Hervé FERON

Blog


La remontada.

Ce soir, je vais assister à la victoire de l'ASNL contre Bastia, à Tomblaine, au stade Marcel Picot, le début de la remontada.

La solidarité à Tomblaine (épisode 8)

Le gouvernement a décidé la prolongation pour cette rentrée scolaire de l'obligation du
port du masque sanitaire pour tous les enfants scolarisés en école élémentaire...
Cette décision interroge particulièrement, mais il ne nous appartient pas de la contester...
L'achat des masques en suffisance, de façon à ce qu'ils soient efficaces, représente un
budget considérable pour les familles. Mais malheureusement, l'Etat impose, sanctionne,
mais n'aide pas. Les familles n'ont pas les moyens de suivre et, par conséquent, cette
mesure est une ineptie.
La Ville de Tomblaine, depuis le début de la pandémie, pallie à cette grave carence de
l’État en offrant à chaque rentrée scolaire des masques pour tous ces enfants scolarisés.
Encore une fois, ce lundi 3 janvier, tous les enfants de toutes les écoles élémentaires
de Tomblaine se verront dotés chacun de trois masques, aux normes AFNOR, tel qu'exigé par
l’Éducation Nationale, de catégorie 1, lavables et réutilisables 120 fois. Il nous semble
ainsi que chaque enfant pourra tourner avec ces trois masques, pendant le prochain trimestre
scolaire. Attention, il est conseillé de laver ces masques avant leur première utilisation.
Quelle autre Commune en Meurthe et Moselle soutient les familles de cette façon sans cesse
depuis le début de la pandémie ?
 
 

Voeux 2022 du Maire de Tomblaine.

 
 
 
Madame, Monsieur, habitants de Tomblaine,
La traditionnelle cérémonie des vœux à la population ayant été annulée, en raison de la situation sanitaire, je viens à vous, en ce 31 décembre 2021, via les réseaux sociaux.
C’est en tant que Maire que je m’adresse à vous, j’aurai l’occasion de m’exprimer au sujet de la politique nationale dans les jours prochains.
L’année 2021 a été une année triste et difficile pour chacun d’entre nous. On constate clairement que la crise sanitaire et la situation économique de notre pays, qui dégradent sans cesse votre pouvoir d’achat, ont des conséquences graves sur le moral et sur la santé des personnes. Morosité, climat de peur, sentiment d’abandon sont ainsi institués en France et les maires et les élus locaux, dans un contexte de baisse continue des aides de l’Etat, ont la lourde responsabilité de tenter chaque jour de secourir les familles, les jeunes, les anciens, de resserrer le lien social, d’organiser la solidarité, la cohésion sociale et le vivre-ensemble dans la Ville.
Ainsi, 2021 à Tomblaine a été plus qu’une année de résistance, nous avons continué avec détermination à construire notre projet de territoire. Au bout d’un an de nouveau mandat, nous avons inauguré une nouvelle crèche « Crech’endo », une nouvelle école, l’école Job Durupt et un terrain de football synthétique pour le club local le GSAT. Je suis très fier de pouvoir dire que c’est la deuxième école qui s’ouvre depuis que je suis maire, alors que nous avons engagé un programme pluriannuel de rénovation des autres écoles. Car oui, l’école de la République est une priorité, oui, la jeunesse est une priorité. A Tomblaine, un habitant sur trois a moins de 19 ans et nous considérons que les jeunes sont une chance pour notre société. Nous avons soutenu activement la vie associative, proposé des subventions exceptionnelles pour la relance, pour que les associations culturelles et sportives puissent retrouver leur vitalité et leurs adhérents nombreux. L’offre d’activités innovantes en direction des jeunes n’a pas faibli non plus.
Et puis, dans le cadre de mes fonctions de vice-président de la Métropole du Grand Nancy, grâce au Président Mathieu Klein, j’ai mis en place la Plage des deux rives, dont la Métropole parlait depuis dix ans, sans jamais ne l’avoir mise en œuvre… C’est une offre d’activité de plein air énorme, de loisirs, de détente, de baignade, gratuite, dans le respect de l’environnement, en bord de Meurthe. Située côté Nancy et côté Tomblaine, la Plage des deux Rives a connu un grand succès populaire, malgré le mauvais temps estival et sera reconduite chaque année.
Mais les familles et les personnes âgées sont également nos priorités. La hausse, jamais vue jusque-là, des prix du gaz, de l’électricité, de l’essence mettent à mal le budget des familles. Avec Denise Gundelwein, première adjointe au maire et avec le CCAS, nous avons multiplié les initiatives de solidarité. Avec notre service emploi-insertion nous proposons sans cesse des solutions.
Nous avons tenu à soutenir aussi les commerçants et plus particulièrement les commerçants de proximité. Nous avons voté des aides pour les commerçants qui avaient été obligés de fermer pendant le confinement, nous avons distribué des masques, des visières, des flacons de solutions hydroalcoolique, nous avons mis en place des animations du centre-ville commerçant.
En 2021, la Ville de Tomblaine a été aussi au rendez-vous de l’histoire avec l’écriture, après concertation, du Projet éco-citoyen pour Tomblaine. Ce document a été distribué à toute la population, il a fait l’objet de réunions publiques et sa mise en œuvre devra régulièrement être évaluée. Ce ne sont pas des promesses de campagne, puisque ce travail a été réalisé après les élections, c’est une déclaration d’intention qui nous lie à la population de façon contractuelle. Et d’ailleurs, on peut remarquer qu’un certain nombre d’actions sont déjà réalisées ou en cours de réalisation : Espace Naturel Sensible, permaculture urbaine, biodiversité, restauration scolaire vertueuse…
Nous avons aussi été sur tous les fronts pour combattre la pandémie et vous aider à vous protéger et nous continuerons.
2022 s’offre à nous comme une volonté commune de retrouver une sérénité dans nos modes de vie : rester prudent, prendre soin de nous, de vous, des autres, mais aussi volonté de recommencer à vivre comme avant, libres et solidaires.
J’ai pris la décision d’annuler les classes de neige, qui sont pourtant si importantes pour les enfants de Tomblaine, mais je pense, même si tout le monde le regrette, qu’il aurait été imprudent de laisser partir début janvier deux cars, dans chacun desquels 55 enfants allaient voyager pendant huit heures. Je n’ai aucun doute sur le fait que ces enfants n’auraient pas gardé leur masque. Et si à l’arrivée, ne serait-ce que deux ou trois de ces enfants avaient été porteurs du virus, comment allait-on pouvoir gérer cela, quand le principe des classes de neige repose sur la convivialité et la vie en commun… J’ai donc pris cette décision pour protéger vos enfants. Mais comme je l’ai écrit, si d’ici quelques semaines ou quelques mois, les conditions sanitaires le permettent et si les enseignants le souhaitent, nous pourrons, avec eux, organiser des séjours pédagogiques sous une autre forme. Il faut savoir que la Ville de Tomblaine est la dernière commune de Meurthe et Moselle qui organise des classes de neige de cette importance. Nous sommes donc une exception et s’il n’y a pas de classes de neige cette année, il ne faut pas exagérer en victimisant les enfants comme j’ai pu l’entendre, il n’y a pas de « génération sacrifiée » à Tomblaine et dans l’école de la République.
Au printemps prochain, nous réaliserons la deuxième tranche des équipements sportifs au centre Léo Lagrange, en complémentarité du terrain synthétique et la Place Michel Colucci, dans la ZAC, devant l’école Job Durupt, sera inaugurée avec des commerces de proximité très attendus dans ce nouveau quartier. Le Faubourg Sandor Kiss sera aménagé pour accueillir de nouvelles habitations.
Et je continue à me battre pour que le projet privé de développement d’une offre d’activités sportives novatrices et de loisirs sur la Plaine Flageul puisse enfin voir le jour. Depuis trop longtemps la Métropole du Grand Nancy a empêché ce projet ambitieux et tant attendu par la population de la Métropole.
Aujourd’hui les choses sont en train de se débloquer, puisqu’après un nouvel appel à candidatures, trois candidats ont répondu et j’espère qu’enfin le marché sera attribué au début de l’année. Ce projet est synonyme de service à la population de la Métropole, mais aussi créateur d’emplois et d’activités de proximité.
2022 sera également festive, avec nos nombreuses associations culturelles l’école de musique Tempo, Tomblaine-Danse, Movimiento, Amaya, la Batucada de Tomblaine, le Théâtre en Kit, le salon l’automne des Arts, ou encore bien sûr l’association « Aux Actes Citoyens », qui cette année nous proposera, en plus de son fameux festival de théâtre, un festival Molière fin mars, à l’occasion du 400ème anniversaire de la naissance de Molière !
Nous accueillerons le vendredi 8 juillet à Tomblaine, pour la troisième fois en dix ans un départ d’étape du Tour de France et là encore, nous souhaiterons associer toute la ville à cette formidable fête, les commerçants de Tomblaine seront mis en valeur, 40 CDD d’un jour seront proposés à des jeunes qui voudront travailler sur cette manifestation, et de nombreux évènements étonnants auront lieu dans les six premiers mois de l’année pour annoncer le Tour de France à Tomblaine !
Tomblaine est aussi une ville sportive, avec 9500 habitants, nous recensons 2700 licenciés sportifs, sans compter le sport scolaire. 2700, parmi lesquels les deux tiers sont des femmes.
Vous le voyez, nous restons combatifs, d’autant plus qu’il nous reste l’espoir… Savez-vous par exemple qu’en 2021, j’ai célébré 32 PACS et 29 mariages et que nous comptabilisons plus d’une centaine de naissances ? Savez-vous qu’au foyer-résidence de personnes âgées, nous avons réussi à préserver la qualité de vie à dimension humaine, sans isoler les personnes, alors que depuis le début de la pandémie nous n’avons pas eu d’épidémie dans cet établissement et bien sûr aucun décès dû au Covid, contrairement à la plupart des établissements qui accueillent des personnes âgées dans la région.
Cela a été possible, grâce aux politiques publiques de proximité. Et plus l’Etat, la Région, le Département, la Métropole nous laisserons faire vivre ces politiques publiques dans la proximité, en arrêtant de baisser nos dotations, en arrêtant de nous confisquer nos domaines de compétence, plus nous pourrons être efficaces, vous aider, vous accompagner et plus nous pourrons ensemble partager le beau projet qui consiste à « faire société ».
Mesdames, messieurs, avec tous mes collègues du Conseil Municipal de Tomblaine, je vous souhaite une heureuse année 2022. Plus que jamais les mots doivent avoir du sens et n’ont pas le droit de l’insincérité. Prenez soin de vous, prenez soin des autres, soyons solidaires. Que 2022 vous apporte bonheur et sérénité.
Hervé Féron.

Meilleurs voeux

 

 

Une belle surprise.

Rémi Walter est un footballeur professionnel de talent, il a joué dans les équipe de France de jeunes
jusqu'en équipe de France Espoirs. Il a joué dans des clubs professionnels français, l'AS Nancy Lorraine,
l'ESTAC de Troyes,l'OGC Nice, puis il a joué en Turquie, il évolue aujourd'hui en MLS aux Etats-Unis dans
l'équipe du Sporting de Kansas City. Une des très bonnes équipes du championnat américain, arrivée
quatrième de la saison régulière et éliminée en demi-finale des play-offs.
Actuellement, c'est la trêve pour ce championnat (d'octobre à janvier). Et Rémi Walter n'oublie jamais
qu'il est un enfant de Tomblaine. Depuis le début de sa belle carrière, chaque fois qu'il est revenu en
vacances dans la région, il n'a jamais manqué de venir voir ses copains d'enfance dans le quartier,
n'hésitant pas même a taper la balle au city-stade avec eux... Brillant footballeur, il n'en reste pas moins
très simple et toujours sympa.
Moi, je me souviens de lui, quand j'étais directeur de colo en Italie, et qu'il était colon,déjà passionné par
le foot...
J'étais en fin d'après-midi à la mairie, où je travaillais, pour changer un peu, et Rémi est passé pour me dire
bonjour avec Amine un de ses très bon copains tomblainois. Ça m'a fait très plaisir ! Il va bien, il vit sa passion
avec réussite, il n'a pas changé, tout en gentillesse. Il m'a amené un cadeau ... Son maillot le numéro 54 (comme
la Meurthe et Moselle), celui du sporting de Kansas City, floqué Rémi Walter ! Cette attention m'a beaucoup
touché, c'est collector, avec celui de l'OGC Nice qu'il m'avait déjà offert à l'époque. Bon, la taille, c'est du M...
Je vais commencer un régime demain matin... ou plutôt lundi matin, pour pouvoir le porter un jour.
 

Le Père et la Mère Noël aiment Tomblaine...

Mireille Jacquot et Gérard Philippe connaissent bien le Père et la Mère Noël et ils nous avaient prévenus !
Ils nous avaient dit que Tomblaine a bien de la chance, car depuis quinze jours le Père et la Mère Noël sont
très présents à la sortie des écoles maternelles, au centre aéré, au Foyer de personnes âgées. Et pour aller
plus vite, ils se déplacent... en motos ! Superbes motos décorées et illuminées comme le traineau du Père
Noël ! Ils auront donné du bonheur aux petits et aux grands, les photos et les selfies garderont le souvenir
de cette visite événementielle.
Hier, pour finir cette tournée, le Père Noël et la Mère Noël sont venus rendre visite au Maire de Tomblaine.
Ils ont posé devant la Mairie pour une belle photo, mais monsieur le Maire n'a pas reçu le cadeau qu'il avait
commandé (une belle Ferrari rouge...), il n'a sans doute pas été assez sage...
 
 
 
 

La solidarité à Tomblaine (épisode 3)

Lorsque j'étais député, deux personnes habitant Tomblaine, monsieur et madame Clémens, 

sont venues me voir, pour me faire part de leur projet. Ils voulaient créer une association,
acheter une camionnette et distribuer des paniers alimentaires dans les villages du Toulois.

Deux personnes qui ne recherchent pas les honneurs, en toute simplicité, juste généreuses 
et solidaires... A l'occasion d'une action commune avec la Banque Alimentaire, j'ai retrouvé
monsieur et madame Clémens quelques années plus tard... ils avaient réalisé leur projet !

Leur association s'appelle "Relais Villes et Villages", ils travaillent en partenariat avec la Banque
Alimentaire et, aujourd'hui, ils sont en permanence en tournée dans le sud Meurthe et Mosellan,
ils fournissent des paniers alimentaires à ... 122 villages, 312 familles , 796 personnes !!!
Et comme dans ces villages, les personnes les plus en difficulté sont souvent très isolées, il n'est
pas rare que monsieur et madame Clémens distribuent aussi, à la demande, des produits de première nécessité.

 



A Tomblaine, comme dans toutes les autres communes, une famille en difficulté peut solliciter le Centre Communal d'Action Sociale pour demander une aide alimentaire d'urgence. Pour cela la plupart du temps les personnes s'adressent à une assistante sociale du Département (Maison 
des Solidarités), qui transmet la demande. Mais on peut très bien, pour une raison ou pour une autre, ne pas avoir envie de passer par l'assistante sociale. Aussi, pensons-nous qu'il est nécessaire d'avoir plusieurs autres possibilités pour trouver assistance, bienveillance et discrétion.
C'est pourquoi, depuis très longtemps la Commune de Tomblaine travaille en partenariat avec les 
Restos du Cœur et soutient la Banque Alimentaire. C'est aussi pour cela que nous avons proposé
à "Relais Villes et Villages" de passer également par Tomblaine lors de sa distribution. Actuellement, 
ce sont 51 familles de Tomblaine qui se voient distribuer des paniers alimentaires tous les 15 jours par "Relais Villes et Villages".

Les familles, les étudiants, les retraités, en grande difficulté, sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Beaucoup ne prennent plus qu'un seul repas par jour, celles et ceux qui penseront que 
je fais du misérabilisme se trompent. C'est une réalité ! Les pauvres sont de plus en plus pauvres et ne le montrent pas forcément. Cela va s'aggraver encore avec l'explosion des prix du gaz et de l'électricité. Et imaginer que l'indemnité-inflation de ... 100€ (!) va solutionner le problème, c'est être
à des années-lumières de la réalité de la vraie vie des gens, quand les produits de première nécessité continuent à être taxés comme ils le sont...

Dans ce contexte, la solidarité doit sans cesse se réinventer.

Fréquemment, des personnes offrent des livres à la Bibliothèque Municipale, qui au bout d'un moment, 
ne sait plus où les mettre. Ce sont souvent de très beaux livres, en état neuf. ce serait un déchirement que de devoir les jeter. 
Depuis quelques mois, le service de la Bibliothèque prépare tous les 15 jours des cartons de livres que le CCAS transmet à l'association "Relais Villes et Villages". Lorsque cette association distribue à Tomblaine où dans les villages du département des paniers alimentaires, elle offre systématiquement un beau livre, 
même lorsqu'il n'est pas demandé. Il entre ainsi un livre dans chacune des familles, livre qui sera probablement ouvert, feuilleté, lu ?
C'est simple, c'est facile à organiser, il s'agit juste de se mobiliser : les personnes qui offrent les livres, les services municipaux (Bibliothèque, CCAS), l'association "Relais Villes et Villages"... Et au bout du compte,
ça fait plaisir et cela resserre le lien social.
Et puis, nous vous avons parlé récemment de l'énorme stock de lotion et de gel hydroalcoolique que nous 
avons récupéré : plus de 700 produits ont été offerts à "Relais Villes et Villages" pour qu'ils soient distribués en même temps que les paniers alimentaires...

Hervé Féron.

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5710098

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL