un dessin, extrait du livre "Qui veut
la peau du Père Noël" a été repris, je vous le transmets, car il m'a
bien amusé
 
...
Et puis, Alain Trampoglieri, Secrétaire du Concours national de la
Marianne d'Or envoie actuellement ses vœux... Au dos de la carte
de vœux qu'il m'a adressée, figure une proposition pour la Présidentielle
de 2022 qui m'a amusé aussi, alors, juste pour rire, je vous la transmets
aussi.
 
 

En direct sur Radio Graffiti

Retrouvez-moi avec Fabrice et Hervé tout de suite de 17h à 18h sur Radio Graffiti 101.5FM pour parler de mes deux livres qui viennent de sortir « J’ai l’oreille qui siffle » et « Les petits ruisseaux ».

 

Paule Durand, une femme admirable et courageuse.

Il fallait en avoir du courage pour assumer, en tant que femme, les fonctions de Maire, en milieu rural, tout en exploitant sa ferme et en élevant ses 5 enfants. Paule Durand nous a quittés, à l'âge de 94 ans.
Elle avait été maire du village de Gellenoncourt pendant 31 ans. J'ai tellement de souvenirs qui me reviennent en mémoire. Paule était déterminée, elle ne reculait pas face à l'adversité, son village, elle le défendait.
Lorsque je me suis présenté pour la première fois aux élections cantonales, sur les 12 communes qui formaient le canton de Tomblaine, seuls deux maires avaient eu le courage de me soutenir : Job Durupt et Paule Durand. A l'époque, j'étais jeune et je n'avais pas beaucoup de chance d'être élu. J'ai gagné, grâce à eux. On est toujours resté amis et solidaires avec Paule, partageant quelques complicités. Son mari, Gilbert, agriculteur, était un passionné de boxe, premier supporter d'Anne-Sophie Mathis, à l'époque championne du monde et Tomblainoise. Ce qui nous rapprochait encore un peu plus.
Lorsqu'une fois par an , la réunion annuelle des Maires du canton se concluait par un repas convivial. Le Préfet de Meurthe et Moselle présidait la réunion, puis le repas. Paule, seule femme maire, était assise à côté de monsieur le Préfet et moi, Conseiller Général, j'étais positionné juste en face...
Paule était aussi facétieuse et connaissait bien ma terrible addiction pour le chocolat au lait. Je me souviens, qu'en plein repas, elle me donnait un petit coup de pied dans le tibia, elle me faisait un clin d’œil complice et elle me glissait sous la table une plaque complète de chocolat au lait ! Elle aurait pu me la donner à un autre moment, mais c'était tellement plus drôle de faire ça, à l'insu du Préfet, en ce moment protocolaire !
Quand elle n'a plus été maire, même lorsqu'elle était en maison de retraite, il n'est pas rare qu'au moment de Noël ou de Pâques, Paule me fasse passer une plaque de chocolat au lait, ou même un St Nicolas en chocolat au lait, comme on en offrirait à un enfant ! Chaque fois j'étais ému et chaque fois cela me faisait rire, c'était notre complicité qui durait. Je revois encore ses petits yeux bleus qui pétillaient, elle avait de l'humour, de la force, du caractère. Une belle personne. Je présente mes sincères condoléances à ses enfants et ses petits enfants.
 

Chacun sa route..,

J'avais un ami Tonton David qui chantait "Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin. "
 

Annulation des voeux municipaux

Madame, Monsieur,
La tradition veut, à Tomblaine, que chaque année le Maire présente ses vœux à la population, aux personnels municipaux et aux partenaires institutionnels de la Commune, lors d'un évènement convivial. Cette cérémonie de vœux était prévue mercredi 5 janvier 2022. Puis le samedi suivant, chaque année nous organisons un bal festif, auquel sont invités tous les acteurs de la vie locale.
La recrudescence de la crise sanitaire et les annonces prononcées par monsieur le Premier Ministre, hier lundi 6 décembre, m'amènent à prendre la décision d'annuler ces deux évènements : cérémonie des vœux et bal municipal. Il s'agit de la sécurité de chacun et je suis sûr que chacun comprendra ma décision.
J'aurai l'occasion de présenter mes vœux à la population par la diffusion d'un document-papier, ainsi que par vidéo via nos réseaux sociaux.
Mais je souhaite profiter de cette annonce pour faire part publiquement de ma réprobation vis à vis de ce gouvernement, en réaction à cette communication du Premier Ministre et du Ministre des Solidarités et de la Santé.
En effet, je trouve insupportable les propos mensongers qui ont été tenus, une fois de plus, lorsqu'il a été dit "nous avons mis en place les moyens", ou "nous avons créé des centres de vaccination"...
Pour celles et ceux qui trouveraient mes propos durs lorsque je parle de mensonges, je vous donne deux exemples :
- Les masques, dont on nous disait (après avoir affirmé qu'ils étaient inutiles...) qu'il fallait changer son masque toutes les quatre heures et que si on venait à le toucher, il fallait le changer aussi... Ce qui impliquerait de consommer plusieurs masques par jour. Le gouvernement les a rendus obligatoires et a même mis en place des amendes pour celui qui ne respecterait pas le port du masque. Cela représente donc un budget conséquent pour les familles, dont les enfants eux-mêmes doivent porter le masque à l'école... Mais l'Etat n'a pas assumé ses responsabilités, aucune aide n'a été consentie pour l'achat de ces masques !
Dans ce contexte terrible pour les familles, qui voient le prix de l'électricité augmenter de 40% et le prix du gaz augmenter de... 95% !!!
Les familles ne peuvent pas acheter le nombre de masques suffisant. Quel est donc le résultat ? La plupart des gens portent le même masque durant des jours, voire des semaines !!! Et le port du masque est devenu complètement inutile !
La Commune de Tomblaine achète chaque trimestre de grande quantité de masques à distribuer aux élèves, cela pour aider les familles.
Il faut savoir que l'Etat ne donne pas un centime aux Communes pour soutenir ce type d'initiative solidaire !
- Pour ce qui concerne les centres de vaccination, le mensonge d'Etat est d'autant plus flagrant. La Ville de Tomblaine a aidé les professionnels de santé en mettant la salle Stéphane Hessel à disposition en permanence depuis le mois de février 2021. Le gouvernement et le Préfet ont fortement incité les Communes à s'engager ainsi. Olivier Véran annonçait le 10 mars 2021 : "quoi qu'il en coûte, ce principe vaut aussi pour les centres de vaccination et nous accompagnerons les municipalités
dans la durée..."
En mettant à disposition cette salle, la Commune a perdu des recettes, car elle n'a pas pu la louer. Nous avons dû acheter des ordinateurs pour la gestion de ce centre et du matériel informatique, des réfrigérateurs pour les vaccins, du matériel médical, d'aménagement, nous avons mis à disposition des personnels municipaux pour la gestion administrative et pour le nettoiement au protocole renforcé... Cela a contraint la Commune à embaucher du personnel, etc.
Le coût estimé fin novembre à la charge de la Commune de Tomblaine est de 106 025€.
Il faut savoir que l'Etat ne nous a pas versé un centime et ne répond pas à nos sollicitations.
 

Après cette cérémonie de remise de la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres...

Cela restera un très beau souvenir... Il y avait du sens et de l'émotion. Parmi les amis présents, mais aussi les amis qui n'avaient pas pu être là, certains m'ont dit qu'ils aimeraient ré-entendre la chanson enregistrée par Hugo F., avec la complicité de Jean-Michel Vaicle au Studio Du Puits. Chanson écrite par Hugo pour la circonstance. C'était une surprise, mais quelle secousse que de découvrir en direct (et en public) une telle chanson, un tel message, de la part de mon fils et de mon vieux copain ! La voici donc...
Et puis, plusieurs personnes m'ont demandé de leur transmettre la fin de mon discours, lorsque je me suis un peu lâché à propos
des mails, des sms et de leur impact sur nos relations aujourd'hui... Voilà donc cet extrait...
Cette médaille n’est pas la marque d’une fin d’histoire, bien au contraire. Aujourd’hui, j’écris de plus en plus et je voudrais
terminer mon propos en m’expliquant auprès de vous à ce sujet…
Avant que de se demander pour qui on écrit, ou même comment on écrit, il faut se poser la question : « pourquoi écrire ? »
J’écris parce que j’éprouve un plaisir intense à choisir les mots, à mieux les connaitre, à les reconnaitre, à triturer les phrases
qui organisent ainsi les mots et leur donnent la justesse et la force… J’aime à tordre, malaxer, torturer ces phrases jusqu’à ce
qu’elles déchirent la banalité du propos usuel, puis à les ciseler, en recherche d’un hypothétique esthétisme.
Je commence à écrire un livre, comme si j’esquissais une lettre à l’intention de quelqu’un de précis, donc de précieux.
Les relations épistolaires ont été supplantées aujourd’hui par les mails rébarbatifs, aux formules tristes et convenues. Un e-mail
ne porte pas l’émotion, ne permet pas la relation, car il sera trop vite classé dans les messages déjà lus et il sera ainsi perdu. Il aura juste servi à participer à la pollution numérique, engendrée par les nouvelles technologies et qui étouffe le monde prétendu moderne :
les émissions de gaz à effet de serre, la pollution chimique, l’érosion de la biodiversité, à quoi s’ajoute la production de déchets électroniques.
Parce que l’e-mail apparaitra parmi des centaines d’autres e-mails reçus et envoyés, il n’en restera que la banalité, puis l’oubli.
L’e-mail devient alors un « tue-l’amour », il ronge de l’intérieur l’humain comme l’intelligence par l’inconsistance, la fragilité, jusqu’à l’obscurité. Il prête à confusion, quand il ignore raffinement et délicatesse, par manque de temps. L’e-mail est fade, inodore et incolore.
Parce qu’il ne nécessite aucun effort à la rédaction, comme à la lecture, ni sur le choix des mots, ni sur la tonalité qu’on leur donne, quand on sait, comme une fatalité, qu’ils ne seront lus que trop vite et qu’ils ne feront jamais vibrer la personne à qui l’on s’adresse.
L’e-mail n’a pas remplacé la lettre manuscrite, tout au plus a-t-il remplacé le crayon, c’est-à-dire qu’il est l’outil pour écrire et transmettre plus vite. En absence de « raison », il fallait un prétexte : plus pratique ? Plus efficace ? Plus rentable ? Mais la vitesse d’exécution n’a jamais permis la qualité, la préciosité, la vibration de l’échange épistolaire…
Quant au sms ! L‘émoticône est une bien triste représentation du sentiment ! On fait des fautes d’orthographe, qui génèrent des fautes
de syntaxe, qui produisent des non-sens ou des absences de sens. Ce qui peut paraitre avoir été un jeu au début est devenu un mode de relation et voilà comment on abrutit le peuple. Sans compter l’arthrose évolutive des pouces, que l’on finira bien par constater un jour comme une dégénérescence sociétale irréversible ! Le dictionnaire définit la rhizarthrose, comme un type d’arthrose, due à des gestes répétitifs, qui affecte l’articulation de la base du pouce, entre le premier métacarpien et le trapèze. Le cartilage s’use alors et laisse deux
os dénudés frotter l’un contre l’autre. Le frottement est la cause d’une douleur qui peut être importante…
Les maux ont donc, par le truchement du sms, remplacé les mots… (mdr !)
Alors que, autres temps, autres mœurs, les poètes du XIXème siècle, de Baudelaire à Verlaine, les peintres de Toulouse-Lautrec à Modigliani, avant que de se saisir de leur plume ou de leur pinceau, trouvaient, eux, l’inspiration dans l’absynthe. A cette époque, on savait vivre ! Alfred de Musset écrivait « Salut, verte liqueur (,…) tu m’as donné l’ivresse et l’oubli de mes maux ! »
Non seulement, on écrivait à la main en prenant le temps, mais on n’avait même pas mal au pouce ! (lol)
Encore merci à tous, j’espère que nous porterons encore ensemble et longtemps de nombreux beaux projets, dont les ingrédients pour que la recette soit savoureuse et délectable, sont humanisme, solidarité, créativité, esthétisme.
« Car de longs et pénibles travaux seront encore nécessaires avant que notre tâche soit achevée ».

Le char de Tomblaine au défilé de St Nicolas à Nancy.

Ce sont les enfants du Centre de Loisirs de Tomblaine qui ont animé le superbe char de la Ville de Tomblaine,
sur le thème qu'ils ont choisi "abeilles et co-citoyenneté", dans le défilé de la St Nicolas à Nancy.
On les voit ici, les garçons déguisés en apiculteurs et le filles en abeilles !
 
 
 
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5835113

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL