Hervé FERON

Blog


Élections Départementales à Tomblaine- Saint-Max-Malzéville-Essey les Nancy-Dommartemont...

Pas d'hésitation, retenez bien leurs noms :
Nadine Cadet -Grégoire Ruhland,
Suppléant(e)s : Christine Minery-Jean-Pierre Rouillon.
 

C'est quoi cette République ???

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du bureau national de l’Association
France Palestine Solidarité (AFPS) suite à l’arrestation scandaleuse de son président.
La meilleure réponse que nous pouvons apporter à cette atteinte supplémentaire à
nos libertés est d’être présents massivement au rassemblement de solidarité avec
le peuple palestinien, samedi 15 mai à 15h place Maginot à Nancy.
Ce rassemblement est organisé par un collectif d’organisations. Parmi les premières
qui se sont joint à l’appel, il y a :
AFPS (Association France Palestine Solidarité), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), EELV (Europe Ecologie
Les Verts), LDH (Ligue des Droits de l'Homme), FSU54 (Fédération Syndicale Unitaire), MAN (Mouvement pour une Alternative
Non violente), MOC (Mouvement pour l'Objection de Conscience), NPA54 (Nouveau Parti Anticapitaliste), PG54 (Parti de Gauche),
Sud Solidaires, UJFP (Union Juive Française pour la Paix), UAVJ (Une Autre Voix Juive).
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Communiqué du Bureau National de l'AFPS
Le président de l’AFPS en garde à vue : il doit être remis en liberté immédiatement
Ce mercredi 12 mai peu avant 19 heures, le président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), Bertrand Heilbronn, 71 ans, a été arrêté à la sortie du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères où il avait été reçu par un conseiller du Ministre au sein d’une délégation comprenant des parlementaires, des représentants associatifs et syndicaux.
Ironie de l’histoire : ce sont les policiers qui ont escorté la délégation jusqu’au lieu du rendez-vous, qui ont ensuite arrêté Bertrand Heilbronn à la sortie de l’entretien.
Nous exigeons sa remise en liberté immédiate !
L’AFPS avait fait une déclaration de manifestation appelant, dans le cadre du Collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, à un rassemblement de soutien au peuple palestinien.
La préfecture de Paris, de manière totalement inédite, avait interdit ce rassemblement alors que jamais il n’y a eu le moindre problème pour les manifestations que nous avons toujours organisées en lien avec les autorités.
L’AFPS avait informé par tous moyens de l’interdiction. Bertrand Heilbronn et les responsables d’associations étaient présents pour informer ceux qui se présentaient de l’interdiction et faire en sorte que les choses se passent le mieux possible.
De fait, à part la restriction de la liberté d’expression, les choses se sont passées sans aucun problème : aucun trouble à l’ordre public.
Quel est ce pouvoir qui cueille à la sortie d’un ministère le président d’une association défendant le droit et les droits humains, juste après l’avoir reçu, lui signifie sa garde à vue, le menotte à un banc à son arrivée au commissariat ?
L’interdiction de cette manifestation nous amenait à dire – ce que nous savions déjà – que la liberté d’expression et les libertés publiques sont en danger dans notre pays, mais cette arrestation nous amène à dire qu’un seuil a été franchi.
Demain, dans la semaine, la semaine prochaine, les groupes locaux de l’Association France Palestine Solidarité, aux côtés de leurs partenaires, organisent des rassemblements de solidarité avec les Palestiniens de Jérusalem, de Gaza qui sont sous le feu de l’armée d’occupation israélienne. Ce ne sont pas des méthodes dictatoriales qui nous empêcherons de le faire.
Si les inconditionnels du gouvernement israélien pensent nous faire taire et nous intimider avec de tels procédés, ils se trompent.
Nous sommes du côté du droit, ils le savent et c’est ce qui fait notre force. Nous exigeons la remise en liberté immédiate du président de notre association.
Le bureau national de l’AFPS
Le 12 mai 2021

Victoire !!!

L'avion du spectacle vivant, qui s'était crashé en raison de turbulences sanitaires, a pu redécoller
aujourd'hui à Tomblaine, en Meurthe et Moselle !
C'est une grande victoire, le spectacle est toujours vivant !!!
 
 
 
Photos Michel Bidaut.

Les passagers quittent l'avion

Y a-t-il encore un intermittent dans l'avion ?

Ça commence samedi 8 mai !!!
C'est un chantier énooorme que l'installation de ce décor !
Huit jours de montage, mais on sera prêt. Vous n'avez pas
encore réservé votre billets d'avion ?
Sachez qu'il n'y a plus de places sur les vols de samedi,
dimanche, lundi et mardi...
Mais il reste quelques places :
=> mercredi 12 mai sur le vol de 16h.
=> jeudi 13 mai sur le vol de 13h.
=> vendredi 14 mai sur les vols de 16h et 17h30.
Et samedi 15 mai sur les vols de 13h, 14h30, 16h et 17h30...
 
 

Tout cela est-il bien raisonnable ?

La loi sur le non-cumul des mandats est en vigueur pour les députés depuis 2017.
Mais un député, un seul en France, fait exception à la règle...
Il s'agit de Laurent Garcia, qui avait réussi avec beaucoup de mal à obtenir l'étiquette
LREM pour se présenter aux législatives de 2017 et qui, sitôt élu, a annoncé que, finalement 
il était au Modem, alors qu'aujourd'hui il se revendique du "Parti de la nature" (sic !).

Et voilà qu'au bout de deux ans de mandat de député, il change d'avis. Après avoir pourri
la vie de la femme qui lui avait succédé comme maire à Laxou, en Meurthe et Moselle, 
pendant deux années, il s'est représenté en 2019 à la mairie de Laxou !
Il a gagné de peu et un recours a été engagé contre lui...

Que croyez-vous qu'il arrivât ? Eh bien Laurent Garcia ne démissionna pas ! Ce qui fait qu'il
est toujours député tout en étant Maire, en attendant le résultat définitif du recours...

Bon, ce serait légal, ou du moins, les textes seraient interprétés comme ça... Il serait le seul 
en France dans ce cas, mais ce serait légal.

Alors, comme il perçoit toujours ses indemnités et ses frais de mandat de député, tout en
étant maire, on se dit qu'il doit travailler beaucoup... Je vous engage à cliquer sur ce lien :

https://www.nosdeputes.fr/laurent-garcia/votes

 

On y constate que dans l'année écoulée, Laurent Garcia n'a pas voté plus de 10% des textes en séance !!!
Ce qui signifie qu'il était absent 90% des fois, à moins qu'il ait souhaité s'abstenir à chaque fois et 
qu'il n'ait pas vu le petit bouton "abstention" sur son pupitre de député. C'est ballot !

Je ne voulais même pas en parler, mais quand on sait que maintenant il est en plus candidat aux 
élections départementales, je m'étonne que cela ne pose problème à personne ?

Tout cela est-il bien raisonnable ?

Tomblaine sans la rue ! Défilé du 1er mai...

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5039985

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL