Hervé FERON

Blog


Les cahiers de l'été - épisode 9 - Le manque de transparence.


Les cahiers de l'été continueront à traiter un certain nombre de thèmes durant le mois de septembre... On commence à avoir là un véritable programme pour "une autre Métropole demain"...
La presse quotidienne accorde ce lundi, étonnamment, deux pages pleines de promotion à André Rossinot, comme s'il fallait tenter désespérément de légitimer ce qu'ils appellent "le Centre Prouvé" (on est toujours dans la même stratégie qui consiste à poser  des noms prestigieux sur des réalisations pour faire oublier les erreurs...). Et pour cela on nous balance des chiffres, des chiffres et des chiffres... sauf qu'on ne nous donne que le chiffre d'affaires (environs 3 millions d'euros par an), on oublie de nous dire que ce bâtiment disproportionné nous a couté plus de 100 millions d'euros par an... On ne nous parle pas de résultats. Sans compter que ce bâtiment aura lancé avec la triste Place Thiers l'opération du tout minéral appelée "Nancy Grand Coeur" qui enlaidit et défigure le quartier autour de la gare... 
Et c'est la même chose pour le tourisme, le Parc des expositions qu'on a laissé se dégrader, la Foire exposition... on ne nous avance que des chiffres d'affaires... et on s'en vante même !
Cela s'appelle une absence totale de transparence. 
Et quand on ose même conclure un tel coup de pub par une citation d'André Rossinot "Révolutionner l'image du territoire", cela s'appelle carrément un hold-up !

Petit malin...

La règle veut qu'en période pré-électorale, on ne se serve pas des manifestations exceptionnelles (nouvelles, non habituelles) pour mettre en avant le nom des élus en place... C'est à dire qu'on ne se serve pas de l'argent public pour faire campagne...
Cette période d'avant élections municipales de mars 2020 commence le 1er septembre.
 
Alors comment contourner l'esprit de la Loi, quand on est un petit malin ?
 
Sur ces trois cartons d'invitations, on peut remarquer l'évolution à Nancy :
 
1) Une manifestation qui a eu lieu le 31 août, C'est "Laurent Hénart - Maire de Nancy - Ancien Ministre" (alors qu'il n'était que Secrétaire d'Etat) qui invite...
 
2) Dès le 1er septembre, une autre manifestation, c'est "Le Maire de Nancy Ancien Ministre" qui invite... Le nom et le prénom ont prudemment disparu.
 
3) Pour le 75ème anniversaire de la libération de Nancy, courant septembre, il ne pouvait toujours pas indiquer son prénom et son nom... alors, il s'est mis en photo ! Petit malin...
 
 
 
 

Paru dans "Les Dernières Nouvelles d'Alsace"...

On espère que ces infos arriveront jusqu'en Meurthe et Moselle ???

Politique | Grand Est
Abbaye des Prémontrés : Anticor s’interroge
L’association Anticor s’interroge sur les subventions accordées par le conseil régional Grand Est au conseil d’administration du centre culturel de l’abbaye des Prémontrés (Pont-à-Mousson). Valérie Debord et Henry Lemoine, présidente et vice-président de la structure, tombent des nues et protestent de leur bonne foi.
Valérie Debord lors de la réunion de la commission permanente du Conseil régional Grand Est. Photo DNA /Michel FRISON
« Pour moi, Valérie Debord [également vice-présidente du conseil régional du Grand Est, NDLR] est en situation de conflit d’intérêts. Sa défense, comme celle d’Henry Lemoine [conseiller régional et maire (LR) de Pont-à-Mousson, NDLR] consiste à dire qu’ils ont été nommés là par la région Grand Est, mais s’ils sont respectivement présidente et vice-président du conseil d’administration du centre culturel de l’abbaye des Prémontrés, ils ne peuvent pas solliciter des subventions de la région Grand Est, qu’ils votent ensuite en tant qu’élus régionaux [en février dernier, le conseil régional a approuvé en commission permanente le versement de 450 000 euros en faveur de la programmation 2019 du centre culturel, NDLR]. C’est complètement ridicule – et ça laisse désirer au niveau éthique. Il s’agit d’une totale confusion des rôles. »

Ainsi parle Marcel Claude, référent départemental de l’association Anticor pour la Meurthe-et-Moselle.

Le parquet de Nancy a ouvert une enquête préliminaire

Plus grave, Anticor estime que cette subvention de 450 000 euros est « hors de proportion avec le coût réellement engagé par les Prémontrés pour produire leur programme ».

Réagissant aux multiples signalements qu’Anticor lui a adressés depuis au moins 18 mois, le procureur de la République François Perain a récemment ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire, laquelle est toujours en cours. Pour le reste, le magistrat, contacté en début de semaine, se retranche derrière le devoir de réserve : « Alors que les conclusions de l’enquête ne sont pas connues et que les faits dénoncés apparaissent pour la plupart très anciens, une communication apparaît prématurée. »

Valérie Debord et Henry Lemoine, quant à eux, tombent des nues en découvrant les griefs d’Anticor, d’autant qu’ils ignoraient l’existence de l’enquête préliminaire décidée par le parquet nancéen.

Valérie Debord s’indigne : « Je ne prends évidemment jamais part aux votes qui ont trait aux Prémontrés, quand le sujet est évoqué en plénière ou en commission permanente ! Pourquoi jeter ainsi l’opprobre sur des élus ? C’est très désagréable ! »

« Je découvre toute cette histoire, et je ne vois pas ce qu’il y a de compromettant dedans, philosophe de son côté Henry Lemoine. Et puis, sur le fond, il faudra bien un jour que les législateurs de ce pays se penchent sur une anomalie. D’un côté, on nous fait obligation, à nous, élus locaux, de siéger ès qualités dans un certain nombre d’organismes publics et de l’autre, on nous interdit ensuite de prendre part aux votes… »

Forza Sonia !

Vous savez que je suis supporter et que la Ville de Tomblaine soutient une jeune sportive de haut niveau Sonia Hecquel, en lui mettant par exemple un gymnase à disposition pour pouvoir s'entrainer.

Sonia, qui habite à Ludres, pratique la Boccia, qui est en quelque sorte l'équivalent de la pétanque en sport handicap.

Sonia est même en équipe de France dans laquelle elle est assistée de Florent Brachet. Lisa Brachet, sa soeur, jeune professeure de violon à Tomblaine est, elle, assistante d'un autre membre de l'équipe de France : Rodrigue.

Tout ce petit monde est actuellement à Séville pour participer aux championnats d'Europe, tout en espérant marquer suffisament de points pour se qualifier pour les prochains Jeux Paralympiques !
Cette semaine Sonia avait joué de malchance en individuel puisqu'alors qu'elle menait dans son dernier match de poule contre le norvégien, celui-ci a décidé de déclarer forfait, ce qui donnait moins de points à Sonia et ne lui permettait pas de se qualifier pour les 1/4 de finale ! Mais on espère toujours qu'elle soit retenue pour les JO en individuel...

Il restait la compétition par équipe ! Et bien ce matin Sonia et l'équipe de France ont battu en demi-finale la Russie (championne d'Europe en titre) et elles se sont qualifiées pour la finale des Championnats d'Europe qui aura lieu cet après-midi à 17h contre la Grèce (championne du Monde en titre). Bravo Sonia, on est fier de toi, on t'envoie toute notre énergie !
Hervé Féron.

Les bronzés à Tomblaine...

Sur cette photo, il y a trois bras (cassés ?)
Un bras pâle clair, celui de Safia Ihaddadène.
Un bras palichon, celui de Hinde Magada.
Et un bras bien bronzé, celui d'Hervé Féron.
Hi ! Hi ! Et après ça, elle nous feront croire qu'elles sont originaires de là-bas ! Le seul vrai Africain, c'est moi !!!

Quelle triste nouvelle !

Nous avons appris le décès de Christian Fra, chef d'entreprise et ancien Président du
SLUC Nancy Basket. Un grand Président avec qui le SLUC a été à deux reprises champion
de France !
Il en était d'ailleurs toujours le Président d'honneur. Christian Fra était attachant car
sincère, franc, direct. Je crois que je peux dire que nous étions amis, en tous cas nous
nous apprécions.
Je présente mes sincères condoléances à son épouse qui partageait avec lui sa passion
pour le basket ainsi qu'à sa famille. Nous partageons leur peine.

Les cahiers de l'été - épisode 8 - À votre santé !

Dans les politiques publiques qui devraient être prioritaires, il y a bien sûr la santé. Malheureusement c'est là encore un point d'extrême faiblesse de la Métropole et du bon docteur Rossinot...
Il y a quelques semaines, il avait convoqué tous les acteurs locaux de la santé, officiellement pour la signature du 2ème Contrat Local de Santé, mais en réalité pour une grand messe d'auto promotion. Un Contrat Local de Santé riche du travail de réflexion et des contributions fournis par les professionnels de santé. Puis, ce document devient un inventaire à la Prévert des actions (réelles ou non) sur le territoire du Grand Nancy. La méthode est pratique, elle permet de valoriser de nombreuses actions comme si elles étaient  mises en œuvre ou soutenues financièrement par la Métropole du Grand Nancy. Or, ça n'est quasiment jamais le cas...
Il faut savoir que lors des deux derniers Projets de Loi de Finances de l'ère Sarkosy, celui-ci a supprimé les incitations fiscales aux entreprises qui souhaitaient s'installer en ZRU (Zone de Redynamisation Urbaine), seules les ZFU (Zones Franches Urbaines) permettaient dès lors de bénéficier de ces exonérations fiscales...
Il s'en est suivi un effet pervers, puisque nombre de médecin spécialistes, cliniques, laboratoires sont allés se concentrer dans ces ZFU. Or, sur le Grand Nancy, il n'y a que deux ZFU : le Haut du Lièvre et Vandoeuvre. N'exagérons pas, ces braves gens ne sont pas allés s'installer au coeur du Haut du Lièvre, mais juste en limite intérieure de la Zone permettant ces exonérations juteuses...
 
Il s'en est suivi, comme dans la plupart des agglomérations, un déséquilibre évident de l'offre de soin sur le territoire.
 
A Tomblaine, nous nous sommes battus contre vents et marée pour créer une Maison de Santé Pluriprofessionnelle... Et nous avons plus que réussi. En effet, on prévoyait dans ce qui était avant un désert médical, l'arrivée de 24 professionnels de santé, aujourd'hui ils sont 35 plus un laboratoire d'analyses médicales. Plus de 400 patients par jour, sans compter les visites à domicile, un vrai projet de territoire qui organise les complémentarités entre professionnels de santé, qui permet des amplitudes d'accueil et de soin plus larges et surtout qui facilite l'accès au soin pour les tomblainois, mais aussi pour les habitants des Communes environnantes. André Rossinot a combattu ce projet. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne l'a pas aidé ! Mais demandez aux usagers ce qu'ils en pensent aujourd'hui... il n'y a pas photo !
D'autres maires ont tenté de réaliser des maisons de santé à beaucoup plus petite échelle et en y mettant moins de moyens. Mais ils avaient conscience que c'était et c'est toujours une nécessité absolue pour réorganiser un équilibre de l'offre de soin sur le Grand Nancy.
J'ai été choqué donc d'entendre André Rossinot dire publiquement à cette docte assemblée, je cite : "tous ceux qui se sont jetés pour créer des maisons de santé, dont certaines sont vides ou à moitié vides, c'est tout cela qu'il faut jeter ou mettre de côté".
 
D'abord, cela démontre qu'il est sur une autre planète, il n'a pas conscience de la réalité, de la douleur au quotidien des gens,  il ne va jamais sur le terrain.
Mais, ensuite, quel mépris pour tous ces maires qui ont tenté sans son aide de créer des maisons de santé dans l'intérêt public !
 
J'avais aussi été choqué après son très, très long monologue introductif de l'entendre se réjouir, selon lui tout allait bien dans le meilleur des mondes  dans le Grand Nancy. On voit que ça fait longtemps qu'il n'a pas rendu visite aux services des urgences... choqué surtout qu'il n'ait pas eu la décence d'évoquer la triste situation du CHU de Brabois et la suppression programmée des 598 postes !!!
 
Déséquilibre de l'offre de soin sur le territoire, pénurie de spécialistes, difficulté d'accès au CHU de Brabois (il faut un tram qui y monte !!!), déficit structurel budgétaire au CHU, malaise chez les professionnels hospitaliers et en particulier aux urgences...
Et on continue à dire que tout va bien ?
 
André Rossinot a été très longtemps le Président du Comité de Surveillance du CHU, aujourd'hui c'est Laurent Hénart. Et Mathieu Klein est membre de ce Conseil de Surveillance depuis longtemps. Malheureusement, sauf en période préélectorale, on n'aura pas beaucoup entendu leurs voix pour dénoncer les vraies raisons du déficit de l'hôpital public...
 
Dès 2014, la Fédération Hospitalière de France expliquait :
"En supprimant les lignes de crédit dédiées à l'hôpital public, le gouvernement a puisé dans les crédits accordés à l'hôpital pour réduire le régime général de la Sécu. En mettant dans le rouge les comptes de l'hôpital public, consciemment ou inconsciemment, il continue de faire pression et légitime les prochains tours de vis budgétaires. En juin, en détaillant au Conseil de l'Union européenne sa stratégie pour atteindre les cibles de finances publiques recommandées par Bruxelles, le gouvernement a acté une nouvelle réduction de l'ONDAM à 1,75% en 2016-2017 pour permettre la réalisation de 425 millions d'euros d'économies".
 
Une fois de plus, merci l'Europe et ses "recommandations" !
 
Et lorsque récemment, le triomphalisme était à nouveau de mise et que Laurent Hénart tout comme Mathieu Klein se réjouissaient (quasiment en chœur) du classement du CHU de Nancy en 8ème place parmi les hôpitaux de France (!)  j'ai eu une pensée pour ces 598 personnes qui quitteront d'une façon ou d'une autre leur emploi à l'hôpital, pour tous ces personnels hospitaliers en souffrance, pour toutes ces personnes qui attendent pendant des heures aux urgences d'être soignées...
 
Je me suis dit aussi qu'avec une autre majorité à la Métropole du Grand Nancy, il y aurait une vraie politique publique de santé  cohérente et équilibrée à construire ensemble.

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3670912

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL