Hervé FERON

Blog


Vous vous souvenez ?

Vous vous souvenez ?

Vous vous souvenez que j'ai encore pronostiqué une victoire de l'ASNL à 
Sochaux ? Ça s'appelle une remontada !

Macron au salon de l'agriculture.

Laïcité.

 

Cet article de l'Est Républicain relate exactement ce qui s'est passé
lors de notre Conseil Municipal, et je remercie le journaliste, car cela n'a pas été simple à gérer étant donné le niveau d'agressivité gratuite des deux seules représentantes de l'opposition présentes...

Je voudrais préciser l'historique de cette re-dénomination de la salle des fêtes.

Quand j'étais député, j'avais été sollicité par des familles qui s'étaient trouvées confrontées au même problème, à l'occasion d'obsèques d'un proche.

Plus de 60% de la population décède à l'hôpital. En général, pour organiser les 
obsèques, les familles sont orientées vers l'église catholique. En cette période 
de deuil douloureuse, les familles suivent, même si elles sont laïques, même si le
défunt était laïc. Or, il existe une Loi de 1893 qui prévoit que chacun est libre de
prévoir l'organisation de ses obsèques, comme il le souhaite, en fonction de ses
convictions philosophique et religieuse.
Sauf que dans notre pays, dans la pratique, cela ne se passe pas comme ça...

Lorsque j'étais député, j'avais été l'auteur, puis le Rapporteur d'une Proposition de 
Loi qui visait à faire en sorte que cette Loi de 1893 puisse être mise en oeuvre.
C'était tout simple, il s'agissait de dire que dans toute Commune, qui dispose d'une
salle adaptée à l'organisation d'une cérémonie d'obsèques (c'est à dire capacité
d'accueil, accessibilité personnes à mobilité réduites,...), la Commune se devra, sur 
demande de la famille de mettre à disposition cette salle pour que la famille puisse
organiser cette cérémonie d'obsèques selon ses convictions et les volontés du défunt.
Cela s'appelle la Laïcité (Principe écrit dans le Préambule de la Constitution) et cela n'a
absolument rien d'anti-religieux.

A l'Assemblée Nationale, lors des travaux en Commission, ma Proposition de Loi avait été
considérablement réduite, comme toujours, par des députés chafouins... Mais je suis fier
de pouvoir dire, et c'est assez rare pour le mentionner, que ma Proposition de Loi, que
j'ai défendue dans l'hémicycle, avait finalement été votée à l'unanimité (gauche et droite).

Un an et demi plus tard, cette Proposition de Loi est arrivée à l'Ordre du jour du Sénat. Mon
ami Sénateur Olivier Jacquin a tenté de soutenir cette Proposition, dans la continuité de mon travail. Hélas, (le monde politique est petit, tout petit et parfois si médiocre !), les Sénateurs Les Républicains et La République en Marche ont fait collusion pour voter purement et simplement un amendement de... suppression ! C'est beau la démocratie, non ?

A Tomblaine, il y avait la Salle des Fêtes. On y a organisé les obsèques laïques de Job Durupt, si laïques d'ailleurs que les anciens curés de Tomblaine y étaient présents... Puis les obsèques de Jeannot Piucco,...
Au Conseil Municipal, nous avions pensé alors que la dénomination "Salle des fêtes" était
plutôt inappropriée pour une salle destinée à recevoir, même ponctuellement des obsèques.

Nous avons donc voté par délibération une nouvelle dénomination, la salle des fêtes devenait ainsi "Salle Communale".

Lors du Conseil Municipal de décembre, nous avions convenu avec cette dame de l'opposition que la dénomination "Salle Communale" n'était pas très heureuse non plus et nous devions rechercher une autre proposition.

Nous arrivons au Conseil Municipal de janvier et nous proposons "salle Stéphane Hessel". Cette dame me dit que j'ai des méthodes autoritaires et que je ne permets pas la discussion. Je lui réponds que nous sommes là pour en discuter et je lui demande même si elle a d'autres propositions.
Elle nous propose "Salle Simone Veill" (nous avons déjà prévu de dénommer une rue Simone Veill) ou bien... "Salle Abbé Pierre" ! Je rappelle que la discussion a commencé à partir de la proposition d'une possibilité d'organiser des obsèques laïques dans cette salle ! Alors lui donner le nom d'un abbé, avec 
tout le respect que j'ai pour l'abbé Pierre, que j'avais rencontré quand je travaillais à Europe 1 et avec qui j'avais bien sympathisé, cela aurait été plutôt cocasse, non ?

Nous avons donc voté à l'unanimité, moins la voix de cette dame et de son collègue absent qui lui avait donné pouvoir, que cette salle s'appellera désormais "Salle Stéphane Hessel".

Mais, sans vouloir pinailler, les mots doivent avoir du sens. Et d'après le titre de l'Est Républicain, la Salle Communale est "rebaptisée"... "qu'en termes choisis ces choses-là sont-elles bien dites !"
Le "baptème" est un mot qui appartient au vocabulaire des Eglises chrétiennes pour désigner un sacrement...

C'est pourquoi, parce que nous sommes Républicains et Laïcs, à Tomblaine, nous ne baptisons pas, nous dénommons. La Salle des fêtes, devenue Salle Communale a donc été dénommée "Salle Stéphane Hessel".

 

Ecoutez-nous ! Message du 31 décembre d'un Maire au Président de la République.

Beaucoup d'entre vous m'écrivent pour demander comment se procurer ce 
livre.
Si vous le commandez chez votre libraire habituel, vous pourrez le 
récupérer très vite, dans les jours qui suivent.

 

Article ER 30/01/19

Une personne m'a contacté pour me demander une salle pour une réunion des gilets jaunes 54. Je leur mets cette 
salle à disposition pour qu'ils puissent se réunir. C'est aussi simple que ça...
Je ne me "défends pas de toute récupération" puisque personne ne m'accuse de récupération. Il est même exagéré 
de titrer "Féron accueille les gilets jaunes".
J'ai de la sympathie pour ce mouvement, je pense qu'il est nécessaire. Il a parfaitement le droit de demander une salle à une Commune pour se réunir et travailler. Le journaliste m'a appelé, moi je ne souhaitais pas en parler, car je ne cherche pas à me faire de la publicité au passage.

Hugo F "Faute d'identité".

 
Hugo F vient de mettre son dernier clip sur sa page facebook Hugo F "Faute d'identité" à voir et revoir absolument ! Et à partager sans modération !
 
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3544131

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL