Hervé FERON

Blog


Bonjour de Fréjus...

Bonjour de Fréjus où nous rendons une courte visite aux anciens de Tomblaine qui sont en vacances.


Petite activité matinale...

Et cet après-midi piscine sous le soleil. Les anciens de Tomblaine sont ravis et en grande forme. Excellente ambiance.

Pot de départ !

Ouverture du cabinet "Ressources et Performance".

Vendredi 25 août, Isabelle Canavero avait invité amis et partenaires à l'occasion de l'ouverture
de son cabinet d'hypnothérapie "Ressources et Performance" à Vandoeuvre. 
C'est une nouvelle orientation professionnelle pour Isabelle Canavero et un choix courageux, 
pour celle qui a été pendant dix ans directrice de l'école élémentaire Jeanne d'Arc à Vandoeuvre,
une remise en question personnelle, par le travail et la formation... une belle nouvelle aventure.
Elle même dit à ses invités " La profession d'enseignante a été fondée sur un socle de valeurs 
communes partagées au service d'une cause qui nous concerne toutes et tous : l'avenir des adultes 
de demain. Et puis, il y a des moments, des événements, des rencontres... qui nous font réfléchir
différemment, qui nous autorisent à bouleverser nos habitudes sans pour autant effacer notre passé.
C'est donc prématurément que je suis devenue pensionnée de l'Education Nationale..."
Isabelle Canavero a donc suivi une formation à la Faculté de Médecine, sanctionnée par un Diplôme
Universitaire sur les troubles des apprentissages et du langage. Les sciences d'appui qui y sont enseignées
ont contribué à questionner ses pratiques, à reformater en elle les principes de savoir, savoir faire, savoir être.

 

                            Isabelle Canavero.

Isabelle Canavero est désormais installée dans le bâtiment Vand'Affaires 11, rue d'Amsterdam à Vandoeuvre. 
Son cabinet est accueillant, elle est hypnothérapeute. 
Ses invités avaient répondu nombreux pour lui témoigner sympathie et intérêt pour sa démarche. Après elle, 
Stéphane Hablot Maire de Vandoeuvre, Hervé Féron Maire de Tomblaine, puis monsieur Waldvogel,  Président 
du CAREP (qui gère le bâtiment Vand'Affaires, hôtel d'entreprises) ont pris la parole pour saluer unanimement 
cette initiative.



                                         inauguration.


Isabelle Canavero cite encore Milton Erickson : "On n'utilise pas l'hypnose comme un remède, mais comme
un moyen de créer un contexte favorable pour apprendre." Alors si vous êtes intéressé, intrigué, si vous vous souhaitez
juste poser quelques questions, parce que vous vous dites qu'il y a peut-être une chance de trouver là une réponse à
vos difficultés, n'hésitez pas à aller pousser la porte du 11, rue d'Amsterdam... Vous y serez forcément bien accueilli.

                                                       un cabinet accueillant.

Et si vous souhaitez en savoir plus...



« L’hypnose est comme une pluie fraîche qui irrigue la terre et permet d’y faire germer les richesses qui y étaient endormies.» 

Jorge Abbia et Teresa Robles

 

L’Hypnose Ericksonienne est une technique subtile d’accès aux ressources de l’inconscient qui permet des changements rapides et durables.

L’hypnose est l’art d’utiliser l’état de transe, un état naturel et nécessaire, pour accéder à des ressources déjà présentes mais inconscientes ou pour en créer des nouvelles. 

·       L'hypnose est d'abord un état de conscience particulier et cependant tout à fait naturel et universel. Cet état a ses caractéristiques propres. Son avantage est une focalisation de la conscience favorisant une introspection extraordinairement efficace et utile.

·       L'hypnose est aussi une communication qui possède sa propre structure de langage. Milton Erickson, père de l'hypnose éricksonienne, l'a développée et transformée en un art subtil et riche dont beaucoup de thérapies nouvelles se sont inspirées.

·       Finalement l'hypnose est une thérapie avec ses indications, ses limites, ses codifications et un cadre qui, une fois posé, laisse au thérapeute une liberté et des possibilités d'improvisation presque infinies.

"L'hypnose est l'évocation et l'utilisation des apprentissages inconscients" 

MILTON ERICKSON 

Milton Erickson, 1902 - 1980, était un psychiatre de renommée internationale, père de l'hypnose éricksonienne, fondateur de l'Américan Society for Clinical Hypnosis et du courant des thérapies brèves. Il a révolutionné l'hypnose de son époque et le modèle de la psychiatrie classique, en passant de la thérapie de la pathologie à celle des potentialités. Il a mis en relief l'importance des mécanismes d'influence entre le thérapeute et son patient dans le processus de guérison. Il avait le génie de mettre en place une "communication à deux niveaux", en communiquant en même temps au niveau conscient et inconscient.

Milton Erickson, constatant de quelles façons le développement et la croissance des individus pouvaient être déformés, disait que le rôle du thérapeute est de ramener la personne sur sa "route véritable" personnelle. Milton Erickson définit l'hypnose comme "l'évocation et l'utilisation des apprentissages inconscients". Dès lors, il aidait ses patients à se trouver en contact avec leur propre savoir inutilisé, ce qui favorise l'intégration dans le comportement d'apprentissages oubliés. Il définit la transe comme étant un état dans lequel l'apprentissage et l'ouverture au changement peuvent se produire le plus aisément.

 

 

 

 

 



Pour qui ?   Pour  quoi  ? 


Pour adultes, enfants et femmes enceintes 

 et ceux qui :

 

-    Veulent augmenter leurs capacités, leurs performances
-    Souffrent d’hyperactivité, de troubles de la mémorisation, de la concentration

-    Retombent toujours dans les mêmes erreurs
-    Ressentent un blocage sur une thématique précise
-    veulent se libérer d’un comportement, d’une addiction 

-    Regrettent de s’être s’engagés dans une relation personnelle ou professionnelle
-    Ont l’impression que les autres comprennent le contraire de ce qu’ils expriment
-    Se sentent fatigués 
-    N’ont pas confiance en eux, en l’avenir
-    Ont perdu leur entrain, leur motivation
-    Se réveillent la nuit, angoissés
-    N’ont pas fait le deuil d’un événement marquant (divorce, licenciement)
-    Suivent un traitement allopathique éprouvant pour le corps et le moral
-    S’endorment difficilement
-    Souffrent de troubles alimentaires
-    Souhaitent opérer une réorientation professionnelle
-    Souffrent de burn out

-    Veulent entrer en résonnance avec leur bébé, vivre pleinement et agréablement  leur grossesse 

-    Sont des parents, des enfants perdus 

-    Ceux qui veulent un changement bon pour eux ….

 

 

L'hypnose permet de soulager efficacement de nombreuses douleurs qu'elles soient d'origine physique, neurologique, émotionnelle ou psychologique

 

 

 

Entrer dans un état hypnotique

 

Sous hypnose le corps produit des hormones de plaisir. Ces hormones calment, procurent une sensation de paix intérieure. Elles agissent aussi sur la concentration, la sexualité et le sommeil.

 

Dans un état hypnotique, on voit, on entend, un peu comme dans un rêve sauf que l’on n’est pas endormi et que l’on peut choisir d’activer les transformations qui nous semblent bénéfiques. 

Pour entrer dans cet état, il s’agit de focaliser son attention sur les sensations, d’établir une bonne relation corps-esprit.

Mais avant tout, c’est l’expérience d’une grande liberté, une ouverture sur tous les possibles, la capacité de choisir...

 

 

Ainsi, en préambule, je peux par exemple commencer comme suit : 

“Alors que vous commencez doucement, tranquillement à entrer dans cette expérience, j’aimerais simplement vous dire qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de vivre l’expérience que vous allez vivre maintenant. Vous pouvez garder les yeux ouverts comme vous pouvez garder les yeux fermés. Cela est absolument identique. Et tout votre corps peut être détendu, comme des parties de votre corps peuvent continuer à rester tendues. Cela ne change absolument rien. Et vous pouvez être complètement dans l’expérience, et vous ne devez pas être complètement dans l’expérience. Vous êtes libres, c’est votre choix. Et cet outil est à votre service. Et consciemment ou inconsciemment, je sais déjà que l’usage que vous ferez de cette expérience sera d’une manière ou d’une autre positive pour vous. Et en même temps que vous pouvez continuer à entrer doucement dans cette expérience, à votre rythme, selon ce qui est juste et bon pour vous, j’aimerais simplement demander à votre esprit conscient ou inconscient de...”

 

Joyeux anniversaire… Encore ???

Le dernier avait été fêté avec 10 mois de retard donc ça commence à faire répétitif, mais je vous remercie toutes et tous qui m’avez fêté mon anniversaire aujourd’hui par mail par sms ou par facebook, un grand merci, bises à tous.

Inquiétude des communes :

A quelle sauce l'Etat va t-il les manger ? 

M6 interroge Hervé Féron. 

 

La politique jeunesse à Tomblaine

Jeudi soir, plusieurs dizaines de jeunes étaient reçus à l’Espace Jean Jaurès par l’équipe municipale d’animation, le maire, Christiane DEFAUX, adjointe aux écoles et à la culture et Jean-Claude DUMAS, adjoint au sport et à la politique de la ville.

On y a parlé récompenses mais aussi projets à venir. 10 jeunes Tomblainois ont été récompensés de leurs efforts car ils ont obtenu le PSC1, diplôme d’aptitude aux premiers secours et également le diplôme de surveillant de baignade ce qui leur permettra de trouver facilement du travail cet été en particulier dans les centres de vacances.

Sur les 12 membres du conseil municipal d’enfants, 7 ont suivi la formation « gestes qui sauvent ». Encore une belle action de formation à la citoyenneté. Les 7 jeunes ont obtenu un beau diplôme.

La plupart d’entre eux étaient accompagnés de leurs parents et Hervé FERON est revenu sur les politiques publiques en direction de la jeunesse à Tomblaine.

Du Centre de Loisirs aux Temps Périscolaires en passant par les emplois été, de la formation BAFA à la formation BAFD en passant par les apprentis ou les jeunes formés en alternance, la ville de Tomblaine forme ou emploie des centaines de jeunes chaque année. 

La jeunesse est une priorité.

Puis ce fut le tour de l’opération canicule qui, comme chaque année mobilise une vingtaine de jeunes pendant l’été. Organisés en petites équipes accompagnées d’un animateur adulte, ils rendent visite aux personnes âgées seules, vulnérables, leur apportent des bouteilles d’eau, les invitent à boire. Cette opération est pilotée par le Centre Communal d’Action Sociale.

 

10 autres jeunes sont concernés par le projet de chantier environnemental sur l’ile du Foulon cet été.

Ils étaient allés en Algérie l’an dernier pour un chantier international de jeunes volontaires. Ils recevront à Tomblaine cette année les algériens qui les avaient accueillis.Enfin la réunion a  consisté  à préparer le séjour pour 23 jeunes Tomblainois à Avignon. Ils seront encadrés par des animateurs municipaux et 2 responsables de l’association Tomblaine Danse. C’est un séjour ludique qui les verra chaque après-midi déambuler dans les rues d’Avignon en plein Festival avec la battucada de Tomblaine : ses percussions, ses danseuses et ses marionnettes géantes.

Nancy va enfin supprimer le nom d'Adolphe Thiers.

Les médias nous informent que Nancy a décidé de redénommer (et non pas "baptiser") la place Thiers, "place Simone Veil". 
Tout le monde s'en réjouit, même si on n'est pas à un coup médiatique près, c'est une très belle initiative.

Mais, à titre personnel, je me réjouis doublement, car non seulement cette place s'appellera "Simone Veil", mais en plus elle ne se nommera plus "Adolphe Thiers"!

Certains Conseillers Communautaires de l'époque s'en souviennent peut-être (les autres ne peuvent pas s'en souvenir, car le quotidien régional n'en n'avait pas dit un seul mot...) : il y a environs deux ans, lors d'une discussion autour de la rénovation (complètement ratée) de la Place Thiers, j'étais intervenu en Conseil de Communauté pour suggérer qu'on en change le nom. 

En effet je trouvais particulièrement triste que la première place qui s'offre aux yeux des touristes, lorsqu'ils sortent de la gare de Nancy, porte le nom du boucher de la Commune de Paris !
(Entre 10 000 et 20 000 exécutions en une semaine, puis des milliers de condamnations à mort, à la déportation, aux travaux forcés, ou à de la prison prononcées postérieurement !).

Je citais même à la tribune du Conseil de Communauté ces phrases terribles tirées d'un texte de la Commune :
"Avec la cruauté d'une bête sauvage,
Thiers a tué la Commune en un rouge carnage,..."
C'était en 1871. Huit ans plus tard, la bourgeoisie nancéienne  installait une statue d'Adolphe sur la place qui prenait son nom...
Et jamais cela n'avait fait débat ensuite, jusqu'au jour de mon intervention.

Ma demande est restée, comme toujours au Grand Nancy, sans autre réponse que le mépris.

Je me réjouis qu'aujourd'hui, les notables nancéiens aient retrouvé un peu de lucidité (peut-être étaient ils un peu gênés ???)

Mais savez-vous que le 29 novembre 2016, les Députés socialistes ont proposés et voté à l'Assemblée Nationale un projet de résolution visant à proclamer la réhabilitation des victimes de la Commune de Paris de 1871.
Je suis fier d'en avoir été et je suis fier de mon intervention à la tribune ce jour-là.



Je suis fier, car nous n'étions pas "en marche", mais nous étions progressistes, guidés par de belles valeurs en conscience de l'histoire qui nous a construits.
Cette façon là de faire de la politique est noble et c'est elle qui m'anime encore.

Je suis très heureux que cette place soit dénommée "Place Simone Veil", il ne manquerait plus qu'on la rénove très vite, car c'est une des plus moches places de France, terriblement monotone, et minérale. Les pauvres bancs issus d'un geste artistique,  comme alibi, semblent ne pas être terminés, et comme en plus ils ne sont pas fonctionnels personne ne s'assied dessus (sauf quelque acrobate intrépide). On dirait qu'ils attendent seuls qu'on les achève.

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2454879

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL