Hervé FERON

Blog


La batucada de Tomblaine en Avignon !

Comme désormais chaque année, les jeunes danseuses et musiciens de Tomblaine débarquent au festival d'Avignon.

Ils vont mettre le feu dans les rues du festival, rejoignez-les chaque soir (de 20h à 22h30) rue de la République avec leurs marionnettes géantes en déambulation, danseuses, percussionistes et instruments à vent, tout pour faire la fête ! C'est aussi un peu du festival "Aux Actes Citoyens" qui s'exporte en Avignon. 
Tomblaine : la Culture, la fête, la jeunesse !

François de Rugy également lâché par Barbara Pompili, son acolyte de toujours...

 

Je suis abasourdi par ce tapage qui occupe l'espace médiatique, comme si l'intention cachée était d'occulter pendant ce temps-là la politique de casse sociale de Macron et les cadeaux faits aux banquiers et aux grasses fortunes.
En plus, dans ce climat permanent populiste  et nauséabond, cela permet tous les amalgames, en entrenant l'idée que tous les élus de France sont corrompus, voleurs, menteurs et faignants !
 
De Rugy ? Ce n'est pas nouveau, je l'ai fréquenté à l'Assemblée Nationale, il a toujours été un mondain, prétentieux et arriviste.
Mais quand Pompili vient ramener sa science, là c'est le comble ! C'est la même... en pire. Arriviste, pédante, individualiste, opportuniste, prête à tout pour devenir ministre. Sans convictions aucune. Je l'ai côtoyée, on était dans la même commission, elle était insupportable et insupportée de tous, même par ses petits camarades d'EELV !
Le problème, c'est qu'elle a trouvé sa place dans le système Hollande, qui n'avait rien a envier au système Macron en termes de mondanités, et de bobocratie.
Les médias adorent et encensent ces politic' business, qu'ils fabriquent eux-mêmes ! Et quand ils se dévoilent (ou quand ils sont dévoilés), ces mêmes médias s'en étonnent, voire s'en émeuvent.
Le sccop est permanent et reste une valeur marchande sure...

Destination vacances... Dormez bien messieurs-dames.

 

J'aime trop l'Italie pour ne pas dire ma colère aujourd'hui. L'Italie qui chante et qui fraternise, l'élégance italienne, Manerba del Garda, Venise, Padoue, Syracuse... L'Italie et les Mondines dans les rizières des plaines du Pô qui chantaient Bella Ciao, supplique à la Liberté. L'Italie et la résistance... Je pense à tous ces amis, mes frères, mes camarades, qui sont italiens ou d'origine italienne et qui portent avec eux, en eux, le soleil, la Commedia dell'Arte, les champs d'oliviers, la terre à partager.
Cette Italie est aujourd'hui pourtant meurtrie par Salvini et sa clique, salie par celui et ceux qui rejettent sans honte les migrants à la mer et, avec eux, abandonnent les valeurs de fraternité et de solidarité. Ce ne sont pas les migrants qui dérivent, c'est l'Italie et, derrière elle, l'Europe, toute l'Europe, qui fait semblant de ne rien voir. L'Europe de Macron et Merkel, une Europe sans âme et sans humanité, à tel point que son propre peuple la rejette à chaque rendez-vous électoral. L'Europe aveuglée par l'égoïsme et le cynisme.
Terrible...
Et puis, il y a l'île de Djerba. En Tunisie, Djerba la douce, tant le climat est agréable. Le paradis des touristes qui viennent là se ressourcer et chercher la sérénité. Pour moi Djerba est le symbole de la rencontre amoureuse, puisque j'y ai rencontré mon épouse, celle qui devait devenir ensuite la mère de mes enfants. On habitait la même ville (Nancy), on travaillait pour le même employeur, mais on ne s'était jamais parlé... Et puis, on s'est rencontré à Djerba.

Savez-vous qu'aujourd'hui, sur les plages de Djerba, la Méditerranée rejette les corps des migrants, qui voulaient gagner l'Europe ?
Savez-vous que sur la plage d'Aghir de l'île de Djerba, il y avait plus de cadavres que de baigneurs en ce début de mois de juillet ?

Dans un article signé Lillia Blaise et publié par le monde.fr, on peut lire :
"La Tunisie, qui a refusé de devenir une plate-forme d'accueil pour les candidats à l'exil en Europe, doit se coordonner avec l'OIM pour les bateaux qui dérivent et sont refusés dans les ports européens. Le dernier en date, amené là par le remorqueur égyptien Maridive 601, après avoir erré plus de deux semaines en juin, a laissé 75 passagers. Seuls 16 ont accepté le retour volontaire dans leur pays, avec l'assistance de l'OIM.
Dans une déclaration faite à Zarzis, mercredi 3 juillet, le chef du gouvernement Youssef Chahed, demandait de l'aide à la communauté internationale, rappelant que la question des réfugiés et des migrants ne relève pas de la responsabilité de la République tunisienne (...) Tous les pays doivent en supporter la responsabilité.
Une phrase que d'autres déjà ont prononcée avant lui, dans d'autres pays. Mais sans que la situation ne bouge vraiment."

Personnellement, je ne connais pas une seule personne qui ne s'émeuve pas de l'image de cet enfant mort, rejeté par la mer sur une plage, que les médias ont transformée en scoop... Car aujourd'hui l'information n'est plus qu'émotion pour mieux vendre.
Mais lorsque l'on dit que la belle Méditerranée, celle des vacances, du plaisir et de l'Amour, vômit des milliers de corps de migrants en quête du seul Droit de vivre, chacun a mieux à faire et se recentre sur ses petits problèmes quotidiens. Pourtant, cela nous concerne tous, nous ne sommes que citoyens du monde. Nous avons le devoir et la responsabilité collective d'interpeller les dirigeants européens, pour retrouver ensemble la dignité, l'humanisme, la fraternité universelle.

En attendant, je souhaite d'excellentes vacances à chacun d'entre vous... si le cœur vous en dit.

Choqué.

Cela n'est un secret pour personne, la Métropole du Grand Nancy est une machine à broyer les Communes et la démocratie de proximité. André Rossinot veut dissoudre les Communes et travaille obstinément à l'insu du grand public à la création d'une Commune nouvelle pour mieux encore vider les Conseils Municipaux de leurs prérogatives et de leurs moyens d'agir. Laurent Hénart, bien qu'en rivalité permanente avec A.Rossinot, poursuit le même objectif, on en reparlera plus tard. 

Dans les faits, en décalage avec les beaux discours, ils nient sans cesse l'existence des Communes, mais ils les utilisent car ils en ont besoin.
Alors, quand A.Rossinot convoque une grand-messe pour célébrer la signature du 2ème Contrat Local de Santé, qu'il invite les 20 maires (qui sont tous signataires) et que seuls six sont présents, quand le Maire que je suis découvre sur table le document sur lequel il devra s'engager, on se dit que cette grand-messe est organisée plus pour la propagande que pour la concertation.
Il suffit de voir la couverture de ce document, estampillé de pas moins de 15 logos, comme pour montrer que la démarche serait fédératrice, parmi ces logos celui de la Métropole, mais les 20 Communes, dont les Maires seront pourtant signataires, ne sont mentionnées nulle part, comme si la Métropole les avait englouties !
A 11h commence un interminable monologue d'A.Rossinot, il salue ses confrères, il envoie des piques au Préfet, à ceux qui critiquerait son projet de tram (où est le rapport ?), il mouche celui qui aurait velléité de prendre la parole, il donne des leçons...
Tout cela est long et irritant. Pour une fois, on m'avait fait assoir du côté habituel de l'exécutif, il fallait de façon évidente remplir les chaises vides... Mais si je réagis aujourd'hui, après avoir signé ce Contrat Local de Santé, c'est que j'ai été choqué par ce discours auto satisfait, "nous sommes les premiers, nous sommes les meilleurs"... 
Quand on lit ce document, on y voit un inventaire à la Prévert d'actions menées par les uns et les autres, que la Métropole souhaite s'approprier, mais pour lesquelles elles ne participent en aucune façon la plupart du temps.
Oui, j'ai été choqué de l'entendre dire "tous ceux qui se sont jetés pour créer des maisons de santé, dont certaines sont vides ou à moitié vides, c'est tout cela qu'il faut jeter ou mettre de côté" ! 
Rappellons-nous de l'histoire de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine. Tomblaine était alors en situation de désert médical, je me suis battu pour que cette Maison de Santé voit le jour. Sur un budget de 2,2 millions d'euros, je demandais 150 000 euros de participation à la Métropole. Pendant 3 ans A.Rossinot a refusé. Quinze jours avant la visite de la Ministre de la Santé pour l'inauguration, il m'a téléphoné pour me dire que finalement il allait aider cette Maison de Santé. La Métropole a versé 98 000€ en trois fois ! Nous avons payé les travaux en 2016, les versement de la Métropole sont intervenus en mars, puis avril, puis août 2017. Puis la Métropole a refusé d'exonérer la Ville de Tomblaine de la taxe d'équipement sur cette Maison de santé, ou même de la compenser. Ce qui fait que la Métropole a repris là  ce qu'elle avait versé !
Alors, aujourd'hui, lorsqu'il critique les Maisons de Santé dans la Métropole, il faut savoir, qu'elles ne sont pas performantes parce qu'on ne leur a pas donné les moyens. Celle de Tomblaine est différente, c'est une Maison de Santé Pluriprofessionnelle agréée par l'ARS, elle fonctionne très bien avec 35 professionnels de santé et un laboratoire d'analyses médicales, elle accueille en moyenne 400 patients par jour (sans compter les visites à domicile), elle organise sur le territoire de nombreuses actions de prévention... Et puis, les habitants des autres Communes de la Métropole fréquentent assidûment cette Maison de Santé, ce qui aurait justifié un soutien effectif de la Métropole et non par un approche politicienne sectaire.
Après le très long monologue d'A.Rossinot, la parole a été donnée rapidement à trois personnalités dont monsieur le Préfet. Puis le débat a été ouvert à... 12h03 !!! Le débat a été clos a 12h07 !
Alors voyez-vous, ce qui m'a le plus choqué, lorsqu'A.Rossinot a vanté la cohérence de l'organisation des soins sur le territoire, c'est qu'aucun mot n'a été prononcé pour évoquer la programmation des 598 postes qui seront supprimés au CHU de Brabois, quelle honte !

Ce Contrat de Santé, il est nécessaire, mais pas comme ça. J'ai signé et je suis reparti, je n'ai pas gouté aux petits fours...

Souvenirs, souvenirs...

L'ami Mohamed Benchaabane m'envoie cette photo d'Hugo, mon fils, et de moi, photo qu'il avait prise au Sahara Occidental, en plein désert, en plein tournage du film "un mur dans le désert" que j'avais écrit et réalisé.

Hugo chantait la chanson "Nebrik" que j'avais écrite aussi et Pierre Richard était le narrateur.
Et puis hier, Louis Paquier, artiste de talent, nous a adressé ces deux dessins. Il était présent début juillet, au festival de Daniel Gros "merci les potes" dans les Alpes. Hugo (qui chante sous le nom de Hugo F) et moi avons chanté ensemble. Louis Paquier a immortalisé ce moment en nous dessinant en direct pendant le concert...

 

Souvenirs, souvenirs...

Grand Nancy sectaire.

Vous êtes nombreux à vous plaindre des nuisances subies dans vos habitudes quotidiennes (pour aller travailler, pour les accès des personnels de soins...) en raison du passage du Tour de France à Nancy.
On ne peut que se réjouir de l'arrivée du Tour de France à Nancy, c'est une très belle manifestation, très populaire et c'est très bien pour l'attractivité de Nancy.
Cela dit, les méthodes des dirigeants de la Métropole du Grand nancy sont nauséabondes, égaux à eux-même, ils ne changent pas.
En 2014, pour la deuxième fois en deux ans, j'avais obtenu une arrivée du Tour à Tomblaine. J'avais subi les attaques violentes de la bande à Rossinot (je me souviens des propos des Werner, Garcia et autres guignols en Conseil de Communauté, qui ne supportaient pas que j'aie réussi cela...). 
Cette année-là, Rossinot m'avait fait toutes les difficultés du monde pour daigner attribuer à Tomblaine une aide financière a minima. Il avait même fallu signer une convention (!) et la passer en Conseil de Communauté... Question : y a-t-il eu une convention signée entre la Métropole et la Ville de Nancy cette année ? Qui paie ? Quel est le coût total (publicité, infrastructures, mise à disposition de matériels et locations, achat de la manifestation, achat d'encarts de presse etc).

A l'époque André Rossinot m'avait même écrit pour tenter de m'imposer, en contrepartie de cette trop petite aide, de mettre à disposition des élus du Grand Nancy des invitations VIP pour le Village du Tour. J'avais répondu (toujours par écrit, donc vérifiable) qu'à Tomblaine, il n'y a pas de notables, et que je réservais ces invitations aux bénévoles qui avaient travaillé toute la nuit pour installer les barrières... Ce que j'avais d'ailleurs fait.
Le matin du départ, je me souviens qu'André Rossinot avait poussé le culot en venant sur le site du départ... accompagné par le ministre sarkosiste Xavier Bertrand ! Comme quoi, le sport, il n'en a rien à faire, seule la stratégie politicienne l'obsède....
Le Tour de France et son imposante caravane crée forcément du dérangement et il faut tenter de s'organiser au mieux dans l'intérêt de tous. Nous avions prévu à Tomblaine des itinéraires, préparé cela avec la population, donné des pass aux infirmières pour qu'elles puissent circuler au mieux et aller donner les soins à domicile... Tout ce que le Grand Nancy n'a pas prévu cette année. 
Cela s'explique par le fait qu'à Tomblaine, le Tour,  nous avions souhaité que ce soit une grande fête populaire à partager avec tous. Le Grand Nancy, lui, en a fait une opération de promotion personnelle pour Rossinot et Pensalfini. Avec tous les petits arrangements entre amis qui vont bien, comme chaque fois qu'il y a grosse manifestation sportive payée par les contribuables (au fait pour l'Euro de Handball ball qui a été un gros bide populaire et qui a couté si cher, les hôteliers nancéiens ont-ils été payés finalement ?). 
Au programme : invitations, repas VIP avec les amis, courbettes par centaines de milliers d'euros ... et pendant ce temps-là nos gymnases ne sont toujours pas entretenus (le COSEC de Tomblaine !!!). On est loin de la belle fête populaire du Tour de France !
Quand j'avais tenté de recevoir le Tour de France une nouvelle fois à Tomblaine (car j'aime le Tour de France), on m'avait raconté que le vice-président de la Métropole du Grand Nancy avait beaucoup insisté pour obtenir cette manifestation (quelques mois avant les élections municipales), "à condition qu'il ne passe pas par Tomblaine" ! C'est ce que je qualifie de sectarisme. 
C'est donc réussi, le Tour ne passe pas par Tomblaine, pas du tout. Et je souhaite que ce soit une réussite !
Par contre, sans avoir demandé l'avis (et encore moins l'autorisation) du Maire de Tomblaine, ils ont décidé de couper des routes sur Tomblaine, sans discernement, sans se soucier de la vie des gens, du besoin de se déplacer pour donner des soins... Ils ont décidé de stationner à Tomblaine, sur les parking du Stade Marcel Picot de nombreux véhicules polluants (les cars dont les moteurs tournent une partie de la nuit pour que les réfrigérateurs et la clim. fonctionnent !) 
Je sais, ça va encore déranger que je dise publiquement la vérité, mais rien ne peut m'être opposé, tout ce que je dis est factuel.

Indigné.

Je ne comprends pas qu'en période caniculaire, ou même en période

normale, dans un pays civilisé comme la France, pays des Droits de
l'Homme, des Lumières, pays où sur les ruines et les décombres d'une
terrible guerre, le Conseil National de la Résistance a bâti la Solidarité
Nationale, on continue à emmerder les pauvres avec des tracasseries
administratives.
Est-il normal qu'un couple avec un bébé soit obligé de venir demander
des aides alimentaires d'urgence au CCAS de la Commune, sous prétexte
que le dossier de ses allocations est en cours d'instruction ?
Est-il normal que 3 semaines plus tard, ces mêmes personnes re-sollicitent
le CCAS, car leur situation n'a pas évolué ?
Quelle honte ! Monsieur Macron, il y a un grand coup de pied à donner dans
la fourmilière ! Au-delà de toutes considérations politiques, la Solidarité et le
minimum à vivre décemment pour tous est un devoir et une responsabilité que
vous devriez assumer. Il est là l'état d'urgence ! Merde !
Hervé Féron
Maire de Tomblaine.

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3544090

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL