Hervé FERON

Blog


Immeuble "Emblème" petites questions ?

- Ce projet sera l'emblème de la laideur et de la minéralisation à outrance au centre de Nancy. Que la droite se taise
honteusement, on comprend malheureusement pourquoi, mais que dit la gauche ? Quand la gauche se bougera-t-elle ?

- Pour la participation de la Région, ils nous avaient déjà fait le coup (ou le coût ?) pour le Grand Nancy Thermal, en
annonçant une participation de la Région, avant même que la délégation de service public ne soit votée et attribuée !
Même chose pour le tram. Et chaque fois, les conditions d'attribution des marchés interrogent...
Entre les Prémontés de Pont-à-Mousson, le bâtiment "Emblème", le Grand Nancy Thermal, le tram... On retrouve
systématiquement la patte de la Vice Présidente de la Région, V. Debord. Y aura-t-il un moment où le Préfet va s'emparer
de ces questions ? Y aura-t-il un moment où la justice va s'emparer de ces questions ?

- Plusieurs recours ont été déboutés pour le bâtiment Emblème, mais il y aura vraisemblablement appels. Pourquoi la justice 
(comme dans le projet du Grand Nancy Thermal) traine-t-elle autant, permettant ainsi que les travaux commencent et
rende irréversible le projet ?

C'est maintenant qu'il faut agir !

Pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, je vous l'ai déjà dit, j'apporterai
mon soutien à plusieurs listes sur la Métropole du Grand Nancy, dès lors qu'il me semblera
que leurs propositions iront dans le sens de la justice sociale, de la solidarité, du respect
de l'environnement, du changement dans les fonctionnements démocratiques au sein de
la Métropole, par la reconnaissance à part entière des Citoyens et des Communes.

Dans l'état actuel des choses, cela ne pourra être qu'un soutien à des listes qui ne se 
reconnaissent pas dans les propositions et dans le passif des deux blocs en présence :
la droite de Rossinot-Hénart et consorts, comme la gauche molle de compromis que l'on connait trop...
Je soutiendrai donc une nouvelle liste, celle menée par Thierry Brachet à Saulxures les 
Nancy :"Saulxures avec vous".

Pour une vraie alternative dans la Métropole du Grand Nancy, au service des Communes
et des habitants et non pas "à la place des Communes et des habitants", j'en appelle à
une rencontre en amont de toutes les listes qui veulent s'investir et agir autrement.

 

Réforme des retraites : un coup d’État à plus de 300 milliards d'euros !

25 DÉC. 2019 PAR DENIS GARNIER ÉDITION : LE TRAVAIL EN QUESTION 

Rappelons qu’en 2019, le budget de l’État est de 338 milliards de dépenses, pour 229.3 milliards de recettes, soit un déficit de 108.7 milliards. (source: Le portail de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics)

En fusionnant tous les régimes de retraite en un régime unique, le Gouvernement veut gérer un pactole supplémentaire de 312 milliards d’Euros.

C’est dans le « Rapport sur les pensions de retraite de la fonction publique » , une annexe au projet de Loi de finances pour 2019, que l’on peut trouver les tableaux ci-dessous.

C’est donc en toute connaissance de cause que ce Gouvernement ment aux Français. 

Il dit que ce fond de la retraite universelle sera géré par les partenaires sociaux, mais, car il y a un mais, sous le contrôle du parlement. C’est-à-dire, comme la Sécurité Sociale ! C’est le Gouvernement qui fixe le taux d’évolution des dépenses de santé ! Ainsi il va mettre la main sur toutes les cotisations retraite qui sont actuellement versées par les entreprises et les salariés.

Contrairement à ce qu’affirme le Gouvernement, qui n'en n'est plus à un mensonge près, qui ne sera plus là pour la mise en œuvre de la réforme, les déficit seront absorber automatiquement par la valeur du point qui sera l'arme de régulation massive !

Le premier tableau , ci-dessous précise la réalité des dépenses de chaque régime.

Dans mon dernier article publié dans les colonnes de Médiapart, « Et si la « réforme retraite » était un tour de passe-passe au profit de l’Etat et des assurances privées ?« , j’expose l’imbroglio des cotisations retraites qui baisseront pour les employeurs et principalement pour l’employeur État et les régimes spéciaux. Des cotisations qui passeront de plus de 30% à moins de 17% ! Qui va payer la différence, les déficits, si ce n’est les cotisants ?

La retraite par points trouve ici toute sa justification. La valeur du point régulera l'ensemble.

Mais le Gouvernement regarde aussi les réserves qui sont à ce jour de 165 milliards !
Quel avenir pour les 165 milliards d’euros de réserves des régimes de retraite?

Extrait:

"Par exemple, le régime complémentaire des salariés du privé (Agirc-Arrco) dispose de 71 milliards d’euros de réserves, soit près d’un an de pensions versées. La réserve de la Banque de France s’élève quant à elle à 5,4 milliards d’euros, 22 milliards pour les libéraux à la CNAVPL complémentaire, 16,4 milliards d’euros pour les indépendants au RCI…

Au total, les réserves des différents régimes représentent 128,9 milliards d’euros. Une somme à laquelle peut être ajouté le fonds de réserve des retraites de 36 milliards d’euros. Soit un montant global de 165 milliards d’euros."

 

Il n’y a que 11 régimes spéciaux et le gouvernement embrouille volontairement !
(toujours contenu dans le « Rapport sur les pensions de retraite de la fonction publique »)

C’est donc en toute connaissance de cause que le Gouvernement ment au Français en affirmant qu’il y a 42 régimes spéciaux.

Après les BlacckBlock les BlackRock
Vous comprenez maintenant pourquoi les fonds de pensions sont intéressés par le régime de retraite Français ?

Extrait: Retraites: BlackRock souffle ses conseils pour la capitalisation à l’oreille du pouvoir 

"Derrière la prétendue universalité de la réforme, des intérêts très particuliers sont en embuscade. Notamment BlackRock, premier gestionnaire d’actifs au monde, qui a des vues sur l’épargne française et qui a l’oreille du pouvoir. (médiapart). BlackRock voit d’un bon œil la loi Pacte (relative à la croissance et à la transformation des entreprises), votée en avril 2019, qui simplifie et renforce les systèmes de retraite par capitalisation.
Un article du Canard enchaîné de 2017, posté sur les réseaux sociaux ces derniers jours, relatait l’organisation à l’Elysée d’une journée d’agapes avec une délégation de 21 gestionnaires de fonds emmenés par BlackRock et son PDG, Larry Fink. Un documentaire d’Arte, dont un extrait a également été beaucoup partagé sur Twitter, affirme que Larry Fink a rencontré Emmanuel Macron à plusieurs reprises après son élection.
La rubrique CheckNews de Libération (article payant) a recensé les contacts, relatés par la presse ces dernières années, entre l’exécutif et le fonds d’investissement. Il en ressort que, dès le 6 juin, Larry Fink a été discrètement reçu par Emmanuel Macron, selon L’Obs. En octobre 2017, le gouvernement a demandé au Comité action publique 2022 de plancher sur la réforme de l’Etat. Un groupe d’experts où siège… Jean-François Cirelli, le patron de la branche française de BlackRock. On retrouve encore Larry Fink à l’Elysée en juillet 2019, à l’invitation d’Emmanuel Macron, lors d’une réunion sur le climat et l’investissement. Jean-Paul Delevoye avait quant à lui rencontré le fonds BlackRock début mars 2018 lors de sa nomination comme haut-commissaire aux retraites."
Une fiscaliste confirme la finalité de la réforme pour la capitalisation
Elle avoue que cette réforme prépare à la capitalisation: Voir Les masques tombent :

"Il faut ouvrir le système des retraites à la capitalisation." ICI

 

Il est donc important de soutenir les grévistes

Pour gagner, soutenons les grévistes!

Le char de Tomblaine au défilé de la St Nicolas.

Bravo aux services techniques et au service Enfance de Patou Herman et bravo aussi aux enfants qui ont animé ce char dans le froid.

 

Elections municipales

Madame, Monsieur,
 
Pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, j'apporterai mon soutien à plusieurs listes sur la Métropole du Grand Nancy, dès lors qu'il me semblera que leurs propositions iront dans le sens de la justice sociale, de la solidarité, du respect de l'environnement, du changement dans les fonctionnements démocratiques au sein de la Métropole, par la reconnaissance à part entière des Citoyens et des Communes.
_______________________________________________________________
 
Je soutiens Alexandre Lamarque et la liste Devenons citoyens à Maxéville.
 
Il y a deux idées très fortes et qui démontrent toute la pertinence et la modernité de la démarche de la liste "Devenons Citoyens", candidate aux élections municipales de mars 2020 à Maxéville :
 
=> la Commune est le premier échelon de la démocratie.
=> rétablir pleinement la citoyenneté dans la cité.
Il faut rompre avec les vieilles méthodes de gouvernance qui voient la Métropole au plus haut niveau concentrer tous les pouvoirs de décision. Les citoyens doivent pouvoir participer activement à la construction de leur projet de vie quotidien. A Maxéville, ce sera possible avec Alexandre Lamarque et la liste "Devenons Citoyens", c'est pourquoi je leur apporte tout mon soutien.
 
Hervé Féron.
Ancien Député
Maire de Tomblaine
Conseiller Métropolitain.

L'agenda du Maire... présent sur tous les fronts.


Après une journée dense de travail à la Mairie, une belle inauguration de la nouvelle crèche Frimousse hier à 18h... Puis à 20h, avec Denise Gundelwein, nous sommes allés embrasser madame P... (elle ne souhaite pas que l'on dise son nom) et lui offrir des fleurs. Pourquoi ? 
Si on ne dit pas son nom, on peut dire son âge, cette dame tomblainoise a eu 100 ans hier !
Un beau moment. Cette dame est gentille, tonique, souriante, vive d'esprit. Elle est une leçon de vie à elle toute seule. Notre visite lui a fait plaisir et lui rendre cette visite nous a fait plaisir.
Ce matin tôt, j'ai pris le train pour Paris. Il est parti et il est arrivé à l'heure. Pas d'accident, pas de panne, pas de suicide sur la voie... Et lorsqu'arrivés à Paris, la cheffe de train a déclaré au micro sur un ton triomphant : "mesdames, messieurs, notre train est arrivé à l'heure !" , on avait l'impression qu'elle relevait là un exploit...
Matinée studieuse au CNV (Centre National des Variétés, de la Musique et du Jazz) où je représente l'Association des Maires de France.  Moment historique et émouvant, puisque, c'était le dernier CA du CNV ! Il sera remplacé après le 1er janvier par le Centre National de la Musique. Cette évolution était très attendue par les professionnels, mais de nombreuses incertitudes, voir inquiétudes, planent sur ce sujet. Comment sera composé son CA ? Quels seront les moyens alloués ? Quelles répartitions des enveloppes ?
Cet après-midi, retour à la Mairie à 15h45 et à 18h, réunion de toutes les associations de Tomblaine, avec le Comité des Fêtes pour envisager le calendrier des manifestations 2020 et pour évoquer nos fonctionnements...

Inscrivez-vous pour la soirée de samedi 7 décembre.

Chaque année depuis 40 ans, la Gauche de Tomblaine organise sa traditionnelle "soirée choucroute", le premier samedi de décembre.
Comme tout change, notre soirée choucroute devient cette année une soirée couscous.
C'est toujours une soirée festive, conviviale, mais aussi une soirée politique puisqu'il s'agit de soutenir la majorité municipale. Tomblaine est à gauche depuis 1929 (sauf pendant quelques mois sous Pétain...)
Cette année, cette soirée aura lieu :

Samedi 7 décembre à 20h, salle Stéphane Hessel. 

Au programme : couscous, soirée dansante et... annonce de la candidature de notre liste pour les élections municipales de mars 2020.
La participation est de 20€ (15 pour les enfants). 
Vous pouvez encore vous inscrire en adressant un message sur messenger à Alexandre Huet. Vous serez les bienvenus.

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4055614

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL