Hervé FERON

Blog


Puisqu'on ne me demande pas mon avis, je vous le donne...

Je ne suis absolument pas choqué par le fait qu'un président de la République se déplace pour assister à la finale de la Coupe du Monde pour laquelle est qualifiée notre équipe nationale. Au contraire, je trouve ca plutôt bien...
Par contre, j'aurais apprécié un peu plus de sobriété dans son comportement, un peu moins de familiarité avec les joueurs, la télévision complice de la récupération aurait pu lui réserver un peu moins de visibilité systématique. Ce n'est pas parce qu'on se trouvait au Qatar que les médias devaient se sentir obligés d'être courtisans obséquieux...
Un peu moins d'excitation puérile et irraisonnée aurait mieux servi l'image de la République... Quand le Président a enlevé sa cravate et tombé la veste, démontrant ainsi que finalement la climatisation n'était pas très efficace et que beaucoup d'esclaves bengalis sont morts pour rien, on s'est demandé s'il n'allait pas finir torse nu en faisant tourner sa chemise trempée par l'émotion au-dessus de sa tête. Là, on a frisé le ridicule. J'avais honte et je pense que nous avons été nombreux à ressentir la même gène. Quand on est président de la République, on se doit de ne pas se comporter comme le beauf moyen, ou même comme le sympathique supporter un peu trop euphorisé par les émanations d'une victoire incertaine... et tout ça sous prétexte de tenter de "faire peuple", de montrer une fausse simplicité, quand par ailleurs on ne le respecte pas ce peuple...
Le Président doit contrôler son adrénaline, son comportement et son discours...
Mais la sobriété, c'est aussi l'énergie, l'écologie, l'économie.
En ces temps de grande précarité du bon peuple de France, j'aurais trouvé normal que le Président, doté, lui, d'un salaire conséquent, paie sur ses propres deniers et ses voyages et ses places pour entrer au stade. Cela ne m'aurait pas choqué, ça aurait ressemblé à l'abolition des privilèges annoncée il y a 230 ans... Les supporters français qui se sont déplacés ont assumé pour la plupart personellement le coût. Et si le président n'avait pas utilisé l'argent public pour ça, il aurait certainement été plus sage et plus économe... car si ce que je publie ci-dessous est vrai, la France a assisté en direct à un vrai scandale d'État.
Finalement l'évênement annoncé, télévisé en direct, n'était peut-être pas celui que l'on croyait !
J'ai un bon copain qui m'a dit (y a quelqu'un qui m'a dit...) "moi j'étais d'accord pour qu'on lui paie son déplacement, mais uniquement le voyage aller, pas le billet-retour !"
"Le peuple est implaccable au moment qu'on l'offense"
Caius Graccus.
 

E. Borne chez les dictateurs anonymes !

Le chèque énergie

Quand est-ce qu'on va un peu respecter les Maires ?

J'ai écrit à Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle, parce que je trouve affligeant la façon dont ce
gouvernement ne gère pas la crise. Entre les chèques-énergie distribués au bon peuple, comme les
bourgeoises bigottes pratiquaient la charité bien ordonnée au 19ème siècle et le fait de jeter en pâture
la population, comme les collectivités aux entreprises privées, dont l'activité consiste à gagner de l'argent
en vendant de plus en plus cher aux pauvres des produits de première nécessité...
Voilà qu'on nous prévient : il pourra y avoir des coupures d'électricité, selon le bon vouloir de ces entreprises
privées, sans discernement, sans demander l'avis des Maires qui sont les seuls, en proximité, élus de la
République.
Je ne veux pas que dans ma Commune on coupe l'électricité dans les écoles de la République. Je souhaite
qu'on me demande mon avis en cas de grande difficulté. Je proposerai alors des possibilités de baisser la
consommation sur le territoire que j'ai en responsabilité. Ce n'est pas aux technocrates et encore moins
aux entreprises privées de décider à la place des élus de la République
Avant de couper le chauffage dans les écoles ou dans les foyers de personnes âgées, on peut commencer par
les bâtiments publics, type salles des fêtes, ou gymnases... même si ce n'est pas forcément souhaitable, il est
important de ne pas interrompre ou affaiblir à nouveau le cursus scolaire d'une génération d'élèves qu'on est
en train de sacrifier. Il est important de ne pas empêcher leurs parents de continuer à travailler, ce qui se passera
si on les contraint à garder leurs enfants chez eux...
Et puis, pourquoi ne pas, avant nos écoles publiques, commencer à couper le chauffage dans les édifices religieux ?
Dans les Préfectures et Ministères ? A l'Assemblée Nationale ? Comme de toute manière, ce sera momentanée
(des "micro-coupures"), la France n'en souffrira pas vraiment... Chiche ?
 
 

Très belle victoire de l’ASPTT Nancy Tomblaine Basket.

Les basketteuses tomblainoises de Nationale 3 ont réalisé une très belle performance cet après-midi, en battant les 6èmes du groupe, les alsaciennes de Wittenheim par le score sans appel de 83 à 52.
Une équipe comme toujours combative et un excellent coaching de Bertrand Ternard, qui a fait tourner son effectif en laissant du temps de jeu aux plus jeunes joueuses sans que le niveau de l’équipe ne s’en ressente.
Avant le début du match, en tant que Maire de Tomblaine, mais aussi Vice-Président de la Métropole du Grand Nancy, j’ai accueilli sur le parquet le Président et le coach du SLUC Nancy Basket Aurélien Fortier et Sylvain Lautié, venus en ami pour assister à ce match de basket féminin. L’occasion de revenir quelques instants sur l’énorme match d’hier soir du SLUC, en Pro A Betlic Elite, contre Blois. Il y avait aussi Philippe Fabris, Président de l’ASPTT 54, Nazha Ajeddig Présidente de l’ASPTT Nancy-Tomblaine Basket et Virginie Reposeur qui avec son service à la Métropole a suivi les récents travaux de rénovation du COSEC. Nous avons remercié la Métropole pour ces travaux attendus depuis longtemps, il a été rappelé aussi que le COSEC prendra prochainement le nom de Gymnase Aurore Fleury, suite à la délibération du Conseil de Métropole.
Après que la photo-souvenir ait été prise, l’ASPTT Nancy-Tomblaine ne pouvait que gagner dans un beau gymnase comme celui-là !
 
 
 
 

Plus que deux jours… Y avez-vous pensé ?

Vous pouvez encore déposer (jusqu’à jeudi) vos boîtes de Noël au Foyer de Personnes âgées 1, rue Aristide Briant à Tomblaine et si vous n’avez pas le temps de confectionner et emplir une boîte, vous pouvez juste apporter quelques produits à mettre dans des boîtes que nous avons déjà collectées…

 
Lorsque nous avons lancé cet appel à générosité, nous n'avons eu que des retours enthousiastes, l’idée était bonne… Mais aujourd’hui les dons ne sont pas très nombreux. 
 
C'est très simple : vous prenez une boîte à chaussures, vous mettez dedans : 1 truc chaud (bonnet, gants,ou chaussettes...) + 1 truc bon (bonbons, chocolats, biscuits, miel, terrine, ou pâté... sans alcool) + 1 truc de loisir (mots croisés, sudoku, BD, ou roman...) + 1 truc d'hygiène (joli savon, parfum, after-shave, crème mains, ou gel douche...) et puis un petit mot sympa !
 
Mettez le tout dans une boîte à chaussures, emballez, ajoutez une étiquette (homme, femme, mixte, enfant, animal...) et vous pouvez déposer une ou des boîtes à chaussures  jusqu'au 8 décembre, au Foyer Résidence de personnes âgées de Tomblaine 1, rue Aristide Briant.
 
=> Vous pouvez aussi déposer à la même adresse juste du contenu à mettre dans ces boîtes (1 truc chaud, 1 truc bon,etc)
 
Le jeudi 8 et le vendredi 9 décembre, les personnes âgées qui habitent ce foyer se mobiliseront pour mettre ce que vous aurez déposé dans les boîtes. Et nous nous chargeons d'acheminer toutes ces belles boîtes de Noël.
 
Ces boîtes de Noël seront distribuées à des personnes sans abri ou en grande précarité sur la Métropole du Grand Nancy.
 
 

Avant Vérone, deux autres tomblainois avaient couru le Marathon d’Istanbul !

Aujourd’hui, deux tomblainois sont au Marathon de Vérone (Fabrice et Priscilla Stéphan), mais le 6 novembre dernier, parmi 22 000 participants, deux Tomblainois étaient sur la ligne de départ du Marathon d'Istanbul pour courir les 42 kms ! Félicitations à Mr Mahmut Gundesli, Conseiller Municipal et à son épouse pour cette belle performance aux couleurs de Tomblaine.
 
 

Sous-catégories

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5835156

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL