Hervé FERON

Blog


Vidéo

Bientôt quatre millions !

Mon site herveferon.fr passera demain ou après-demain le cap des quatre millions de vues ! C'est énorme ! À cela s'ajoutent les millions de vues et de partages qui se cumulent autour de mes publications sur facebook.

Je souhaite vous remercier toutes et tous pour votre fidélité et votre soutien dans mes combats. Je pense sincèrement qu'il n'y a pas de hasard, cela est dû à un certain nombre de vérités tues par ailleurs, ainsi que des analyses et un discours qui ne sont pas formatés.
Cela me vaut de nombreux coups bas, mais quel plaisir de rester libre, digne et droit. De longs et pénibles travaux nous restent encore à accomplir, vous pouvez compter sur moi pour être toujours combatif. Mais merci à vous tous.

Hervé Féron.

Vous avez dit "humanisme" et "droit commun" ?

J'ai dénoncé la manoeuvre de messieurs Rossinot et Hénart, qui consiste (après avoir exclu Tomblaine de la possibilité de co-commander des masques avec la Métropole) à réserver la possibilité de venir retirer des masques à Nancy aux seuls inscrits sur les listes électorales. Je pense clairement qu'il y aura par la suite des procédures à engager...

La plupart des personnes qui m'ont lu se sont montrées indignées, je les comprends. Quelques rares personnes, en général de droite et proches de ce "duo" ont tenté de minimiser les faits, alors je vais plus loin dans mon analyse...

Il me semble d'abord qu'en période de confinement c'est une aberration de faire se déplacer des dizaines de milliers de personnes pour venir chercher leurs masques, il aurait fallu les faire distribuer, même si cela a un coût et il aurait fallu que seuls ceux qui auraient pu être oubliés puissent se déplacer avec un justificatif de domicile pour venir chercher leurs masques. 

 

Bon, ok, ils ne font pas comme ça. Mais, quid des personnes handicapées ou à mobilité réduite qui ne se déplaceront pas ? Du coup, limiter cette offre aux seuls inscrits sur les listes électorales est discriminant et participe d'une volonté de "sensibiliser" à un vote prochain... Quid des moins de 18 ans, des étrangers, des non-inscrits ? Ils pourraient être éligibles à un autre dispositif ? À condition de produire un justifucatif de domicile ? Alors quid des SDF, ou des sans papiers ou encore des personnes qui devant ces difficultés ne feront pas la démarche de se déplacer ???

La mise à disposition de ces masques et la distribution sont deux choses différentes. Cela devrait être une démarche humaniste et de droit commun, par conséquent accessible à tous et sans arrière-pensée récupératrice...

Énorme !

A Nancy, pour bénéficier d'un masque, si vous avez moins de 65 ans, il va falloir que vous preniez rendez-vous
et... que vous vous déplaciez en pleine période de confinement pour aller les chercher !
Mais ce qui est le plus consternant c'est que vous n'êtes éligible à cette distribution que... si vous êtes inscrit
sur les listes électorales !!!
Regardez bien, c'est écrit en bas, en tout petit, mais en rouge !
 

Quel mytho !

Voilà qu'on découvre que Rossinot est un gros menteur... pris la main dans le pot de confiture !
Je vous ai longuement expliqué comment Rossinot avait exclu Tomblaine de la commande de masques de la Métropole, vous avez été des milliers à réagir sur Facebook pour dire votre indignation.

Alors voilà qu’il tente de dire que ça n’est pas vrai, il s’adresse à une journaliste de l’Est Républicain, que je ne connais pas, mais dont les méthodes m’étonnent. Dans un contexte où, en pleine période de confinement, ce journal n’a publié que 4 articles sur Tomblaine en un mois (alors qu’on pourrait penser que les gens isolés ont besoin de recevoir des nouvelles de leur ville...), et que mon intervention sur les réseaux sociaux qui a recueilli plus d’un million de vues en une semaine et plus de cent mille partages a été quasiment ignorée... Voilà qu’un article est publié, évoquant la stratégie que je vous ai présentée quant à nos distribution de masques.
L’Est Républicain commence par commenter ma position en disant que « je tire à boulets rouges... » Si dire la vérité que la presse locale cache c’est tirer à boulets rouges, je veux bien...
Mais, ce qui est étonnant c’est que dans un article en dessous, titré « convié comme les autres », la journaliste a recueilli une version des plus fantaisiste de Rossinot qu’elle publie, sans même avoir pris la peine de me contacter et de me demander mon avis. Ce n’est donc pas là un débat contradictoire, c’est relayer le mensonge et je trouve cela diffamant vis à vis des tomblainois.
Je démontre ce que je dis. Elle écrit « ... Président de la Métropole, André Rossinot réagit aux propos d’Hervé Féron qui affirme ne pas avoir été convié à une visio conférence le 17 avril concernant la distribution de deux masques à chaque Grand Nancéien. De manière claire, tous les Maires de la Métropole y ont été conviés. Hervé Féron y compris. » C’est un gros menteur, je comprend qu’il ait honte de ses actes et qu’il n’assume pas, mais il ment sciemment en brouillant les pistes. Il y a eu ce qu’il appelle une « conférence des maires », non pas le 17 avril, mais le 16. C’est à cette réunion que je étais invité, mais je n’y vais jamais, je refuse d’y participer par respect pour mes concitoyens, car c’est une instance bidon, qui n’a aucune légitimité dans cette forme. On s’y contrefout des Grands Nancéiens. Rossinot l’a mise en place pour assoir son pouvoir autocrate et mettre en dépendance de sa lourde technocratie les maires. Il s’y montre suffisant, prétentieux, méprisant, il n’y a jamais eu place dans cette instance pour le débat démocratique, toutes les décisions sont prises à l’avance. Les maires qui affirmeront le contraire ont fait allégeance et ne pensent qu’à préserver leur indemnité de vice-président...

Il y a donc un premier mensonge de Rossinot, car s’est à la réunion du 16 que j’étais invité et non celle du 17 et je n’ai jamais parlé de cette réunion du 16. Par contre, il est clair qu’il ne m’a pas invité à la réunion du 17

C’est dans cette réunion du 16, qu’il a été décidé de convoquer une réunion le lendemain le 17 pour organiser les modalités de commandes de ces masques. Je n’ai été informé de cette réunion du 17 que le 21 avril ! Par mail, je peux le prouver, je peux le publier. Il s’agissait du compte-rendu de la réunion du 16, dans lequel j’ai appris (donc le 21) qu’une réunion serait organisée le 17 ! Je n’ai pas non plus été destinataire à ce jour d’un compte-rendu de cette réunion du 17...

Donc je n’ai été ni informé, ni convié à cette réunion d’organisation des commandes de masques, Tomblaine en a bien été exclue. C’est un deuxième mensonge de Rossinot et il le sait parfaitement.

Le 16 avril à 16h03, un maire de mes amis m’a dit avoir reçu un mail de Rossinot (comme tous les autres maires, sauf moi) pour lui dire qu’il y avait réunion le lendemain et lui demander qui viendrait y représenter sa commune. Les autres destinataires étaient en copie cachée (malin Rossinot...) mais il est clair que je n’ai pas été destinataire du même mail...
C’est un troisième mensonge de Rossinot et là, je ne suis même pas sûr que ses amis de droite soient eux-mêmes au courant de sa basse manœuvre...

Et puis cerise sur le gâteau, à la fin de l’article, Rossinot, qui n’est plus à un mensonge près, affirme « qu’en ces temps de confinement, il se réjouit de m’avoir croisé pour une réunion qu’il a écourté »... Alors là, il est en plein délire le Dédé... Je ne l’ai ni croisé, ni rencontré dans quelque réunion que ce soit depuis le début du confinement. Il y a longtemps que j’ai instauré les gestes barrière et la distanciation physique entre lui et moi.

Piteuse conception de la politique.

Quand est-ce que la presse locale en parle ?

Il existe une certaine catégorie de politiciens qui n’a pas de honte et qui profite de cette situation de crise pour continuer les coups bas en tous genres, les crapuleries médiocres, dans le seul but d’essayer de se faire valoir... Il est vrai que les thuriféraires de Rossinot ont été si mauvais dans leur gestion catastrophique de la Métropole qui se trouve être aujourd’hui la plus endettée de  France et parmi les plus mal dotées en termes d’équipement publics... Ils ont vraiment besoin de faire croire qu’ils existent et qu’ils travaillent... Et si en plus, ils peuvent se servir de leurs magouilles pour enfoncer les autres...
C’est ainsi que le couple Rossinot-Hénart a lancé une opération pour commander des masques pour tous les Grands Nancéiens, en faisant payer la moitié par les communes, mais en communiquant fort pour la campagne des municipales d’Hénart (quelle honte que de se montrer aussi calculateurs pour récupérer et utiliser ainsi le malheurs des gens !). Mais le pire étant toujours à venir, Rossinot a adressé un mail à tous les maires de la Métropole pour les inviter à une réunion le lendemain afin de organiser cette commande de masques... Tous les maires ? Non ! Il m’a « oublié », ou plutôt, il m’a exclu d’office de cette possibilité de commande. Ce, décidément, triste sire, dont la suffisance ne s’arrange pas avec le grand âge, aura exclu, par la même occasion tous les habitants de Tomblaine, avec la complicité de son ami du moment (car il n’était pas son ami hier et le sera-t-il demain ? ...) Laurent Hénart. 
 
Grand Nancy ou gros Nancy, ils sont petits, tout petits... Il faudra que les électeurs s’en souviennent ...

Et puis les maires de droite du Grand Nancy, vassaux de Rossinot, ne valent pas mieux. Ils interpellent le Ministre de l’Education Nationale sur ses errements pour la rentrée scolaire. Ils n’ont pas peur du ridicule. En effet, si le Premier Ministre a vraisemblablement réagi après mon coup de gueule sur les réseaux sociaux, il ne pouvait pas ne pas passer quelques coups de fil, puisqu’en une semaine mon intervention avait été vue plus d’un million de fois et partagée plus de cent mille fois ! Mais franchement, qu’est-ce que 14 petits maires de droite du Grand Nancy pouvaient attendre d’une question posée au Ministre de l’Education Nationale, qui ne l’aura même pas lue ? Les vrais politiciens obtiennent une réponse, eux, et ne publient pas leur question (comme pour se justifier de n’être que des impuissants) tant qu’ils n’ont pas obtenu la réponse à publier... Sauf à penser qu’ils ne cherchaient là qu’à faire un coup de communication... 
Mais le pire étant toujours à venir... Ces 14 maires de droite sont si peu solidaires qu’ils ont opté pour poser cette question au Ministre sans y associer les maires de gauche ! Minable, non ? Elle est crade cette Métropole du Grand Nancy, elle est piteuse cette conception de la politique. Comment osent-il regarder leurs enfants en face ces gens-là ? Il faudra que les électeurs sen souviennent.



Et comme le pire est toujours à venir, dans la catégorie  « médiocre » la palme est attribuée à L. Garcia ! 
Député, rarement présent dans l’hémicycle, absent du vote dès qu’il faut être courageux, il avait été candidat aux législatives en affirmant qu’il n’avait aucune étiquette et qu’il était vierge en politique. Pas à un mensonge près, il avait intrigué, pleuré auprès de Macron pour avoir tardivement l’investiture « LREM ». Macron n’en voulait pas, mais à force d’insister, il avait fini par lui accorder cette investiture 3 semaines avant les élections. 
Voilà que le petit bonhomme vient de faire un coup bas inimaginable.
Toujours en lice pour les élections municipales à Laxou, il a écrit à certains Laxoviens (pour certains à 1 heure du matin) depuis son adresse mail de l’Assemblée, il y a deux jours. Ce qui signifie qu’il utilise l’argent public pour faire sa campagne pour les municipales, mais aussi qu’il utilise son titre de député, alors qu’il n’est absolument pas dans le rôle, ni dans les missions d’un député... ce qui signifie aussi qu’il possède et utilise des listings de mails (est-ce légal ? Comment se les est-il procurés ?) On appelle ça « faire de la retape »...
 
Plusieurs laxoviens scandalisés m’ont communiqué copie de ses mails, voyez plutôt ci-dessous...
Il signe aussi en s’affichant « porte parole du groupe Modem et apparenté », pour un candidat sans étiquette... la grande escroquerie continue.
 
Mais le pire étant toujours à venir, voilà qu’il propose des masques chirurgicaux à certains laxoviens « qu’il avait commandés il y a 2 mois » !!! Ah bon ? Il y a deux mois, il était au courant de la situation que nous vivions aujourd’hui ? Et il n’a rien dit ? Ah bon ? Il a pu se procurer des masques chirurgicaux quand toutes les pharmacies avaient interdiction d’en vendre aux particuliers et quand les médecins et les dentistes n’en avaient pas assez pour travailler ? Tout cela ne serait-il pas de la magouille honteuse ?
 
Moi je pense que cela devrait être condamné et qu’il faudra un jour que des tribunaux populaires jugent ces gens-là. Je trouve le procédé populiste, car il peut faire espérer des gens (en contrepartie de leur vote, bien sûr), mais surtout parce qu’il incite au « chacun pour soi » et à l’inégalité des droits. 
« Un masque pour moi, monsieur le député ! Les autres on s’en fout ! »
C’est puant ! Parce que contraire aux valeurs de la République et tout cela en se prévalant de ses fonctions de député, cela salit un peu plus la fonction de Parlementaire. C’est du clientélisme de bas étage... Il n’en sortira pas grandi.
Il faudra que les électeurs s’en souviennent. Et si tous les candidats à Laxou s’unissaient pour le battre à plate couture ?
Hervé Féron.
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4055532

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL