Hervé FERON

Blog


Une belle surprise.

Rémi Walter est un footballeur professionnel de talent, il a joué dans les équipe de France de jeunes
jusqu'en équipe de France Espoirs. Il a joué dans des clubs professionnels français, l'AS Nancy Lorraine,
l'ESTAC de Troyes,l'OGC Nice, puis il a joué en Turquie, il évolue aujourd'hui en MLS aux Etats-Unis dans
l'équipe du Sporting de Kansas City. Une des très bonnes équipes du championnat américain, arrivée
quatrième de la saison régulière et éliminée en demi-finale des play-offs.
Actuellement, c'est la trêve pour ce championnat (d'octobre à janvier). Et Rémi Walter n'oublie jamais
qu'il est un enfant de Tomblaine. Depuis le début de sa belle carrière, chaque fois qu'il est revenu en
vacances dans la région, il n'a jamais manqué de venir voir ses copains d'enfance dans le quartier,
n'hésitant pas même a taper la balle au city-stade avec eux... Brillant footballeur, il n'en reste pas moins
très simple et toujours sympa.
Moi, je me souviens de lui, quand j'étais directeur de colo en Italie, et qu'il était colon,déjà passionné par
le foot...
J'étais en fin d'après-midi à la mairie, où je travaillais, pour changer un peu, et Rémi est passé pour me dire
bonjour avec Amine un de ses très bon copains tomblainois. Ça m'a fait très plaisir ! Il va bien, il vit sa passion
avec réussite, il n'a pas changé, tout en gentillesse. Il m'a amené un cadeau ... Son maillot le numéro 54 (comme
la Meurthe et Moselle), celui du sporting de Kansas City, floqué Rémi Walter ! Cette attention m'a beaucoup
touché, c'est collector, avec celui de l'OGC Nice qu'il m'avait déjà offert à l'époque. Bon, la taille, c'est du M...
Je vais commencer un régime demain matin... ou plutôt lundi matin, pour pouvoir le porter un jour.
 

Le Père et la Mère Noël aiment Tomblaine...

Mireille Jacquot et Gérard Philippe connaissent bien le Père et la Mère Noël et ils nous avaient prévenus !
Ils nous avaient dit que Tomblaine a bien de la chance, car depuis quinze jours le Père et la Mère Noël sont
très présents à la sortie des écoles maternelles, au centre aéré, au Foyer de personnes âgées. Et pour aller
plus vite, ils se déplacent... en motos ! Superbes motos décorées et illuminées comme le traineau du Père
Noël ! Ils auront donné du bonheur aux petits et aux grands, les photos et les selfies garderont le souvenir
de cette visite événementielle.
Hier, pour finir cette tournée, le Père Noël et la Mère Noël sont venus rendre visite au Maire de Tomblaine.
Ils ont posé devant la Mairie pour une belle photo, mais monsieur le Maire n'a pas reçu le cadeau qu'il avait
commandé (une belle Ferrari rouge...), il n'a sans doute pas été assez sage...
 
 
 
 

La solidarité à Tomblaine (épisode 3)

Lorsque j'étais député, deux personnes habitant Tomblaine, monsieur et madame Clémens, 

sont venues me voir, pour me faire part de leur projet. Ils voulaient créer une association,
acheter une camionnette et distribuer des paniers alimentaires dans les villages du Toulois.

Deux personnes qui ne recherchent pas les honneurs, en toute simplicité, juste généreuses 
et solidaires... A l'occasion d'une action commune avec la Banque Alimentaire, j'ai retrouvé
monsieur et madame Clémens quelques années plus tard... ils avaient réalisé leur projet !

Leur association s'appelle "Relais Villes et Villages", ils travaillent en partenariat avec la Banque
Alimentaire et, aujourd'hui, ils sont en permanence en tournée dans le sud Meurthe et Mosellan,
ils fournissent des paniers alimentaires à ... 122 villages, 312 familles , 796 personnes !!!
Et comme dans ces villages, les personnes les plus en difficulté sont souvent très isolées, il n'est
pas rare que monsieur et madame Clémens distribuent aussi, à la demande, des produits de première nécessité.

 



A Tomblaine, comme dans toutes les autres communes, une famille en difficulté peut solliciter le Centre Communal d'Action Sociale pour demander une aide alimentaire d'urgence. Pour cela la plupart du temps les personnes s'adressent à une assistante sociale du Département (Maison 
des Solidarités), qui transmet la demande. Mais on peut très bien, pour une raison ou pour une autre, ne pas avoir envie de passer par l'assistante sociale. Aussi, pensons-nous qu'il est nécessaire d'avoir plusieurs autres possibilités pour trouver assistance, bienveillance et discrétion.
C'est pourquoi, depuis très longtemps la Commune de Tomblaine travaille en partenariat avec les 
Restos du Cœur et soutient la Banque Alimentaire. C'est aussi pour cela que nous avons proposé
à "Relais Villes et Villages" de passer également par Tomblaine lors de sa distribution. Actuellement, 
ce sont 51 familles de Tomblaine qui se voient distribuer des paniers alimentaires tous les 15 jours par "Relais Villes et Villages".

Les familles, les étudiants, les retraités, en grande difficulté, sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Beaucoup ne prennent plus qu'un seul repas par jour, celles et ceux qui penseront que 
je fais du misérabilisme se trompent. C'est une réalité ! Les pauvres sont de plus en plus pauvres et ne le montrent pas forcément. Cela va s'aggraver encore avec l'explosion des prix du gaz et de l'électricité. Et imaginer que l'indemnité-inflation de ... 100€ (!) va solutionner le problème, c'est être
à des années-lumières de la réalité de la vraie vie des gens, quand les produits de première nécessité continuent à être taxés comme ils le sont...

Dans ce contexte, la solidarité doit sans cesse se réinventer.

Fréquemment, des personnes offrent des livres à la Bibliothèque Municipale, qui au bout d'un moment, 
ne sait plus où les mettre. Ce sont souvent de très beaux livres, en état neuf. ce serait un déchirement que de devoir les jeter. 
Depuis quelques mois, le service de la Bibliothèque prépare tous les 15 jours des cartons de livres que le CCAS transmet à l'association "Relais Villes et Villages". Lorsque cette association distribue à Tomblaine où dans les villages du département des paniers alimentaires, elle offre systématiquement un beau livre, 
même lorsqu'il n'est pas demandé. Il entre ainsi un livre dans chacune des familles, livre qui sera probablement ouvert, feuilleté, lu ?
C'est simple, c'est facile à organiser, il s'agit juste de se mobiliser : les personnes qui offrent les livres, les services municipaux (Bibliothèque, CCAS), l'association "Relais Villes et Villages"... Et au bout du compte,
ça fait plaisir et cela resserre le lien social.
Et puis, nous vous avons parlé récemment de l'énorme stock de lotion et de gel hydroalcoolique que nous 
avons récupéré : plus de 700 produits ont été offerts à "Relais Villes et Villages" pour qu'ils soient distribués en même temps que les paniers alimentaires...

Hervé Féron.

La solidarité à Tomblaine (épisode 2)

Il y a quelques années, j'avais aidé l'entreprise "La Boutique du Coiffeur" à se développer sur Tomblaine.
En effet les difficultés administratives et embûches technocratiques étaient nombreuses pour cette
société qui souhaitaient s'étendre et doubler sa capacité de stockage et qui avait aussi bien du mal à
obtenir une connexion à Très Haut Débit au niveau de ses besoins...
Le directeur de "La Boutique du Coiffeur" Roland Tarranta, joue la carte de la solidarité territoriale
chaque fois qu'il le peut. C'est ainsi qu'il a donné mes coordonnées au directeur de l'entreprise Eugène
Perma, il y a un mois. Cette entreprise basée en région parisienne est un des fournisseurs de "La
Boutique du Coiffeur". Le directeur m'a expliqué qu'en période de confinement, ils avaient adapté leur
production pour fabriquer de la solution hydroalcoolique en grande quantité. Il lui restait d'énormes
stocks qui encombraient ses dépôts et dont la date de péremption étaient avril 2022.
Il m'a alors proposé de me donner des milliers de produits de lotion ou de gel hydroalcoolique.
J'ai contacté Chaynesse Khyrouni, Présidente du Conseil Départemental et Mathieu Klein, Président
de la Métropole du Grand Nancy et ensemble nous avons organisé une énorme opération de solidarité !
Avec les services de la Métropole, du Conseil Départemental et les services de la ville de Tomblaine, nous
avons contacté de nombreuses entités pour "prendre les commandes"... Ce qui a représenté un travail
colossal (la logistique, c'est un métier !). La société Eugène Perma a financé le transport (deux camions
pour 37 palettes !)
Les services techniques de la Ville de Tomblaine ont été admirables, ils ont réceptionné la marchandise
à Tomblaine, préparé les commandes, organisé la distribution (la plupart des entités venait chercher
ensuite leur commande à Tomblaine)... Un grand merci à ces services techniques qui ont été volontaristes
malgré un surcroît de travail important.
Le gel et la lotion hydroalcoolique ont ainsi été distribué au CHU de Nancy, à la Métropole du Grand Nancy,
pour ses services, à la plupart des communes de la Métropole, pour leurs services, les écoles, les crèches,
au Conseil Départemental, à l'Université de Lorraine, à la Communauté de Commune de Seille et Mauchère,
à la Banque Alimentaire, à l'association Relais Villes et Villages, aux Centres de Vaccination Hôtel de Ville de
Nancy, Stade Picot à Tomblaine, centre de vaccination de Tomblaine-centre, à la Maison de santé pluriprofessionnelle
de Tomblaine, aux commerçants...
Une énorme opération de solidarité, rendue possible grâce à la mobilisation de chacun !
Hervé Féron.
 
 
 
Eugène Perma est une ETI familiale, française centenaire, présidée par Didier Martin, épaulé de ses deux filles.
Née en 1919, la société conçoit, fabrique et distribue des produits cosmétiques de coloration et de soins capillaires
pour la grande distribution – notamment les marques Petrole Hahn, Eugène Color, Nat&Nove BIO, Kéranove
Naturanove ou encore Biorène - et pour les professionnels de la coiffure – Carmen, Essentiel, Collections Nature -
en France à raison de 75% de son chiffre d’affaires et dans plus de 38 pays.
Sa mission : inventer une beauté naturelle et durable pour permettre à chacun de révéler le meilleur de soi.
 
 

La Marianne d'Or...

Il m'a été décerné à deux reprises une Marianne d'Or, distinction
qui apporte une reconnaissance à certains Maires de France.
Dans une publication récente, un dessin, extrait du livre "Qui veut
la peau du Père Noël" a été repris, je vous le transmets, car il m'a
bien amusé
 
...
Et puis, Alain Trampoglieri, Secrétaire du Concours national de la
Marianne d'Or envoie actuellement ses vœux... Au dos de la carte
de vœux qu'il m'a adressée, figure une proposition pour la Présidentielle
de 2022 qui m'a amusé aussi, alors, juste pour rire, je vous la transmets
aussi.
 
 

En direct sur Radio Graffiti

Retrouvez-moi avec Fabrice et Hervé tout de suite de 17h à 18h sur Radio Graffiti 101.5FM pour parler de mes deux livres qui viennent de sortir « J’ai l’oreille qui siffle » et « Les petits ruisseaux ».

 

Paule Durand, une femme admirable et courageuse.

Il fallait en avoir du courage pour assumer, en tant que femme, les fonctions de Maire, en milieu rural, tout en exploitant sa ferme et en élevant ses 5 enfants. Paule Durand nous a quittés, à l'âge de 94 ans.
Elle avait été maire du village de Gellenoncourt pendant 31 ans. J'ai tellement de souvenirs qui me reviennent en mémoire. Paule était déterminée, elle ne reculait pas face à l'adversité, son village, elle le défendait.
Lorsque je me suis présenté pour la première fois aux élections cantonales, sur les 12 communes qui formaient le canton de Tomblaine, seuls deux maires avaient eu le courage de me soutenir : Job Durupt et Paule Durand. A l'époque, j'étais jeune et je n'avais pas beaucoup de chance d'être élu. J'ai gagné, grâce à eux. On est toujours resté amis et solidaires avec Paule, partageant quelques complicités. Son mari, Gilbert, agriculteur, était un passionné de boxe, premier supporter d'Anne-Sophie Mathis, à l'époque championne du monde et Tomblainoise. Ce qui nous rapprochait encore un peu plus.
Lorsqu'une fois par an , la réunion annuelle des Maires du canton se concluait par un repas convivial. Le Préfet de Meurthe et Moselle présidait la réunion, puis le repas. Paule, seule femme maire, était assise à côté de monsieur le Préfet et moi, Conseiller Général, j'étais positionné juste en face...
Paule était aussi facétieuse et connaissait bien ma terrible addiction pour le chocolat au lait. Je me souviens, qu'en plein repas, elle me donnait un petit coup de pied dans le tibia, elle me faisait un clin d’œil complice et elle me glissait sous la table une plaque complète de chocolat au lait ! Elle aurait pu me la donner à un autre moment, mais c'était tellement plus drôle de faire ça, à l'insu du Préfet, en ce moment protocolaire !
Quand elle n'a plus été maire, même lorsqu'elle était en maison de retraite, il n'est pas rare qu'au moment de Noël ou de Pâques, Paule me fasse passer une plaque de chocolat au lait, ou même un St Nicolas en chocolat au lait, comme on en offrirait à un enfant ! Chaque fois j'étais ému et chaque fois cela me faisait rire, c'était notre complicité qui durait. Je revois encore ses petits yeux bleus qui pétillaient, elle avait de l'humour, de la force, du caractère. Une belle personne. Je présente mes sincères condoléances à ses enfants et ses petits enfants.
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5519101

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL